Particulièrement éreintante, la route menant vers Rio n’a pas été de tout repos pour Katerine Savard.

Mercredi soir, en remportant la médaille de bronze au 4X200 m style libre, la nageuse de Pont-Rouge a mis un point d’exclamation à une année particulièrement riche en émotions.

Chargée du premier relais, Savard, qui a atteint les demi-finales individuelles sur la même distance, a pavé la voie pour son équipe en route vers ce podium historique pour la délégation canadienne de natation.

« Ça a été une année définitivement difficile avec beaucoup d’émotions, et si on m’avait dit il y a quelques mois que j’allais terminer les Jeux avec une médaille au crawl, je ne l’aurais jamais cru », a confié Katerine Savard après l’exploit. Plus tôt cette année, la nageuse avait raté sa qualification pour l’épreuve du 100 m papillon, son épreuve fétiche. Malgré cette vive déception, Savard a rebâti sa confiance et a saisi cette opportunité pour s’améliorer en vue de ses deuxièmes Jeux.

L’athlète de Pont-Rouge ne tarit pas d’éloges pour ses coéquipières. « Cette performance a été rendue possible grâce aux filles. Avoir la possibilité de pouvoir compter sur un relais aussi fort, c’est incroyable », a-t-elle mentionné. La nageuse était visiblement émue avant de monter sur le podium. « Nous ne savions pas si nous devions rire ou pleurer tellement nous étions submergées par les émotions! Pour Britanny et moi, c’était une première alors c’était particulièrement excitant ».

Toujours passionnée par l’épreuve du 100 m papillon, Katerine ignore ce que l’avenir lui réserve. Malgré tout, force est d’admettre que cette transition au crawl aura permis à la nageuse de conclure cette route olympique sur une note mémorable.