Badminton à Tokyo 2020

Site : Centre sportif de la forêt de Musashino

Dates de compétition : 25 juillet au 3 août (Jour 1 à 10)

Épreuves : 5 (2 masculines, 2 féminines et 1 mixte)

Fédération nationale : Badminton Canada

Fédération internationale : Badminton World Federation (BWF)

Le but de ce sport de raquette est de marquer des points en atteignant le sol de la zone adverse avec un volant que l’on s’échange au-dessus d’un filet surélevé. Les cinq épreuves du badminton sont : le simple et le double hommes, le simple et le double femmes, ainsi que le double mixte. Chaque épreuve comprend une ronde de compétition en groupe (poule) et une ronde à élimination.

Dans la ronde en groupe, les joueurs en simple ou en double s’affrontent par poules de quatre. Le classement final est déterminé à la fin de chacune des rondes. Les meilleurs joueurs en simple et les deux meilleures équipes en double de chaque poule s’opposent ensuite en ronde d’élimination directe. Les vainqueurs des demi-finales s’affrontent pour l’obtention des médailles d’or et d’argent, alors que les vaincus s’affrontent pour la médaille de bronze.

Un joueur de badminton canadien

Une partie se joue au meilleur de trois manches de 21 points. Le badminton emploie le « système de marque continue », c’est-à-dire que le joueur ou l’équipe qui gagne un échange marque le point et remporte aussi le service. Un pointage de 20-20 force un écart de deux points pour déterminer le vainqueur, alors que celui ou celle qui atteint la marque de 30 points remporte la manche lors d’un pointage de 29-29.

Le Canada aux Jeux olympiques avant Tokyo 2020

Deux joueuses de badminton canadiennes.

Grâce à l’excellente quatrième place de Michelle Li et d’Alex Bruce en double femmes à Londres 2012, le Canada, qui attend toujours sa première médaille olympique en badminton, a obtenu son meilleur résultat à ce jour. En simple, quatre Canadiens ont accédé aux huitièmes de finale, soit Doris Piché (femmes, Barcelone 1992), Denyse Julien (femmes, Barcelone 1992), Anna Rice (femmes, Beijing 2008), et Iain Sydie (hommes, Atlanta 1996).