Résumé des Jeux :

Jeux de la XXe Olympiade

Les Jeux olympiques de 1972 à Munich ont été les plus importants de l’ère moderne en établissant un record en termes de nombre d’épreuves disputées, de CNO présents et d’athlètes en compétition. Les Jeux avaient été pensés comme une célébration de la paix pour enterrer à tout jamais les images militaristes des Jeux de Berlin 1936. On se souviendra des 11 premiers jours des Jeux comme de l’une des plus belles démonstrations d’olympisme de tous les temps. Les Jeux de Munich ont d’ailleurs été les premiers à se doter d’une mascotte, Waldi le dachshund.

À l’aube du 5 septembre, huit membres de l’organisation terroriste Septembre noir pénètrent dans le village olympique et se faufilent jusqu’aux quartiers de l’équipe israélienne où ils prennent en otage 11 athlètes et entraîneurs israéliens. Deux d’entre eux perdent la vie en essayant de riposter. Les neuf

autres otages succombent peu après minuit lors d’une tentative de libération ratée à la base militaire de Fürstenfeldbruck. Les compétitions olympiques se sont poursuivies pendant 12 heures après la mort du premier athlète, mais elles ont été suspendues pour une journée. Un service commémoratif a alors été célébré dans le stade principal, et les drapeaux de tous les pays ont été mis en berne. Le président du CIO, Avery Brundage, insiste pour que les Jeux reprennent et prononce sa célèbre phrase « les Jeux doivent continuer ».

Les nageurs ont procuré au Canada quatre de ses cinq médailles. Bruce Robertson a remporté la médaille d’argent de l’épreuve du 100 m papillon derrière le légendaire nageur américain Mark Spitz, qui a raflé sept médailles d’or à Munich, un record à l’époque. Robertson faisait aussi partie de l’équipe du relais 4×100 m quatre nages médaillé de bronze. Leslie Cliff a gagné l’argent au 400 m quatre nages individuel, et Donna-Marie Gurr le bronze au 200 m dos. Les navigateurs Paul Côté, John Ekels et David Miller ont remporté la médaille de bronze de l’épreuve de Soling.