2680x1508-Olympic.ca-A

Neuf escrimeurs en garde pour Équipe Canada à Tokyo 2020

Cet été au Japon, le Canada comptera sur son équipe d’escrime la plus imposante aux Jeux olympiques depuis ceux de Beijing 2008.

Cinq hommes et quatre femmes porteront l’unifolié sur la piste à Tokyo 2020

Le taille de l’équipe peut être attribuée en grande partie au fait que le Canada ait réussi à qualifier ses équipes de fleuret, autant chez les hommes que les femmes. C’est la première fois depuis Séoul 1988 que le Canada y parvient. 

L’équipe féminine de fleuret sera composée de Jessica GuoEleanor Harvey et Kelleigh Ryan, qui ont toutes aidé le Canada à se classer au sixième rang mondial. Elles participeront aussi à l’épreuve individuelle du fleuret. Alanna Goldie agira comme substitut et sera également du voyage.

Deux Canadiennes posent avec leurs médailles
Jessica Zi Jia Guo et Eleanor Grace Harvey d’Équipe Canada posent avec leurs médailles après la finale du fleuret individuel féminin des Jeux panaméricains de Lima 2019 le 5 août 2019. Photo : Christopher Morris/COC

Prête pour sa première participation aux Jeux olympiques à l’âge de 15 ans, Guo est actuellement la Canadienne la mieux classée au fleuret individuel féminin, occupant le 15e rang mondial. Cette année, Guo a été couronnée championne du monde 2021 chez les cadettes et a remporté la médaille de bronze des Championnats du monde juniors. À l’âge de 14 ans, elle a été double médaillée d’argent avec Équipe Canada aux Jeux panaméricains de Lima 2019, dans les épreuves par équipes et individuelle au fleuret. Harvey en sera à ses deuxièmes Jeux olympiques. À ses premiers Jeux à Rio en 2016, elle a décroché le meilleur résultat canadien de l’histoire aux Jeux olympiques dans une épreuve individuelle d’escrime, prenant le septième rang après avoir surpris l’Italienne Arianna Errigo, classée première au monde, dans la compétition féminine du fleuret.

Une escrimeuse serre le poing en signe de victoire
Eleanor Harvey participe au fleuret individuel aux Jeux panaméricains de Lima, au Pérou, le 5 août 2019. Photo : Christopher Morris/COC

Après les Jeux, Harvey a écrit une autre page d’histoire en devenant la première athlète canadienne au fleuret à remporter une médaille d’un Grand Prix de la FIE, prenant le troisième rang d’une épreuve disputée à Shanghai en 2018. Aux Jeux panaméricains de 2019, Harvey a remporté trois médailles, notamment le bronze au fleuret individuel et l’argent au fleuret par équipes.

Ryan disputera aussi ses premiers Jeux olympiques cet été. Membre de l’équipe nationale depuis plus d’une décennie, Ryan a participé à chacune des éditions des Championnats du monde de la FIE depuis 2009. Elle a précédemment représenté le Canada aux Jeux panaméricains de Guadalajara 2011 et de Toronto 2015. Elle faisait notamment partie de l’équipe du fleuret qui a remporté l’or à Toronto.

Chez les hommes, Maximilien Van Haaster, Eli Schenkel et Alex Cai seront en action au fleuret. Blake Broszus sera le substitut sur place.

Deux escrimeurs s'affrontent
Maximilien van Haaster affronte Antonio Leal du Vénézuela au fleuret individuel des Jeux de Rio 2016 le dimanche 7 août 2016. Photo du COC Photo/Mark Blinch

Van Haaster participera cet été à ses deuxièmes Jeux olympiques consécutifs. Après avoir réalisé un sommet en carrière en grimpant au 23e rang mondial au cours de la saison 2017-2018, où il a notamment terminé au 16e rang aux Championnats du monde, un autre sommet, le Montréalais a remporté deux médailles de bronze à Lima en 2019 dans les épreuves individuelle et par équipes du fleuret.

« Je suis très fier de représenter le Canada aux Jeux olympiques pour la deuxième fois. Tous les athlètes et les entraîneurs ont travaillé très dur au cours des cinq dernières années pour qualifier une équipe masculine du fleuret aux Jeux olympiques pour la première fois depuis 1988 », a déclaré Van Haaster.

Schenkel, qui a aussi remporté la médaille de bronze à l’épreuve du fleuret par équipe à Lima en 2019 en sera à ses premiers Jeux olympiques. Il a aussi représenté le Canada aux Jeux panaméricains de Toronto en 2015 ainsi qu’à quatre éditions des Championnats du monde de la FIE.

Alex Cai vivra aussi une première expérience olympique. Seulement trois ans après que l’athlète de 20 ans ait fait ses premiers pas dans les rangs internationaux seniors dans le cadre d’un tournoi du Grand Prix à Anaheim en Californie. Depuis, Cai a été nommé au sein de l’équipe nationale senior et a contribué à la médaille d’argent du Canada à l’épreuve du fleuret par équipes aux Jeux panaméricains de Lima en 2019.

Gabriella Page et Shaul Gordon représenteront le Canada dans les épreuves individuelles féminine et masculine du sabre, se qualifiant chacun par l’entremise de leur rang au classement mondial de la FIE.

Une escrimeuse célèbre sa victoire
Gabriella Page célèbre sa victoire contre Eileen Grench du Panama lors des quarts de finale des Jeux panaméricains de Lima 2019 le 6 août 2019. Photo : Dave Holland/COC

Aux Jeux panaméricains de 2019, Page a remporté le bronze de l’épreuve individuelle au sabre et a participé aux trois épreuves par équipes, remportant l’argent au fleuret et le bronze au sabre. Elle a aussi remporté le bronze de l’épreuve individuelle au sabre aux Championnats panaméricains de 2019. Page a disputé ses premiers Championnats du monde seniors il y a une décennie à l’âge de 16 ans, et fera ses premiers pas aux Jeux olympiques, figurant parmi les 30 meilleures au monde.

Gordon a représenté le Canada à deux Jeux panaméricains, à six Championnats du monde de la FIE et ajoutera maintenant les Jeux olympiques à sa feuille de route. Aux Jeux de Lima en 2019, il a aidé le Canada à décrocher une médaille d’argent à l’épreuve par équipes au sabre en plus d’une médaille de bronze au sabre individuel. Il occupe actuellement le 22e rang mondial.

Le Canada aura aussi un représentant à l’épée, Marc-Antoine Blais-Bélanger, qui s’est qualifié en remportant l’épreuve de qualification de la zone des Amériques au début du mois de mai. Blais-Bélanger est sept fois champion canadien qui a aussi fait partie d’Équipe Canada aux Jeux panaméricains de Lima en 2019. En 2018, il a terminé parmi les 10 premiers à l’épreuve individuelle de l’épée aux Championnats du monde de la FIE.

Deux escrimeurs s'affrontent
Marc-Antoine Blais Bélanger du Canada en duel lors des Jeux panaméricains de Lima 2019 le 5 août 2019. Photo : Christopher Morris/COC

Les épreuves d’escrime aux Jeux de Tokyo 2020 seront disputées au Pavillon B du Makuhari Messe au cours de la première semaine des Jeux. Les épreuves individuelles des trois disciplines se dérouleront au cours des trois premières journées de compétition, soit du 24 au 26 juillet. L’épreuve féminine du fleuret par équipes aura lieu le 29 juillet, et l’épreuve masculine du fleuret par équipes suivra le 1er août.

Le meilleur résultat olympique du Canada dans une épreuve par équipes est une paire de quatrièmes places, soit à l’épée masculine aux Jeux de Los Angeles 1984 puis à l’épée féminine aux Jeux d’Athènes 2004. Eleanor Harvey a réalisé le meilleur résultat individuel avec sa septième place aux Jeux de Rio.

Escrimeurs d’Équipe Canada à Tokyo 2020 

Marc-Antoine Blais Bélanger (Montréal, QC) – Épée

Alex Cai (Toronto, ON) – Fleuret

Shaul Gordon (Richmond, C.-B.) – Sabre 

Jessica Guo (Toronto, ON) – Fleuret

Eleanor Harvey (Hamilton, ON) – Fleuret

Gabriella Page (Blainville, QC) – Sabre 

Kelleigh Ryan (Ottawa, ON) – Fleuret

Eli Schenkel (Vancouver, C.-B.) – Fleuret

Maximilen Van Haaster (Montréal, QC) – Fleuret