Biographie :

À ses débuts olympiques aux Jeux de Rio, en 2016, Eleanor Harvey a vaincu la première joueuse mondiale pour accéder aux quarts de finale. Classée au septième rang, il s’agit du meilleur résultat olympique dans l’histoire du Canada dans l’épreuve du fleuret individuel. Malgré son jeune âge, Harvey possède déjà une remarquable expérience internationale. Elle a notamment participé six fois aux Championnats du monde juniors de la FIE où elle a remporté l’argent à l’épreuve de fleuret individuel en 2014 et 2015. Elle a terminé la saison 2012-2013 au 4e rang mondial chez les juniors.

Eleanor a commencé à concourir au niveau senior aux Championnats panaméricains de 2012 et a atteint son classement le plus élevé en carrière à l’événement de 2015 lorsqu’elle a terminé 7e. Elle a concouru au niveau senior aux Championnats du monde de la FIE, en 2013, 2014 et 2015 où elle s’est classée 41e. Peu de temps après, elle a aidé l’équipe canadienne de fleuret à remporter l’or aux Jeux panaméricains de Toronto.

Elle a concouru au niveau collégial pour les Buckeyes de l’université Ohio State. Elle a terminé 9e aux Championnats de la NCAA de 2015 lorsqu’elle était en deuxième année universitaire, après avoir remporté la médaille de bronze comme étudiante en première année universitaire aux Championnats de la Conférence du Midwest.

À propos d’Eleanor

Famille : Ses parents se nomment Ken Harvey et Lisa Graydon; ils ont tous deux participé au triathlon Ironman. Pour se dépasser continuellement, Eleanor tire sa détermination de ses parents qui sont actifs, particulièrement sa mère qui faisait du jogging avec elle lorsqu’elle n’avait que trois jours. Débuts : Elle a commencé à pratiquer l’escrime à l’âge de 10 ans. Lorsqu’elle était jeune, elle voulait être olympienne; une amie lui a conseillé l’escrime puisqu’elle y a été très bonne immédiatement. Elle a tout de suite su qu’elle pourrait un jour représenter le Canada. Au-delà de l’escrime : Elle est étudiante en deuxième année en psychologie à l’université Ohio State grâce à une bourse complète. Elle aime aller au cinéma avec ses amis, déguster des mets internationaux et sortir pour prendre un café. Le seul travail qu’elle a eu à ce jour a été de distribuer du chocolat de Pâques, habillée en lapin, pour une chocolaterie de Hamilton. Sa devise : « Go Alanna. » Pendant ses voyages internationaux, elle collectionne les tasses Starbucks pour sa mère. Elle concourt aux côtés d’Alanna Goldie à l’université Ohio State après en être arrivée là grâce au système canadien. On la surnomme « E ».