Après avoir récolté leur part de succès sur le circuit de la Coupe du monde, les équipes canadiennes de bobsleigh et de skeleton chercheront à retourner sur le podium à l’occasion des Championnats du monde qui débuteront vendredi, à Königssee, en Allemagne.

Alors que la compétition se déroulera au cours des deux prochains week-end, la première journée mettra en scène les deux premières descentes de l’épreuve féminine de bob à deux lors de laquelle la double championne olympique Kaillie Humphries tentera de défendre son titre remporté l’an dernier aux côtés de Melissa Lotholz. Humphries, qui a également récolté l’or aux Mondiaux en 2012 et 2013 en compagnie de Jenny Ciochetti et Chelsea Valois, a confirmé que Lotholz l’accompagnera une fois de plus en tant que freineuse.

À LIRE : Kaillie Humphries et Melissa Lotholz renouent avec le podium en Autriche

À LIRE : Réunies à Altenberg, Humphries et Lotholz signent leur première victoire de 2017

En tant que duo, Humphries et Lotholz ont obtenu trois médailles de Coupe du monde cette saison, dont tout récemment une d’argent au début du mois de février à Igls, en Autriche.

La semaine dernière à Königssee, Humphries a terminé au pied du podium en Coupe du monde avec cette fois Cynthia Appiah comme freineuse désignée. Les Championnats du monde devaient initialement se dérouler à Sotchi, là où Humphries a récolté son deuxième titre olympique de suite, avant d’être déplacés à la piste Bavaria à la mi-décembre. Lors de la dernière présentation des Mondiaux à Königssee en 2011, Humphries et Heather Moyse avaient grimpé sur la troisième marche du podium.

Du côté des hommes, Justin Kripps débarque aux Mondiaux après avoir pris le cinquième rang au bob à deux avec Jesse Lumsden à Igls. Il s’agissait du meilleur résultat de Kripps cette saison depuis que lui et Lumsden ont mis la main sur une médaille d’argent à Lake Placid en décembre dernier. Chris Spring a également connu son meilleur moment de la saison sur la piste américaine, pilotant des embarcations canadiennes de deux et quatre hommes vers des médailles de bronze.

La Canadienne Mirela Rahneva amorce sa première descente à la Coupe du monde de skeleton d'Iglis, près de Innsbruck, en Autriche, le 3 février 2017.

La Canadienne Mirela Rahneva amorce sa première descente à la Coupe du monde de skeleton d’Iglis, près d’Innsbruck, en Autriche, le 3 février 2017.

En skeleton, l’équipe féminine connait une saison remplie de succès grâce aux prestations de Mirela Rahneva et Elisabeth Vathje. À sa première année sur le circuit, Rahvena s’est emparée de quatre médailles, dont une d’argent à Igls. Elle a raté le podium de peu lors de la dernière Coup du monde alors qu’elle terminé au quatrième rang. Vathje détient quant à elle deux victoires cette saison et visera un deuxième podium aux Mondiaux en carrière après avoir décroché le bronze en 2015 à Winterberg.

À LIRE : L’argent pour Mirela Rahneva à la Coupe du monde de skeleton d’Igls

De leur côté, les hommes ont connu une campagne plus difficile. Barrett Martineau représente le glisseur canadien le plus constant du circuit ayant terminé dans le top-15 lors de six courses sur sept. Il a réalisé sa meilleure performance à Altenberg où il a fini au huitième échelon.

Tout comme aux Jeux olympiques, toutes les épreuves présentées aux Mondiaux comportent quatre descentes, alors que les athlètes n’ont droit qu’à deux lors des Coupes du monde. Suite aux Mondiaux, l’élite de la glisse se dirigera vers la Corée du Sud pour tester la piste des Jeux de PyeongChang 2018.