charmaine

Où sont-ils rendus? : Charmaine Crooks

Dans la série Où sont-ils rendus?, Olympique.ca se penche sur l’après-carrière sportive de certains des plus grands olympiens d’Équipe Canada. Bref, on prend des nouvelles de nos champions!


Digne représentante d’Équipe Canada à l’international pendant près de 20 ans, Charmaine Crooks est la première Canadienne à avoir participé à cinq Jeux olympiques en athlétisme.

Elle a remporté une médaille d’argent olympique, une médaille d’or aux Jeux panaméricains et a décroché 11 titres nationaux sur 400 m et 800 m en plus d’avoir été intronisée au Temple de la renommée des sports de la Colombie-Britannique, et ce n’est là que la pointe de l’iceberg pour cette chef de file du sport canadien qui est toujours aussi percutante à ce jour.

Un an seulement après avoir commencé à prendre la course à pied au sérieux, Crooks a été nommée au sein de l’équipe olympique canadienne en vue des Jeux de Moscou 1980. Elle a toutefois vu l’occasion de participer à ces Jeux s’envoler quand le Canada s’est rallié au boycottage organisé par les États-Unis.

Pour en savoir plus sur les réalisations de Charmaine Crooks

Quatre ans plus tard, à Los Angeles 1984, elle a réalisé son rêve olympique quand elle s’est retrouvée sur la piste aux côtés de Jillian Richardson, Molly Killingbeck et Marita Payne Wiggins afin de disputer le relais 4×400 m. En compagnie de Dana Wright, qui a participé aux courses des vagues préliminaires, le quatuor a décroché la médaille d’argent olympique. Leur temps de 3:21.21 leur a valu d’établir une marque canadienne, qui tient à ce jour.

« Me retrouver sur le podium, ensemble avec mon équipe et remporter la médaille d’argent en 1984 demeure le fait saillant de ma carrière d’athlète, a récemment déclaré Crooks à Olympique.ca. Ce fut le véritable point culminant des nombreuses années de travail acharné que j’ai fait individuellement et que j’ai pu apporter au sein d’une équipe qui a réalisé un record canadien qui est toujours en vigueur! »

Par la suite, Crooks a participé aux Jeux de Séoul 1988, Barcelone 1992 et Atlanta 1996. À sa dernière présence aux Jeux olympiques, on lui a fait l’honneur d’être le porte-drapeau d’Équipe Canada à l’occasion de la cérémonie d’ouverture. La Canadienne d’origine jamaïcaine a aussi quatre médailles, autant aux Jeux panaméricains qu’aux Jeux du Commonwealth, et elle est devenue la première Canadienne à passer sous la barre des deux minutes au 800 m.

En dehors de la piste, Crooks a continué d’abaisser les barrières, alors qu’elle s’est consacrée à l’avancement du sport au pays ainsi que dans le monde.

À Atlanta 1996, Crooks a été élue par ses pairs pour faire partie de la Commission des athlètes du CIO. Cela lui a permis d’œuvrer au sein de plusieurs des autres commissions de l’organisation, comme la Commission de presse du CIO, la Commission de la culture et de l’éducation du CIO ainsi que la Commission d’éthique du CIO, dont elle a été un des membres fondateurs en 2000. Elle aussi fait partie du Comité exécutif fondateur de l’Agence mondiale antidopage et celui de l’organisme Right to Play International. En 2006, Crooks a reçu le prix Femme et sport du CIO pour son service dévoué au fil des ans. Elle a ensuite été la seule personne à faire partie du Conseil d’administration des Jeux de Vancouver 2010 de la candidature initiale jusqu’à la conclusion des Jeux.

En janvier 2021, elle a été nommée vice-présidente par intérim du Conseil d’administration de Canada Soccer, devenant ainsi la première femme et première personne de couleur à occuper ce poste. Elle occupe aussi des postes au sein des conseils de la Fondation olympique canadienne et Olympiens Canada, et elle est vice-présidente de la Fédération mondiale du sport électronique (GEF). Elle est la fondatrice et la présidente et chef de la direction de NGU Consultants, qui offre des services en matière de stratégie et de marketing dans plusieurs secteurs, y compris les sports, les médias et la technologie.

« Je tiens beaucoup à redonner à la prochaine génération de jeunes chefs de file canadiens dans le monde du sport et des affaires, surtout à titre de mentore et de conseillère pour les femmes et les membres de la communauté noire », a déclaré Crooks.

Charmaine Crooks reçoit l’Ordre du Canada du Gouverneur général David Johnston lors d’une cérémonie à Rideau Hall, Ottawa, le vendredi 13 décembre 2013. THE CANADIAN PRESS/ Patrick Doyle

« Ma passion dans la vie est de continuer à redonner à la communauté par les sports qui reposent sur le travail de bénévoles et les organisations caritatives. Le sport a eu un effet sur ma vie dans son ensemble et je suis grandement reconnaissante à l’endroit de ma famille et de toutes les personnes qui m’ont soutenue pendant mon parcours. Ces apprentissages que j’ai eus en cours de route ont déterminé la direction que j’ai prise dans ma vie et je crois que la mentalité de l’athlète, voulant qu’il ne faut jamais abandonner, m’anime encore dans tout ce que je fais. »

Où sont-ils rendus? 

Robert Esmie | Clara Hughes | Sylvie Bernier | Alexandre Bilodeau | Marc Gagnon | Marianne St-Gelais | Roseline Filion Alex Harvey | Joannie Rochette

Dans le cadre de ses œuvres caritatives, Crooks occupe des postes au sein des conseils du Canucks Autism Network et de l’organisme Grandes sœurs en Colombie-Britannique. Au fil des ans, Crooks a été reconnue pour ses œuvres philanthropiques. En 2012, Crooks a reçu l’Ordre du Canada ainsi que quatre prix d’excellence à titre d’athlète de la part du gouvernement fédéral, soit le prix commémoratif John Bassett, le prix de Championne olympique, le prix de Leadership sportif Bruce Kidd ainsi que le prix du Gouverneur général du Canada pour le service communautaire.

« J’espère qu’une partie de mon héritage sera que les athlètes réalisent quelle influence ils peuvent avoir sur la vie de tous les jours des gens dans leurs propres communautés, et ce, en prêtant leur voix aux causes auxquelles ils croient et en donnant de leur temps pour aider la nouvelle génération de jeunes gens à devenir des chefs de file dans le secteur d’activité de leur choix. »

Suivez Charmaine dans sa nouvelle vie…

Sur Twitter

Cliquez ici pour voir les autres articles de la série Où sont-ils rendus?.