Alors que 2020 tire à sa fin, le moment est venu de faire une rétrospective des accomplissements remarquables des athlètes canadiens au cours de la dernière année.

Chaque année, le trophée Lou Marsh est remis à l’Athlète canadien de l’année élu par un panel de journalistes. En 2019, Bianca Andreescu a conquis le monde entier – gagnant ce prix par un vote unanime – après être devenue la première joueuse canadienne de tennis à remporter un titre du Grand Chelem.

À LIRE :Bianca Andreescu est l’Athlète canadienne de l’année 2019

Bien que le calendrier des compétitions ait été gravement touché par les annulations liées au COVID-19, de nombreuses performances canadiennes pourraient se mériter le trophée Lou Marsh. Voici quelques athlètes qui se sont particulièrement démarqués en 2020 :

Laurent Duvernay-Tardif

Le nom du Québécois était sur toutes les lèvres au mois de février quand son équipe des Chiefs de Kansas City a remporté le Superbowl. Deux mois plus tard, le diplômé en médecine de l’Université McGill a troqué son uniforme des Chiefs pour enfiler ses scrubs et aller travailler dans un CHSLD où il portait à la fois le chapeau d’infirmier et de préposé aux bénéficiaires. LDT est l’un des favoris dans la course au trophée Lou Marsh et c’est sans trop d’exagération qu’on peut dire qu’il a été en 2020 un héros canadien sur tous les plans.

Alphonso Davies

Depuis qu’il a signé avec Bayern Munich en 2018, Alphonso Davies ne cesse d’en mettre plein la vue. Âgé de seulement 19 ans, Davies est devenu le premier membre de l’équipe nationale canadienne à remporter la Ligue des champions de l’UEFA. Il a également aidé Bayern Munich à décrocher un autre titre Bundesliga. Dans le processus, il a effectué une des meilleures passes décisives de l’année. En plus de tous ses succès en club, Davies a été couronné joueur de l’année de Soccer Canada.

Christine Sinclair

Que peut-on dire de plus sur Christine Sinclair? La lauréate du prix Lou Marsh en 2012 pourrait très bien le remporter à nouveau cette année. Plus tôt cette année, elle a réussi deux buts dans un match contre Saint-Kitts-et-Nevis pour atteindre le statut de la plus grande marqueuse de tous les temps à l’international, hommes et femmes confondus, avec un total de 185 buts en carrière. Cette année, elle a réussi trois buts en sept matchs joués à la ligue CONCACAF.

Kadeisha Buchanan

Kadeisha Buchanan a connu une année exceptionnelle, autant avec son club qu’en compétitions avec Équipe Canada. Au début de l’année, elle a aidé le Canada à se qualifier pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020 au tournoi de la CONCACAF en plus d’être nommée à l’alignement de l’équipe étoile du tournoi. Avec son club l’Olympique Lyonnais, Buchanan a soulevé le trophée féminin de la Ligue des champions de l’UEFA. La défenseure a également été nommée Joueuse du mois de Canada Soccer à deux occasions, soit en février et en août.

Mikaël Kingsbury

Mikaël Kingsbury a déjà remporté le trophée Lou Marsh en 2018 et il pourrait le gagner une fois de plus cette année. Encore une fois, il a connu une saison de bosses formidable, ne terminant jamais plus bas que deuxième en Coupe du monde, sept de ses 10 podiums étaient durant l’année 2020. Kingsbury a continué de dominer tout le sport du ski acrobatique — et pas juste les bosses — cette année en remportant son neuvième gros Globe de cristal consécutif.

À LIRE : Mikaël Kingsbury se fracture deux vertèbres à l’entrainement et rate le début du circuit de la Coupe du monde

Kingsbury ne connaîtra pas le début de saison qu’il aurait souhaité, lui qui manque le coup d’envoi pour la première fois en raison d’une blessure. En effet le Canadien sera à l’écart un moment puisqu’il s’est fracturé deux vertèbres à l’entrainement à la fin novembre.

Félix Auger-Aliassime

Félix Auger-Aliassime a connu une année impressionnante. En double, Auger-Aliassime a été sacré champion du Masters de Paris 2020 en double avec son coéquipier Hubert Hurkacz. En simple, Il s’est rendu à la finale de trois tournois et a terminé la saison au 17e rang, ce qui fait de lui le plus jeune joueur du top 25, du haut de ses 20 ans.

Denis Shapovalov

Tout comme son confrère canadien, Denis Shapovalov a connu un grand succès cette année en atteignant son meilleur classement en carrière, soit le 10e rang au circuit de l’ATP. Après une longue pause en raison de la COVID-19, Shapovalov s’est montré à la hauteur à l’été et l’automne puisqu’il a connu d’excellents résultats, comme une présence aux quarts de finale des Internationaux des États-Unis, le meilleur résultat de l’histoire obtenu par un joueur masculin canadien à ce tournoi.

Jamal Murray

Depuis qu’il a remporté la médaille d’argent avec Équipe Canada aux Jeux panaméricains de 2015, Jamal Murray est devenu l’un des meilleurs joueurs de basketball de la NBA. Cette année, Murray a aidé les Nuggets de Denver à atteindre la finale de conférence de l’Ouest de la NBA, menant son équipe au tableau des pointages avec une moyenne de 26,5 points par match en séries éliminatoires. Au deuxième tour contre le Jazz de l’Utah, il a marqué 50, 42 et 50 points en trois matchs consécutifs, un total en séries éliminatoires qui n’a été éclipsé que par les légendes du basketball Michael Jordan et Jerry West.

Graeme Fish

Graeme Fish célébrant son nouveau record du monde

Graeme Fish célébre son record du monde à l’épreuve du 10 000 m de patinage de vitesse aux Championnat du monde de distance individuelle de Salt Lake City, le vendredi 14 février 2020.(Photo:Speed Skating Canada/Twitter)

Graeme Fish a connu une excellente saison de patinage de vitesse, marquée par un record du monde. Fish a établi un record du monde à l’épreuve du 10 000 m masculin, en réussissant un temps de 12 : 33,86 s, ce qui a écourté de près de trois secondes le record précédent établi par son coéquipier canadien Ted-Jan Bloemen. Fish a aussi remporté le bronze sur 5000 m aux Mondiaux.

Ivanie Blondin

L’année d’Ivanie Blondin a été riche en succès, de long en large. Elle a entre autres gagné l’or au départ groupé des Championnats du monde simple distance pour une deuxième fois en carrière en plus d’être sacrée vice-championne du monde toutes distances en Norvège.

Mike Woods

Mike Woods a réalisé plus d’un exploit en 2020. Le cycliste sur route canadien, officiellement nommé à l’équipe olympique de Tokyo 2020, a d’abord remporté la 7e étape de la Vuelta a España, l’un des trois Grands Tours (qui comprend le Tour de France et le Giro d’Italia). Il a également terminé deuxième des 6e et 14e étapes de cette même compétition. Avant ça, il avait atteint le podium de deux étapes du Tirreno-Adriatico et avait terminé troisième La Flèche Wallonne. Le plus impressionnant dans tout ça, c’est que Woods a réalisé toutes ces incroyables performances après avoir fracturé son fémur en mars dernier.

Le trophée Lou Marsh sera décerné dans les prochains jours. Malgré des saisons écourtées en raison de la pandémie, les athlètes canadiens ont réussi à livrer des performances dont on se souviendra longtemps !