Le Canada a remporté la médaille de bronze à l’épreuve féminine de poursuite par équipes au vélodrome des Jeux olympiques de Rio.

Le quatuor canadien formé d’Allison Beveridge, Jasmin Glaesser, Kirsti Lay et Georgia Simmerling est monté sur la troisième marche du podium , samedi, après avoir battu la Nouvelle-Zélande avec un chrono de 4:14,627 secondes dans la finale pour la médaille de bronze.

Il s’agit d’une deuxième médaille de bronze olympique pour Allison Beveridge. La Canadienne avait partagé la troisième marche du podium londonien avec Tara Whitten et Gillian Carleton alors qu’à l’époque, la course se faisait à trois sur une distance de 3000 mètres.

« Ce sont quatre ans de travail qu’on a mis dans cette course, a dit Jasmin Glaesser. Savoir qu’on a livré la marchandise quand il le fallait est le meilleur sentiment du monde. »

Allison Beveridge, Jasmin Glaesser, Kirsti Lay et Georgia Simmerling célèbrent leur victoire sur la Nouvelle-Zélande pour la médaille de bronze aux Jeux olympiques de Rio, le 13 août 2016. (COC // Mark Blinch)

Allison Beveridge, Jasmin Glaesser, Kirsti Lay et Georgia Simmerling célèbrent leur victoire sur la Nouvelle-Zélande pour la médaille de bronze aux Jeux olympiques de Rio, le 13 août 2016. (COC // Mark Blinch)

Les Canadiennes ont eu le dessus sur les Néo-zélandais du début à la fin pour franchir la ligne d’arrivée 3,832 secondes avant leurs rivales.

« Nous avons tout donné sur la piste, poursuit la double médaillé de bronze. Nous avons même roulé à un rythme plus rapide qu’en entraînement. Voir la Nouvelle-Zélande du coin de l’œil alors qu’il restait environ huit tours à faire a apaisé la douleur qu’on ressentait dans les jambes. On savait à ce moment-là qu’on avait le dessus sur elles », a complété Glaesser.

Laura Brown obtiendra elle aussi une médaille pour son apport en ronde de qualification alors qu’il fût décidé que Kirsti Lay prendrait le départ pour les courses de samedi.

Les Canadiennes avaient été relayées à la course pour le bronze après avoir perdu leur duel contre les Britanniques. Les Européennes avaient d’ailleurs profité de cette course pour inscrire un nouveau record du monde (4:12,152 s). Ces dernières ont poursuivi sur le lancée en remportant la finale, enregistrant à nouveau une nouvelle marque mondiale (4:10,236 s) au détriment des Américaines qui repartent avec l’argent (4:12,454 s).

D’autres détails suivront.