Biographie :

Georgia Simmerling marquera l’histoire à Rio 2016 en participant à ses troisièmes Jeux olympiques dans une troisième discipline sportive en tant qu’athlète canadienne. Ses premiers Jeux ont été ceux de Vancouver 2010 en ski alpin et elle est ensuite passée, en 2011, du « côté obscur » de cette discipline, le ski cross. Elle a atteint la 8e de finale à Sotchi 2014 à cette épreuve. Après une fracture du poignet subie aux Championnats du monde en janvier 2015, elle a pris la décision de s’essayer à une carrière aux Jeux d’été. Georgia avait déjà fait quelques camps de perfectionnement avec le programme de développement de cyclisme sur piste et elle savait que l’endurance lui conviendrait mieux que les épreuves de sprint. Elle s’est mise à l’entraînement sur son vélo, plaques et vis au poignet, une semaine seulement après son opération. La coupe du monde de Hong Kong en janvier 2016 a été sa première compétition de cyclisme sur piste où elle a remporté l’épreuve de poursuite par équipe avec Jasmin Gleasser, Laura Brown et Steph Roorda. Elle a ensuite remporté l’argent de l’épreuve de poursuite par équipe aux Championnats du monde UCI de 2016 avec Allison Beveridge, Jasmin Glaesser et Kirsti Lay. En tant qu’athlète de ski cross, elle a atteint cinq podiums de Coupe du monde, mais elle a aussi connu plusieurs blessures comme de multiples commotions cérébrales et des détériorations de ses deux ligaments latéraux internes lors de la fin de la saison de ski alpin 2010-2011. En février 2012, elle a fait une chute en ski cross lors d’une mauvaise prise de carre et s’est fracturé trois vertèbres (C7, T2, T3) au niveau du dos et du cou. Elle a dû porter un corset et un collet cervical pendant sept semaines, sans toutefois devoir subir une opération chirurgicale.

À propos de l’athlète…

Famille : Ses parents sont Karl et Carol Simmerling. Ses frères aînés sont Christian, Boyd et Julian. Christian a joué au football pour les Stampeders de Calgary de la LCF, et Julian avec les Dinos de l’Université de Calgary. Débuts : Elle a enfourché un vélo de piste pour la première fois au vélodrome en juin 2014 lors d’un événement du programme d’identification des talents de Cyclisme Canada à Los Angeles. En novembre 2015 elle s’est élevée au rang de l’élite du cyclisme de piste canadienne après deux semaines d’entraînement avec l’équipe de développement. Elle a commencé le ski alpin à l’âge de 6 ans puis a changé pour le ski cross à 22 ans. Au-delà du cyclisme : Elle adore le yoga, le tricot, la lecture et la cuisine. Elle aime aussi découvrir de nouveaux aliments. Elle apporte toujours son dernier projet de tricot en voyage. Elle est ambassadrice de la fondation Rapide et Radieuse en plus d’appuyer la fondation Right to play avec qui elle a visité la Tanzanie en 2013. Son meilleur souvenir des Jeux olympiques est celui de la foule qui l’encourageait, elle et toute l’équipe canadienne, lors de la cérémonie d’ouverture de Vancouver 2010 et tout au long de ces Jeux. Sa formule favorite : « Competitive edge, baby! »