Biographie :

Double championne olympique en aviron, Kirsten Barnes a été membre de la dominante équipe féminine canadienne d’aviron de la fin des années 1980 et des années 1990. Elle a remporté des médailles d’or aux Jeux olympiques de 1992 à Barcelone au quatre de pointe féminin sans barreur et au huit de pointe féminin.

À 20 ans, Kirsten Barnes a fait ses débuts olympiques aux Jeux de Séoul en 1988 en deux de pointe sans barreur avec Sarah Ann Ogilvie, terminant premières de la finale B et septièmes au total. Arrivant à Barcelone en 1992 à titre de double championne du monde au quatre de pointe féminin sans barreur et au huit de pointe féminin, Barnes a remporté sa première médaille d’or olympique au quatre de pointe féminin sans barreur avec Brenda Taylor, Jessica Monroe et Kay Worthington. C’était d’ailleurs la seule fois où cette course était au programme olympique. Le lendemain, Barnes et son équipe du quatre de pointe féminin sans barreur, composée de Megan Delehanty, Shannon Crawford, Marnie McBean, Kathleen Heddle et la barreuse Lesley Thompson étaient de la finale du huit de pointe féminin. Elles ont dominé en gagnant la compétition et inscrivant du même coup un record olympique (trois secondes et demie devant les Roumaines). Barnes remporta ainsi sa deuxième médaille d’or des Jeux.

Barnes a débuté sa pratique de l’aviron en 1985 alors qu’elle était toujours aux études. Dans les deux ans suivant ses premiers coups de rame, elle a remporté l’or au deux de pointe féminin sans barreur avec Kathleen Heddle aux Jeux panaméricains de 1987. En 1989, elle a remporté l’argent au quatre de pointe féminin sans barreur aux Universiades d’été.

Après les Jeux de Barcelone en 1992, Barnes fut diplômée de l’Université de Victoria en performance humaine, où elle a aussi été nommée athlète de l’année à trois reprises (1989 à 1991). Elle a ensuite décroché un doctorat en psychologie du sport à l’Université de Bristol en Angleterre en 1997. Après avoir travaillé pendant 13 ans comme psychologue du sport pour plusieurs organismes sportifs britanniques, Barnes est rentrée au Canada pour devenir directrice des services de performance à l’Institut canadien du sport à Victoria.

En 2001, Barnes a reçu le prix de distinction des anciens de l’Université de Victoria. Elle a été intronisée au Temple de la renommée des sports de la Colombie-Britannique en 1994, au Temple de la renommée des sports du Grand Victoria et au Temple de la renommée olympique du Canada en 1994, au Temple de la renommée des sports de l’Université de Victoria en 2006, au Panthéon des sports canadiens en 2013, au Temple de la renommée de l’aviron canadien en 2017 et au Temple de la renommée des sports du North Shore en 2019.