Nous savons maintenant exactement ce que les athlètes canadiens auront dans leur mire en février, à la suite du dévoilement du design des médailles pour PyeongChang 2018.

La grande annonce a eu lieu mercredi soir lors de cérémonies simultanées tenues au Dongdaemun Design Plaza à Séoul et au Metropolitan Museum of Art de New York, où le président de la Corée du Sud, Moon Jae-in, était parmi les invités.

Le designer industriel Lee Suk-woo a choisi de présenter le hangul, l’alphabet coréen, comme symbole majeur. Le hangul a déjà été incorporé dans les logos et les pictogrammes des Jeux. Selon le comité d’organisation des Jeux, « Une série de consonnes ont été choisies pour symboliser les efforts des athlètes du monde entier qui apportent leur jeunesse, leur solidarité et leur patrimoine national à PyeongChang 2018. »

De gauche à droite, les médailles d’argent, d’or et de bronze pour les Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang 2018 exposées après une cérémonie de dévoilement, le mercredi 20 septembre 2017, à New York. (AP Photo / Julie Jacobson)

Sur le pourtour de la médaille, les consonnes ont été gravées en trois dimension et coupées en formes cylindriques. L’arrière de la médaille comprend la discipline sportive et l’épreuve pour laquelle elle est décernée.

Les médailles ont également été inspirées par la texture des troncs d’arbres sud-coréens. On dit que les arbres représentent le travail qui a été consacré au développement de la culture coréenne et des Jeux olympiques.

À LIRE : Souvenirs olympiques: Retour sur le design des médailles aux Jeux d’hiver

Le ruban bleu sarcelle et rose au bout duquel la médaille est accrochée arbore des motifs tirés de l’hangul, des flocons et d’autres motifs brodés sur du gapsa, le même textile utilisé pour fabriquer le hanbok, le costume traditionnel coréen.

L’architecture coréenne traditionnelle a inspiré la conception incurvée du boîtier de la médaille, fait de bois tout comme plusieurs temples et bâtiments des régions rurales coréennes.

À LIRE : Rio 2016 dévoile ses médailles

Avec un diamètre de 92,5 mm, ces médailles sont légèrement inférieures à celles de Vancouver 2010 et de Sotchi 2014, toutes deux de 100 mm. L’épaisseur varie de 4,4 mm, à son point le plus fin, jusqu’à 9,42 mm.

Voyez les nombreux détails des médailles dans cette vidéo :

 

Il y aura 259 trios créés, dont 222 seront attribués aux athlètes dans les 102 épreuves des Jeux. Cinq ensembles seront conservés en cas d’égalité, alors que 25 trios seront remis au CIO. Sept ensembles seront finalement exposés à différents endroits en Corée du Sud.

Ces médailles ne sont que le dernier design unique des médailles dans l’histoire des Jeux olympiques d’hiver.