Le chef de mission olympique porte plus d’un chapeau.

Leader. Mentor. Motivateur. Porte-parole.

Isabelle Charest est fébrile de porter chacun d’eux à PyeongChang 2018.

Isabelle Charest competes in short track speed skating at Nagano 1998.

Isabelle Charest lors des Jeux olympiques de Nagano, en 1998.

C’est lundi qu’on a annoncé que la triple médaillée olympique en patinage de vitesse sur courte piste occupera le rôle de chef de mission d’Équipe Canada aux prochains Jeux olympiques d’hiver qui se tiendront en Corée du Sud en février 2018.

« C’est une expérience extraordinaire. J’ai été privilégiée tout au long de ma carrière et de ma vie d’être entourée de mentors, de personnes qui s’impliquent énormément, que ce soit dans le sport ou dans d’autres domaines qui ont fait en sorte que j’aie beaucoup évolué comme athlète, mais comme personne aussi, a partagé Isabelle Charest avec Olympique.ca une fois le poste accepté. Je pense que je suis dans une position où je peux avoir ce genre d’influence et venir en aide à d’autres athlètes ou personnes de l’équipe de mission. »

Canada's Short Track Speed Skating relay team Annie Perreault, Tania Vicent, Christine Boudrias and Isabelle Charest, left to right, wave from the podium after winning the Olympic bronze medal in the ladies 3,000m relay Tuesday in Nagano. (CP PHOTO) 1998 (stf/Paul Chiasson)

Annie Perreault, Tania Vicent, Christine Boudrias et Isabelle Charest avec le bronze au cou lors de la remise des médailles de l’épreuve du relais 3000 m aux Jeux olympiques de Nagano. (CP PHOTO) 1998 (stf/Paul Chiasson)

La mère de deux enfants n’est pas étrangère au Mouvement olympique. Elle a grimpé sur le podium olympique à chacune de ses participations (Lillehammer 1994Nagano 1998, Salt Lake City 2002) avec ses coéquipières du relais 3000 m.

En 2016, Isabelle a rejoint les rangs d’Équipe Canada à titre de chef de mission pour les Jeux olympiques de la jeunesse d’hiver de Lillehammer avant de s’envoler pour Rio où elle a motivé les troupes comme chef de mission adjointe aux Jeux olympiques de 2016, soit les Jeux les plus réussis de l’histoire d’Équipe Canada.

Chef de Mission Isabelle Charest with figure skaters Mathieu Ostiguy and Justine Brasseur at the 2016 Winter Youth Olympic Games

La chef de mission Isabelle Charest avec les patineurs artistiques Mathieu Ostiguy et Justine Brasseur aux Jeux olympiques de la jeunesse d’hiver de Lillehammer.

À LIRE : Le blogue des JOJ d’Isabelle Charest

« C’est certain que ça apporte une certaine confiance. On arrive dans un milieu où l’on côtoie de grands athlètes qui ont leurs propres parcours, a confié Isabelle au sujet de ses récentes expériences avec les athlètes d’Équipe Canada. J’avais besoin de les côtoyer dans un rôle de leadership pour m’apercevoir que je pouvais leur apporter quelque chose, que le regard que j’ai d’une situation, avec mon expérience et mon attitude, peut contribuer à un climat intéressant pour l’équipe. »

La nouvelle chef de mission d’Équipe Canada a pu profiter des judicieux conseils de Curt Harnett, lui aussi triple médaillé olympique, chef de mission de Rio 2016 et de Toronto 2015.

« Il nous expliquait ce que nous devions faire tout au long du processus. Il a été très transparent et très présent, a expliqué Isabelle en parlant de son mentor. Il nous a fait sentir que l’on faisait partie de l’équipe du chef de mission. Ça m’a donné une idée très précise de ce en quoi consistait le rôle. »

Recreating the moment!

A post shared by Isabelle Charest (@zazacharest) on

Elle a aussi pu compter sur les conseils d’anciens chefs de mission tels que Mark Tewksbury (Londres 2012), Nathalie Lambert (Vancouver 2010) et Sylvie Bernier (Beijing 2008), eux aussi médaillés olympiques.

« Ils me disaient qu’ils me voyaient occuper cette position. C’est quelque chose qui m’a aidé à confirmer que j’avais quelque chose à apporter et que je pouvais remplir ces grands souliers. »

Canadian short track speed skater Isabelle Charest is followed closely by Japan's Chikage Tanaka during the Women's 500 metre, Feb. 16, at the 2002 Olympic Winter Games in Salt Lake City. (CP Photo/COC/Andre Forget).

Isabelle Charestlors de l’épreuve du 500 m aux Jeux olympiques de 2002, à Salt Lake City. (CP Photo/COC/Andre Forget).

Le rôle du chef de mission n’a pourtant pas toujours été comme on le connait désormais. « À l’époque où je patinais, le chef de mission était davantage un rôle diplomatique, s’est souvenue Isabelle. C’était des gens qui étaient impliqués dans le sport, mais qui étaient moins connus et moins présents, et qui avaient donc une moins grande influence sur les athlètes. Le rôle n’était pas aussi prédominant. Aujourd’hui, un des rôles du chef de mission est d’être une sorte de bouclier pour les athlètes en plus d’être leur porte-parole. »

Chef de Mission Isabelle Charest with youth ambassador Eric Mitchell and Team Canada at the 2016 Winter Youth Olympic Games

Chef de Mission Isabelle Charest with youth ambassador Eric Mitchell and Team Canada at the 2016 Winter Youth Olympic Games

Et ce bouclier des athlètes aura aussi la tâche de représenter Équipe Canada dans les médias pour la prochaine année et ainsi permettre aux athlètes de se concentrer pleinement sur le travail à faire en salle d’entrainement et en compétition.

Great day spent with the bobsleigh girls cheering for their Canadian teammates! @teamcanada #IloveYOG #lillehammer2016

A post shared by Isabelle Charest (@zazacharest) on

Une fois sur place, la chef de mission se promènera de site en site pour encourager les olympiens canadiens. Outre le patinage de vitesse sur courte piste qu’elle connait comme le fond de sa poche, Isabelle aura la chance d’appuyer les athlètes dans six autres sports et 15 disciplines. « Un sport que j’ai découvert aux Jeux de la jeunesse est le ski slopestyle. Le patinage de vitesse sur longue piste fait partie de mes racines, alors ça m’intéresse beaucoup, tout comme le hockey puisque je suis canadienne. »

Isabelle Charest est la toute première personne à être nommée à l’équipe de mission du Canada pour PyeongChang 2018. Les Jeux olympiques se tiendront du 9 au 25 février 2018.

twitter_frsocial-ads