Pour la première fois de l’histoire, le rugby féminin se retrouvera au programme olympique et une douzaine de Canadiennes pourront souligner ce moment à Rio 2016.

C’est dans une cérémonie se déroulant à Victoria près de son centre national d’entraînement que Rugby Canada a annoncé la composition de son premier alignement olympique en rugby à sept féminin. L’escouade canadienne sera menée par sa capitaine Jen Kish, qui est fière de participer à un tel événement : « L’équipe entière est très emballée de représenter le Canada à l’occasion de cette épreuve historique. Nous avons très hâte de nous trouver sur le terrain à Rio et de représenter notre pays tandis que le monde entier nous regardera. »

Jen Kish, capitaine de l'équipe féminine de rugby à sept

Jen Kish, capitaine de l’équipe féminine de rugby, lors d’un match de Série mondiale en 2015.

Après plusieurs années parmi l’équipe nationale, Bianca Farella, Ghislaine LandryKayla Moleschi, Karen PaquinKelly Russell et Ashley Staecy rejoingnent Kish au nombre des joueuses les plus expérimentées de l’escouade.

Ghislaine Landry (avant) et Charity Williams au tournoi de Clermont-Ferrand, le 28 mai 2016.

Ghislaine Landry (avant) et Charity Williams au tournoi de Clermont-Ferrand, le 28 mai 2016.

L’alignement de Rugby Canada pour Rio 2016 est le parfait alliage d’expérience et de recrues avec l’addition de Britt BennHannah Darling, Megan Lukan, Natasha Watcham-Roy et Charity Williams au sein du groupe. Somme toute, la diversité du contingent olympique fait en sorte que les championnes des derniers Jeux panaméricains seront de redoutables adversaires à Rio 2016 avec rien d’autre que l’or dans leur mire.

Natasha Watcham-Roy

Natasha Watcham-Roy au tournoi de Clermont-Ferrand, le 28 mai 2016.

Les Canadiennes avaient obtenu leur qualification olympique à l’été 2015 après avoir pris le deuxième rang du classement final de Série mondiale de rugby à sept.

Le tournoi olympique de rugby féminin aura lieu du 6 au 8 août prochains au stade de Deodoro.