À Rio cet été, le Canada enverra la 25e délégation de son histoire à ce grand rassemblement olympique. Afin de bien épauler ses athlètes, le Comité olympique canadien a désigné un chef de mission et deux chefs de mission adjointes.

Ces trois Géants du sport canadien sont à la fois rassembleurs, riches en expérience et possèdent une grande crédibilité sur la scène internationale.

C’est ainsi que Curt Harnett, Isabelle Charest et Carol Huynh ont accepté l’honorable mission de représenter dignement l’unifolié tout en assurant la cohésion entre les représentants du Nord qui prendront d’assaut le Brésil en août prochain.

Curt Harnett

Triple médaillé olympique en cyclisme sur piste, l’ancien sprinteur ontarien agira à titre de chef de mission pour la délégation canadienne aux Jeux de Rio. Le triple médaillé olympique (Los Angeles 1984 – argent, Barcelone 1992 – bronze, Atlanta 1996 – bronze) a été sacré champion canadien à plus de trente reprises a été tenant d’un record du monde pendant 11 ans. C’est pas rien!

Reconnu comme étant un homme passionné au leadership incontestable, Harnett a été intronisé au Temple de la renommée du cyclisme canadien en octobre 2015. Harnett a également occupé la fonction de chef de mission lors des plus récents Jeux panaméricains à Toronto. La délégation canadienne y a d’ailleurs réussi la meilleure récolte de son histoire, terminant deuxième au chapitre des médailles.

Curt Harnett remet un drapeau canadien à Hugo Barrette lors des Jeux panaméricains de 2015, à Toronto.

Curt Harnett remet un drapeau canadien à Hugo Barrette lors des Jeux panaméricains de 2015, à Toronto.

En tant que chef de mission à Rio, Harnett portera le mandat d’être un leader proactif et motivateur afin de soutenir l’équipe nationale, d’en être le porte-parole officiel en plus d’en représenter les membres à tous les événements et activités.

Pour l’aider dans sa tâche, notre chef de mission pour Rio 2016 pourra compter sur l’appui indispensable de deux adjointes aux parcours sportifs tout aussi impressionnants.

Isabelle Charest

Si le mandat du chef de mission est énorme, il aura néanmoins la chance d’être épaulé par une athlète chevronnée tout aussi expérimentée. Native de Rimouski, la triple médaillée olympique (Lillehammer 1994 – argent, Nagano 1998 – bronze, Salt Lake City 2002 – bronze) en patinage de vitesse courte piste, Isabelle Charest, s’est vue confier le rôle de chef de mission adjointe pour le grand rendez-vous de Rio.

D’ici la cérémonie d’ouverture officielle, l’horaire de Charest sera particulièrement chargé, elle qui a reçu un coup de fil à moins de quatre mois des Jeux. Malgré tout, elle soutient que « c’est un rôle [qu’elle] accepte avec humilité et fierté, mais aussi avec beaucoup d’enthousiasme ». La Québécoise n’en sera pas à ses premiers pas à Rio quant aux responsabilités de l’équipe des chefs de mission. C’est que la double championne du monde a été chef de mission pour les Jeux olympiques de la jeunesse cet hiver, à Lillehammer. Équipe Canada y a d’ailleurs pris le huitième rang au chapitre des médailles.

CHAREST, ISABELLE | TANAKA, CHIKAGE

À lire : Isabelle Charest amène de l’expérience aux JO de la jeunesse

Celle qui a été sacrée patineuse de vitesse sur courte piste de l’année au Canada à trois reprises a été intronisée au Temple de la renommée en 1997.

Carol Huynh

La championne olympique en lutte féminine aux Jeux de Beijing en 2008, Carol Huynh, complètera l’équipe des chefs de mission de la délégation canadienne en agissant également en tant qu’adjointe. Véritable source d’inspiration pour les athlètes de l’unifolié, Huynh est entrée dans l’histoire en étant la première femme canadienne à s’emparer d’une médaille d’or en lutte libre en 2008. Championne canadienne à 11 reprises et quadruple médaillée des Championnats du monde de lutte, la Britanno-Colombienne a pris sa retraite suite aux Jeux de Londres, où elle fût médaillée de bronze.

À voir : Carol Huynh remporte l’or à Beijing 

Canada's Carol Huynh from Hazelton, B.C. celebatres her gold medal victory over Chiharu Icho from Japan in the women's freestyle 48kg wrestling final at the Beijing 2008 Summer Olympics in Beijing, Saturday, August 16, 2008. THE CANADIAN PRESS/Paul Chiasson

Carol Huynh célébrant sa victoire après le match pour la médaille d’or dans la catégorie des 48 kilos, à Beijing, 2008. THE CANADIAN PRESS/Paul Chiasson

Au-delà de ses performances sur le tapis, Huynh fait aujourd’hui office d’ambassadrice pour la Fédération internationale de lutte. En 2013 à Buenos Aires, Carol a été désignée par les lutteurs de la communauté internationale afin de prononcer un discours devant le CIO pour revendiquer le retour de leur sport au programme olympique. Son vibrant témoignage contribua grandement à réintégrer la lutte au sein des Jeux.

Canadian freestyle wrestler and olympic gold medalist Carol Huynh, center, speaks during a news conference in Buenos Aires, Argentina, Friday, Sept. 6, 2013. During the Sept. 4-10 International Olympic Committee (IOC) Executive Board meetings in Buenos Aires, members will vote on including one additional sport to the program of the 2020 and 2024 Games. Wrestling is up against squash and a combined baseball-softball bid. Huynh is flanked by Nenad Lalovic, head of the International Federation of Associated Wrestling Styles (FILA), left, and Lise Legrand, vice president of the French Wrestling Federation. (AP Photo/Victor R. Caivano)

Carol Huynh (centre) accompagnée de Nenad Lalovic, président de la FILA (gauche) et de Lise Legrand, vice-président de la FFL (droite), témoignant pour la réintégration de la lutte au programme olympique devant le Comité olympique international durant la conférence de Buenos Aires, 2013.(AP Photo/Victor R. Caivano)

Suite à sa nomination comme chef de mission adjointe, la double médaillée olympique mentionne que son expérience olympique a profondément façonné sa vie, c’est pourquoi elle est ravie d’accompagner d’autres athlètes dans leur propre parcours. Elle ajoute être « résolue à faire en sorte que cette expérience soit la plus avantageuse possible pour tous ».

Carol Huynh pendant la cérémonie de clôture des Jeux de Londres le12 août 2012. Photo : THE CANADIAN PRESS/Frank Gunn

Carol Huynh pendant la cérémonie de clôture des Jeux de Londres le 12 août 2012. Photo : THE CANADIAN PRESS/Frank Gunn

Depuis son retrait de la compétition, Huynh ne cesse de redonner à la communauté de son sport. Elle transmet sa passion du sport à travers une multitude d’activités, notamment en étant entraîneuse de plusieurs équipes de lutte. Son expérience sur la scène internationale en fait une fierté et une représentante toute désignée pour l’unifolié, ce qui vaut son pesant d’or.

À la lumière de ces présentations, il appert que les athlètes canadiens pourront compter sur un trio dynamique, rassembleur et possédant une crédibilité notoire. Tout sera donc en place afin que les représentants canadiens puissent se concentrer pleinement sur les Jeux et ainsi offrir le meilleur d’eux-mêmes.