Photo manchette : Max Parrot et sa médaille d’argent de l’épreuve du slopestyle aux Mondiaux de snowboard, à Yabuli, en Chine, le 14 mars 2015. (Photo : Solutions ISP)

Avec la saison de rêve qu’il connait, le Canadien Max Parrot est le sujet de l’heure dans l’univers du snowboard. Il vient d’ailleurs de rafler l’argent en slopestyle aux Mondiaux de snowboard et le titre de champion du Big Air pour l’ensemble de la saison 2015-2016.

Après une chute à sa troisième descente, Max Parrot a pris le deuxième rang de l’épreuve du Slopestyle à Yabuli, en Chine, derrière l’Américain Brendan Davis. Stale Sandbech de la Norvège a complété le podium.

« Passer si proche de remporter le Slopestyle aux Mondiaux de snowboard me laisse un goût amer en bouche, explique le Québécois dans une entrevue post-compétition. Être en tête après mes deux premières tentatives et avoir été capable d’améliorer mon pointage à ma troisième descente me satisfont. D’un autre côté, je suis déçu de ne pas avoir été en mesure d’inscrire un pointage suffisamment élevé pour dépasser Brendan Davis. Ces Championnats n’ont lieu qu’aux quatre ans et j’aurais vraiment aimé mettre la main sur ce titre en 2016. »

world-championships-sb

De gauche à droite : Max Parrot, l’Américain Brendan Davis et le Norvégien Stale Sandbech lors de la remise des médailles aux Mondiaux de snowboard, le 14 mars 2016. (Photo : Snowboarding World Championships)

La dernière compétition du Big Air au calendrier s’est tenue samedi à Yabuli. Même si c’est son compatriote Sébastien Toutant qui a réalisé la meilleure performance canadienne, s’emparant du bronze, c’est tout de même Max Parrot, affaibli en raison d’un virus, qui est reparti avec les grands honneurs. Surnommé le Chevalier noir par Canada snowboard, Max Parrot a été nommé champion des circuits mondiaux de snowboard et de la FIS au Big Air.

« Terminer premier au classement général du Big Air sur le circuit mondial était mon objectif de début de saison. Ce qui me rend le plus fier c’est que j’ai été capable de rester constant tout au long de la saison. » – Max Parrot

Il faut dire que Max ne l’a pas eu facile cette année. À peine remis d’une opération à l’avant-bras droit, il s’est fracturé deux os de la main gauche à sa deuxième compétition de la saison, au Dew Tour. Pourtant cette mésaventure ne l’a pas empêché de prendre le 4e rang de l’épreuve. Il a plus tard subi une ecchymose aux côtes lors des X Games à Oslo, mais a tout de même mis la main sur l’argent, à seulement 0,33 point du vainqueur, Yuki Kadono.

Max Parrot a remporté l'or à l'épreuve du Big Air aux X Games d'Aspen, le 30 janvier 2016.

Max Parrot a remporté l’or à l’épreuve du Big Air aux X Games d’Aspen, le 30 janvier 2016.

« Malgré les blessures et les malaises, comme celui survenu cette semaine, j’ai pu atteindre mes objectifs et compter sur une belle série de succès. » Et sa liste de succès est assez longue. On se rappellera notamment des deux médailles d’or qu’il a remportées en moins de 72 heures au Fenway Park et dans la basse ville de Québec ainsi que l’or qu’il a raflé aux X Games devant un autre grand du sport, le médaillé de bronze olympique Mark McMorris.

Max Parrot fait maintenant un bref retour au pays avant de s’envoler pour l’Europe où sera élu le champion de slopestyle pour la saison 2015-2016.  La dernière compétition de l’année, le Grandvalira Total Fight, se tiendra le 26 mars, à Andorre.

Cinq Canadiens dominent le classement général en slopestyle. Mark Mcmorris qui trône au sommet du classement ne pourra malheureusement pas défendre  sa place en raison d’une fracture du fémur subie il y a un mois. On assistera donc à une chaude lutte entre les autres prétendants au titre :  Sébastien Toutant, Tyler Nicholson, Parrot et Darcy Sharpe.