Le Québécois Max Parrot a raté de justesse l’or en snowboard Big Air aux X Games d’Oslo, samedi.

Celui qui a été sacré champion aux derniers X Games à Aspen est passé à 0,33 point de répéter l’exploit en Norvège.

Le déroulement d’une compétition de Big Air varie d’un événement à l’autre. À Oslo, chacun des planchistes devait s’élancer à deux reprises sur la piste de neige artificielle pour gagner le cœur des juges. Ces derniers avaient la tâche de retenir le meilleur des deux sauts pour effectuer le classement final.

À lire : Max Parrot champion aux X Games Aspen | Fenway Park | Coupe du monde de Québec

En deuxième position après la première ronde de saut, le natif de Bromont devait réaliser un deuxième saut qui lui permettrait de cumuler 10 point de plus qu’à son premier essai pour battre le Japonais Yuki Kadono (90,66 points). Y allant le tout pour le tout avec un backside triple cork 1620, Max n’a pas été en mesure de gagner la compétition. Les juges ont préféré l’atterrissage du Japonnais à celui du Canadien même si son amplitude était nettement supérieure à celle du vainqueur.

Billy Morgan de la Grande-Bretagne a complété le podium avec une note de 79,33.

Cette deuxième place est la quatrième médaille de Max, lui qui n’a jamais terminé plus bas que deuxième au Big Air dans le cadre des X Games en carrière.

 

À lire : Le Big Air ajouté au programme des Jeux olympiques de 2018

L’autre Canadien prenant part à la finale, Darcy Sharpe, a terminé au quatrième rang à ses deuxièmes X Games en carrière .

Les autres vedettes canadiennes du Big Air à Oslo, Sébastien Toutant et Tyler Nicholson, se sont fait montrer la porte de sortie en ronde éliminatoire alors que le médaillé de bronze de Sotchi Mark McMorris était absent en raison d’une fracture du fémur survenue dimanche, à l’Air & Style de Los Angeles.