Le pentathlon moderne à Tokyo 2020

Sites de compétition : Centre sportif de la forêt de Musashino, Stade de Tokyo

Date des compétitions : 6 au 8 août (Jours 13 à 15)

Épreuve : 2 (1 masculine, 1 féminine)

Fédération nationale : Pentathlon Canada

Fédération internationale : Union internationale de pentathlon moderne (UIPM)

Présenté pour la première fois aux Jeux olympiques de Stockholm en 1912, le pentathlon moderne comprend cinq sports (escrime, natation, équitation, tir, course à pied), tous disputés le même jour. Les participants accumulent des points selon leurs résultats et passent d’un sport à l’autre en profitant d’une courte pause entre chaque épreuve.

Le programme olympique comprend désormais des épreuves individuelles masculine et féminine, le volet féminin ayant été ajouté à Sydney en 2000.

Le format de la compétition est le suivant :

1) Escrime

La compétition d’escrime se déroule en deux parties : la ronde de classement, qui a lieu la veille du reste de la compétition, et la ronde de bonus, qui se déroule à l’occasion de la journée de compétition complète. Dans la ronde de classement, chaque participant(e) affronte tous les autres concurrents dans des duels d’une minute. Le premier qui réussit une seule touche remporte le duel. Un(e) concurrent(e) qui remporte 70 % de ses duels récolte 250 points de pentathlon. Chaque victoire au-dessus de cette marque ou sous celle-ci équivaut à une valeur en points spécifique par rapport au nombre total de concurrents. Par exemple, dans un groupe de 36 athlètes, un compétiteur ou une compétitrice aurait besoin de 25 victoires pour obtenir la totalité des 250 points, tandis que chaque victoire au-dessus de cette marque ou sous celle-ci ajoute ou déduit six points.

La liste de départ pour la ronde de bonus est établie selon les résultats de la ronde de classement. Dans chaque duel, les concurrents disposent de 30 secondes pour réussir une touche. Le premier duel oppose l’athlète classé(e) dernier(ère) à l’athlète classé(e) avant-dernier(ère), le ou la vainqueur(e) affrontant ensuite l’athlète occupant le rang suivant au classement. Les athlètes continuent leur parcours aussi longtemps qu’ils remportent des duels et jusqu’à ce que chaque concurrent(e) ait disputé un duel. Chaque duel gagné équivaut à un point de pentathlon.

2) Natation

Dans une épreuve de 200 mètres style libre, un chrono de 2:30.00 vaut 250 points de pentathlon. Chaque demi-seconde au-dessus de ce temps ou sous celui-ci déduit ou ajoute un point. Par exemple, un temps de 2:32.50 correspond à 245 points de pentathlon.

3) Équitation

Dans la compétition de saut d’obstacles, les cavaliers et les chevaux doivent franchir une série de 12 obstacles (dont un double saut et un triple saut) sur un parcours de 400 à 450 mètres de long. Élément unique au pentathlon moderne, les chevaux sont fournis par les organisateurs et attribués aux athlètes par tirage au sort. Une ronde sans faute dans le temps alloué vaut 300 points de pentathlon. Chaque seconde au-dessus de la limite de temps correspond à une perte d’un point. Des points sont aussi déduits pour les pénalités sur le parcours.

4) Épreuve combinée

Depuis 2008, les disciplines du tir et de la course à pied ont été combinées en une seule épreuve et des pistolets au laser sont utilisés pour le tir. Les athlètes commencent avec un départ par intervalles – selon les points au classement après les trois premières épreuves – et l’athlète qui occupe la tête du classement est le premier à partir. Le reste du peloton suit avec un handicap d’une seconde pour chaque point de pentathlon. Il y a une courte course vers le champ de tir où les athlètes doivent atteindre cinq cibles sur une distance de 10 mètres avec un nombre illimité de tirs en moins de 50 secondes. Cela est suivi d’une course de 800 m. La séquence tir-course est répétée trois fois pour un total de quatre séries de tir et une course de 3 200 m. En raison du départ par intervalles, le premier athlète à franchir la ligne d’arrivée à la fin de l’épreuve combinée est le vainqueur du pentathlon moderne.

Le Canada aux Jeux olympiques (avant Tokyo 2020)

La meilleure performance du Canada en pentathlon moderne olympique a été réalisée à Londres en 2012, quand Melanie McCann a terminé 11e de l’épreuve individuelle féminine. Le meilleur résultat canadien chez les hommes a été réalisé à Beijing en 2008, alors que Joshua Riker-Fox s’était classé 24e.