À Sotchi 2014, le Canada a remporté plus de médailles en ski acrobatique que tout autre pays.

Il est possible qu’il répète l’exploit à PyeongChang 2018 puisqu’il compte des prétendants au podium dans les cinq disciplines.

Cassie Sharp d'Équipe Canada en action lors des X Games 2016 d'Oslo, le 28 février 2016. (Photo: Vegard Wivestad Grott/NTB Scanpix via AP)

Cassie Sharp d’Équipe Canada en action lors des X Games d’Oslo, le 28 février 2016. (Photo: Vegard Wivestad Grott/NTB Scanpix via AP)

Qui participe?

Ski acrobatique Canada a nommé les athlètes suivants pour faire partie de son groupe qui participera aux coupes du monde 2017-2018 :

Sauts : Travis Gerrits, Lewis Irving, Catrine Lavallée, Olivier Rochon

Bosses : Chloé Dufour-Lapointe, Justine Dufour-Lapointe, Maxime Dufour-Lapointe, Laurent Dumais, Alex-Anne Gagnon, Marc-Antoine Gagnon, Mikaël Kingsbury, Philippe Marquis, Andi Naude, Simon Pouliot-Cavanagh, Audrey Robichaud

Demi-lune : Noah Bowman, Simon d’Artois, Rosalind Groenewoud, Keltie Hansen, Brendan Mackay, Mike Riddle, Cassie Sharpe, Megan Warrener

Slopestyle : Alex Beaulieu-Marchand, Alex Bellemare, Teal Harle, Dara Howell, Kim Lamarre, Evan McEachran, Anouk Purnelle-Faniel, Yuki Tsubota

Canada alpin a nommé les athlètes suivants pour faire partie de l’équipe nationale de la saison 2017-2018 :

Ski cross : Brady Leman, Chris Del Bosco, Dave Duncan, Kevin Drury, Kris Mahler, Mathieu Leduc, Brittany Phelan, Georgia Simmerling, Kelsey Serwa, Marielle Thompson

Brady Leman d'Équipe Canada (centre) file vers une médaille d'or devant son compatriote Chris Del Bosco (droite) lors de la Coupe du monde de ski cross à Blue Montains, en Ontario, le 5 mars 2017. (Photo : THE CANADIAN PRESS/Mark Blinch)

Brady Leman d’Équipe Canada (centre) file vers une médaille d’or devant son compatriote Chris Del Bosco (droite) lors de la Coupe du monde de ski cross à Blue Montains, en Ontario, le 5 mars 2017. (Photo : THE CANADIAN PRESS/Mark Blinch)

Quand et où compétitionneront-ils?

On compte de nombreux arrêts préolympiques à la Coupe du monde dans toutes les disciplines du ski acrobatique ainsi que certaines épreuves exclusives auxquelles les skieurs de demi-lune et de slopestyle participent sur invitation. 

Sauts et bosses :

9 décembre 2017 – Ruka, Finlande (bosses)
16 au 22 décembre 2017 – Secret Garden/Thaiwoo, Chine (sauts et bosses)
1er janvier 2018 – Moscou, Russie (sauts)
6 janvier 2018 – Calgary, Alberta (bosses)
10 au 12 janvier 2018 – Deer Valley, Utah (sauts et bosses)
19 et 20 janvier 2018 – Lake Placid, New York (sauts)
20 janvier 2018 – Tremblant, Québec (bosses)

Demi-lune et slopestyle :

24 au 26 novembre 2017 – Stubai, Autriche (slopestyle)
6 au 8 décembre 2017 – Copper Mountain, Colorado (demi-lune)
13 au 17 décembre 2017 – Dew Tour – Brekenridge (Colorado) (demi-lune et slopestyle)
20 au 22 décembre 2017 – Secret Garden, Chine (demi-lune)
21 au 23 décembre 2017 – Font Remeu, France (slopestyle)
10 au 13 décembre 2017 – Snowmass, Colorado (demi-lune et slopestyle)
18 au 20 décembre 2017 – Mammoth Mountain, Californie (demi-lune et slopestyle)
25 au 28 janvier 2018 – X Games, Apen, Colorado (demi-lune et slopestyle)

Ski cross :

7 au 9 décembre 2017 – Val Thorens, France
11 au 12 décembre 2017 – Arosa, Suisse
14 et 15 décembre 2017 – Montafon, Autriche
20 au 22 décembre 2017 – Innichen, Italie
12 au 14 janvier 2018 – Idre Fjäll, Suède
19 et 20 janvier 2018 – Nakiska, Alberta

Comment se qualifient-ils pour PyeongChang 2018?

Beaucoup de chiffres entrent en jeu dans la détermination des skieurs acrobatiques qui participeront à PyeongChang 2018. Il y aura au total 282 skieurs, divisés comme suit selon les épreuves :

Sauts – 25 hommes / 25 femmes
Bosses – 30 hommes / 30 femmes
Demi-lune – 30 hommes / 24 femmes
Slopestyle – 30 hommes / 24 femmes
Ski cross – 32 hommes / 32 femmes

Chaque pays peut obtenir jusqu’à 30 places de qualification, mais est limité à 16 qualifications par sexe et quatre inscriptions par épreuve. La période de qualification a débuté le 1er juillet 2016 et se terminera le 21 janvier 2018. Les résultats des épreuves de la Coupe du monde et des Championnats du monde de la FIS pendant cette période serviront à créer une liste d’allocation de quotas olympiques. Une place aux Jeux sera ensuite décernée à chacun des athlètes figurant à cette liste en commençant par le premier, jusqu’à ce que le maximum d’athlètes soit atteint.

La skieuse acrobatique d'Équipe Canada Justine Dufour-Lapointe (centre) célèbre sa victoire à la Coupe du monde de Val St-Côme aux côtés de sa coéquipière Andi Naude (gauche) et sa soeur Chloé. (Photo : THE CANADIAN PRESS/Jacques Boissinot)

La skieuse acrobatique d’Équipe Canada Justine Dufour-Lapointe (centre) célèbre sa victoire à la Coupe du monde de Val St-Côme aux côtés de sa coéquipière Andi Naude (gauche) et de sa soeur Chloé. (Photo : THE CANADIAN PRESS/Jacques Boissinot)

En fonction de leurs résultats dans certaines des compétitions principales de la saison dernière, Ski acrobatique Canada a déjà obtenu une préqualification pour Mikaël Kingsbury, Justine Dufour-Lapointe et Andi Naude au sein d’Équipe Canada en vue de PyeongChang 2018. Ces nominations seront rendues officielles à la fin de la période de qualification.

Quoi surveiller?

Quatre ans après avoir terminé en deuxième place derrière son coéquipier Alex Bilodeau, Mikaël Kingsbury a les yeux bien fixés sur l’or olympique. Ayant remporté neuf des 11 épreuves de bosses à la Coupe du monde lors de la saison 2016-2017, il termine tout juste ce qu’il considère comme la meilleure saison de sa carrière, ce qui est remarquable étant donné qu’il vient de remporter pour la sixième année de suite le Globe de cristal remis au champion du classement général de la Coupe du monde de ski acrobatique. Mais cette réussite ne fait que le motiver encore davantage.

View this post on Instagram

2017 World Cup Champion!!!! 🏆 #6YearsInARow

A post shared by Mikael Kingsbury (@mikaelkingsbury) on

Il reste à voir si les trois sœurs Dufour-Lapointe participeront ensemble à une autre édition des Jeux olympiques; cela dépendra des résultats qu’elles obtiendront au cours des prochains mois. Justine est déjà qualifiée, mais il reste tout au plus deux autres places pour les épreuves de bosses féminines. Au classement de la Coupe du monde de l’an dernier, Chloé a terminé tout juste derrière Andi Naude qui s’est préqualifiée, tandis que Maxime était à un rang d’Audrey Robichaud.

Seul le temps dira si Marielle Thompson aura l’occasion de défendre sa médaille d’or olympique en ski cross. À la mi-octobre, la championne en titre de la Coupe du monde s’est déchiré le ligament croisé antérieur et le ligament latéral interne quand elle a chuté pendant un entraînement en Suisse. Elle a subi une intervention chirurgicale et elle fait maintenant de la réadaptation en salle de conditionnement physique.

View this post on Instagram

The past two weeks have flown by. I crashed in training in Saas Fee and was assessed at the hospital in Switzerland, flew home a day later for an MRI and further testing, results came in and it turned out being what the doctors and my physio suspected (ruptured ACL & MCL), took a few days figuring out a plan, had surgery and my surgeon said it went very well, and now I’ve started my recovery at the gym! A BIG thanks to everyone who played a role in these past few weeks and to the people who sent me messages of encouragement! Another thanks goes to my amazing sponsors @cibcnow, @stoeckli_1935, @blizeyewear, @audicanada, @leki.ski.outdoor, & @dalbellosports! — #MySeason #TeamStoeckli #StandforCanada

A post shared by Marielle Thompson – Ski Cross (@bigairmar) on

Mais l’équipe de ski cross ne manque certainement pas de talent. La médaillée d’argent olympique Kelsey Serwa est de retour après avoir manqué la seconde moitié de la saison dernière à cause de sa blessure au genou. Entre-temps, Georgia Simmerling pourrait devenir la deuxième athlète canadienne à remporter des médailles aux Jeux olympiques d’été et à ceux d’hiver après avoir décroché le bronze au cyclisme sur piste à Rio 2016. Du côté des hommes, Brady Leman était le deuxième au classement de la Coupe du monde de l’an dernier.

De jour en jour, nombreux sont les membres des équipes de demi-lune et de slopestyle capables effectuer une descente digne d’une médaille. À Sotchi, Mike Riddle a décroché l’argent à la demi-lune, puis il a répété cet exploit aux Championnats du monde de 2017. Sans compter que Noah Bowman, Simon d’Artois, Roz Groenewoud et Cassie Sharpe ont également atteint les podiums des X Games. Même son de cloche en slopestyle où Dara Howell et de Kim Lamarre ont toutes les deux atteint le podium à Sotchi 2014. Depuis, Alex Beaulieu-Marchand et Alex Bellemare ont aussi remporté des médailles aux X Games.

Olivier Rochon espère pouvoir enfin réaliser son rêve olympique cette année. Nommé champion de la Coupe du monde au classement général du saut en ski acrobatique lors de la saison 2011-2012, il a raté l’occasion de participer à Sotchi 2014 quand il a subi une déchirure du ligament croisé antérieur seulement quelques mois avant les Jeux.