Comment ça fonctionne :

L’origine la plus reconnue du tennis remonterait au 12e siècle. Ce serait à cette époque, en France, que les premiers courts de tennis auraient été vus dans les cours des châteaux et monastères. Le nom « court de tennis » proviendrait du mot anglais « courtyard ». À ses débuts, le tennis était appelé « jeu de paume » parce que les joueurs frappaient la balle de leurs mains nues. Ils ont éventuellement commencé à porter un gant protecteur puis, vers le début des années 1500, à utiliser une raquette.

Le tennis sur gazon, dont le tennis moderne tire la formule de son jeu, a connu le jour en Angleterre à l’époque victorienne lorsque les gens riches ont commencé à jouer à la campagne sur des terrains extérieurs. La popularité du tennis a fini par dépasser celle du croquet et, en 1875, l’All England Croquet Club a décidé d’offrir du tennis. Deux ans plus tard, le club a changé son nom pour devenir l’All England Croquet and Lawn Tennis Club et a organisé le premier tournoi de tennis sur gazon, connu aujourd’hui sous le nom de Wimbeldon.

Australian Open Tennis

 

Le tennis a été joué aux Jeux olympiques à partir des premiers Jeux olympiques modernes de 1896 jusqu’à Paris 1924, avant d’être retiré du programme olympique. Le tennis a dû être présenté en démonstration à Mexico 1968 et Los Angeles 1984 avant de se retrouver de nouveau au programme olympique de Séoul 1988. À l’exception de 1971, le tennis a toujours fait partie du programme panaméricain depuis 1951, année où les Jeux panaméricains ont eu lieu pour la toute première fois.

Le tennis a été l’un des premiers sports olympiques à tenir des épreuves féminines et a couronné ses premières championnes olympiques à Paris 1900. L’épreuve double mixte a fait son retour à Londres 2012 après 88 ans d’absence du programme olympique. Depuis Sydney 2000, les joueurs et joueuses participant aux Jeux olympiques y récoltent des points de classement de l’ATP et de la WTA en vertu des ententes conclues avec ces circuits.