Les joueuses de l’équipe canadienne de soccer féminin se réuniront pour une première fois depuis qu’elles ont ravi le bronze à Rio 2016 pour un match amical contre le Mexique à Vancouver, le 4 février prochain.

Canada players celebrates after Christine Sinclair scoring their side's second goal during the bronze medal match of the women's Olympic football tournament between Brazil and Canada at the Arena Corinthians stadium in Sao Paulo, Friday Aug. 19, 2016. (AP Photo/Nelson Antoine)
Les partisans canadiens auront non seulement la chance de voir leurs héroïnes du ballon rond en action au BC Place, mais ils auront aussi l’occasion de dire au revoir à trois joueuses d’exception qui accrocheront leurs souliers à crampons après la rencontre. Il s’agira du dernier match de Melissa Tancredi, Rhian Wilkinson et Marie-Ève Nault avec la formation canadienne avant de prendre le chemin de la retraite. 

Les trois joueuses d’expériences seront du XI partant samedi alors que 16 des 18 olympiennes de Rio seront en uniforme.

Il est difficile de croire qu’il y a déjà six mois de cela, les Canadiennes défendaient avec succès leur médaille de bronze à Rio 2016. Quatre ans au paravent, Nault – qui n’était pas du voyage en sol brésilien —, Tancredi et Wilkinson avaient eu le dessus sur les redoutables Françaises pour goûter au podium olympique. L’exploit de Rio a fait de l’équipe canadienne de soccer féminin la première formation de l’unifolié en plus de 100 ans à remporter une médaille à deux Olympiades de suite.

EN IMAGES : Les Canadiennes décorées de bronze au soccer à Rio 2016

Canadian players receive their bronze medals at London 2012.
Depuis qu’elle a rejoint les rangs d’Équipe Canada en 2003, Wilkinson a porté l’uniforme à 180 reprises, la classant au troisième rang du plus grand nombre d’apparences chez les joueuses canadiennes. À 34 ans, la spécialiste à la défense a représenté le Canada lors de trois Jeux olympiques, quatre Coupes du monde FIFA et six championnats de la CONCACAF.

Âgée de 35 ans, Tancredi a porté l’uniforme canadien à 124 occasions. De ses 27 buts à l’international, deux d’entre eux ont été cruciaux dans le parcours olympique du Canada. Les buts qui ont donné au pays son billet pour Beijing 2008 et Londres 2012 ont été décochés par Tancredi. Avec trois Jeux olympiques, trois Coupes du monde FIFA et six championnats de la CONCACAF, la feuille de route de Melissa Tancredi est plus que complète.

Marie-Ève Nault a fait son entrée dans la famille de Canada Soccer en 2004 et depuis elle a revêtu l’uniforme à 70 occasions. En plus d’avoir remporté le championnat de la CONCACAF en 2010, la Québécoise a fait partie de l’alignement de l’équipe aux Coupes du monde de la FIFA de 2011 et 2015, mais son plus grand accomplissement restera toujours le bronze olympique qu’elle a ravi des mains de la France en 2012.

Même si elle prend sa retraite, Melissa Tancredi ne sera pas loin des terrains verts puisqu’elle vient tout juste d’ouvrir sa clinique de chiropractie dans le but de traiter les membres de l’équipe nationale et d’autres olympiens canadiens. Rhian Wilkinson s’affaire pour sa part à terminer ses études à l’Université de la Colombie-Britannique pour devenir une entraineuse de haute performance.

Si vous êtes dans les environs de Vancouver, vous trouverez les détails concernant la vente de billets au www.canadasoccer.com/tickets. Le match sera aussi présenté sur les ondes de RDS2.