En raison des mauvaises conditions météorologiques de la veille qui sont venues chambouler l’horaire, les rameurs canadiens avaient un programme très chargé en cette troisième journée olympique.

Les embarcations canadiennes, qui avaient raflé deux médailles d’argent aux Jeux de Londres en 2012, entreprenaient donc cette journée de compétition au stade Lagoa avec de grandes aspirations.

En vertu de la malchance qui s’est abattu sur l’équipage lors de leur course initiale, le quatre de couple masculin canadien composé de Julien Bahain, Will Dean, Rob Gibson et Pascal Lussier devait passer par le repêchage afin d’espérer atteindre la finale. Devant terminer parmi les deux premières régates, les pagayeurs canadiens ont offert un bel effort, mais ont dû se contenter d’une cinquième place, eux qui étaient pourtant deuxièmes à la première porte. Les Canadiens prendront donc part à la finale B qui déterminera les positions 7 à 10.

Julien Bahain, Robert Micael Gibson Will Dean, and Pascal Lussier, of Canada, compete in the men's quadruple scull heat heat during the 2016 Summer Olympics in Rio de Janeiro, Brazil, Saturday, Aug. 6, 2016. (AP Photo/Andre Penner)

Julien Bahain, Robert Gibson Will Dean et Pascal Lussier – Quatre de couple masculin lors de la séance de repêchage à Rio 2016 (AP Photo/Andre Penner)

De leur côté, le quatre de pointe masculin formé des pagayeurs Conlin McCabe, Will Crothers, Tim Schrijver et Kai Langerfield s’est hissé directement en demi-finale grâce à un effort intense en manche préliminaire. Après un lent départ, la régate canadienne a ouvert la machine et a devancé les Américains à la toute fin de la course par un maigre cinq centièmes de secondes afin de prendre le second rang.

Kai Langerfeld, right to left, Conlin McCabe, Tim Schrijver and Will Crothers of Canada's men's four Olympic rowing crew practice at Lagoa in Rio de Janeiro, Brazil on Thursday Aug. 4, 2016. THE CANADIAN PRESS/Sean Kilpatrick

Kai Langerfeld, de droite à gauche, Conlin McCabe, Tim Schrijver et Will Crothers lors de l’entraînement au Stade Lagoa, Rio 2016 THE CANADIAN PRESS/Sean Kilpatrick

Chez les dames, le deux de couple poids léger s’est assuré de ne pas avoir à passer par le repêchage. Lindsay Jennerich et Patricia Obee ont en effet terminé premières de leur série et troisièmes au classement général, tout juste derrière les Néerlandaises et les Chinoises.

La régate du huit de pointe féminin n’a pas toutefois pas eu cette chance. En vertu de leur cinquième position suite à la première manche de qualifications, l’équipage canadien manœuvré par Cristy Nurse, Lisa Roman, Antje von Seydlitz-Kurzbach, Christine Roper, Lauren Wilkinson, Susanne Grainger, Natalie Mastracci, Caileigh Filmer et Lesley Thompson-Willie devra passer par la vague de repêchage. La régate a tout de même de bonnes chances de participer à la grande finale puisqu’elle a inscrit le quatrième meilleur temps lors de la séance préliminaire.

Quant au deux de pointe, les pagayeuses Jennifer Martins et Nicole Hare devront également passer par la vague de repêchage puisque leur embarcation a franchi la ligne d’arrivée en onzième position.

L’action reprendra mercredi matin au Stade Lagoa pour le deux de pointe féminin et le lendemain pour le huit de pointe féminin ainsi que pour le quatre de pointe masculin.