Biographie :

Will Dean s’est joint à l’équipe senior en 2011 après deux années soulignées par une médaille d’argent en huit de pointe en 2008 chez les moins de 23 ans. Il a participé à ses premières épreuves olympiques en 2012 à Londres comme membre de l’équipe du quatre de pointe qui a terminé au 9e rang. En 2014, Will s’est joint à l’équipe qui a participé aux épreuves du quatre de couple et a obtenu une de ses meilleures performances en carrière, soit la médaille de bronze de la Coupe du monde à Aiguebelette (France). Aux Championnats du monde, son équipage s’est classé en 7e position. En 2015, avec le quatre de pointe, il a à nouveau remporté la médaille de bronze de la Coupe du monde, à Varèse (Italie) cette fois-ci. Il a ensuite obtenu deux médailles d’or aux Jeux panaméricains de 2015 à Toronto avec les équipages du quatre et du huit de pointe. En 2016, le quatre de pointe de Will a atteint la deuxième marche du podium de la Coupe du monde de Varèse pour ensuite qualifier l’embarcation pour Rio 2016. Will a également été membre de l’équipe d’aviron de l’université Berkeley en Californie et il a gagné le Championnat de la NCCA à l’épreuve du huit de pointe à la régate IRA niveau senior en 2010 après avoir terminé en 3e position en 2008 et 2009.

À propos de l’athlète…

Famille : Ses parents se nomment Blake et Joanne. Il a un frère et une sœur plus jeunes, Spencer et Jillian. Sa mère était triathlonienne et a remporté une médaille d’or (1991), une médaille d’argent (1992) et une médaille de bronze (1993) aux Championnats du monde. Débuts : Il a commencé à faire de l’aviron à l’âge de 18 ans à l’université Berkeley, en Californie. Au-delà de l’aviron : Il a obtenu son diplôme d’anglais à l’université Berkeley en Californie. Il se passionne pour la saine alimentation et il anime des ateliers culinaires sur la préparation et la conservation de repas sains. Il est adepte de yoga et aime perfectionner ses poses sur les mains. Il fait aussi partie du programme Athlètes Olympiques RBC. Citation préférée : « La véritable mesure de l’homme est la manière dont il traite quelqu’un qui n’a absolument rien de bon à lui offrir. » — Samuel Johnson. Son moment olympique favori a été de voir Simon Whitfield remporter la médaille d’or en triathlon aux Jeux olympiques de 2000 à Sydney. Les exploits de Steve Nash sont aussi pour lui une source d’inspiration.