Biographie :

Nicole Hare a fait ses débuts en Coupe du monde au deuxième arrêt de la saison 2016 à Lucerne (Suisse) et a terminé 6e de la finale B en deux de pointe avec Hillary Janssens. Cela s’est révélé un énorme défi pour Nicole de se joindre à l’équipe nationale au cours de la dernière année d’un cycle olympique de quatre ans et d’essayer de s’adapter au groupe existant, mais elle a été accueillie avec le plus grand des soutiens. Nicole avait déjà représenté le Canada à trois Championnats du monde consécutifs des moins de 23 ans, terminant 5e à l’épreuve du huit de pointe en 2013 et en obtenant la médaille de bronze puis la médaille d’argent à l’épreuve du quatre de pointe en 2014 et 2015, respectivement. La première réussite importante de Nicole a été en 2010 lorsqu’elle a remporté les Championnats juniors à l’épreuve du deux de couple lors de la Régate Royal Canadienne Henley avec Ashley Vrielink comme coéquipière. En 2012, elle a été colauréate du prix de la rameuse junior de l’année d’Aviron Canada. Pendant sa première année à l’université Washington State, en 2012-2013, Nicole a concouru tant au niveau junior qu’au niveau universitaire à l’épreuve du huit de pointe, avant de passer exclusivement à l’équipe universitaire en 2013-2014. Cette année-là, elle a été nommée deuxième Team All-American et athlète boursière nationale par la College Rowing Coaches Association.

À propos de l’athlète…

Famille : Ses parents se nomment Lyle Hare et Pia Steinmuller. Sa sœur aînée Danielle a concouru en hockey sur gazon pour l’université de Syracuse. Son frère cadet s’appelle Karl. Débuts : Elle a commencé à faire de l’aviron à 12 ans et a fait sa première compétition sur le circuit des régates des Prairies. Elle ne savait pas du tout à quoi s’attendre au début, donc elle était vêtue d’un maillot de bain pour son premier entraînement sur l’eau. Pour elle, l’aviron était un sport « de compétition récréatif » jusqu’à ce qu’elle fréquente le secondaire. Au-delà de l’aviron : Elle est actuellement en pause entre sa troisième et sa quatrième année d’études à l’université Washington State où elle retournera après Rio 2016 pour terminer son diplôme en marketing et gestion ainsi qu’un certificat en leadership. La Lithuanienne Leva Adomaciciute est une de ses coéquipières à la WSU et son idole lorsqu’il s’agit d’aller au fond de soi et de travailler comme elle n’aurait jamais cru possible. Elle fait toujours le même vœu à 11 h 11. Elle choisit toujours une paire de boucles d’oreilles à porter pour les séances d’entraînement avant une régate importante et la course en soi. Elle voyage souvent avec des bonbons parce qu’une « envie de bonbons Fuzzy Peaches est inévitable ». Citation favorite : « Le bateau est en sécurité dans le port. Mais ce n’est pas pour cela que les bateaux ont été construits. » – John A. Shedd