Il reste moins de 100 jours avant les Jeux olympiques de 2016 à Rio. Comme à son habitude, l’équipe canadienne comptera dans ses rangs des vétérans des Jeux ainsi que de nouveaux visages enthousiastes à l’idée de faire leurs débuts.

L’écart d’âge entre les athlètes qui représentent le Canada pourrait surprendre plus d’un partisan. Nous savons déjà que, pour la première fois cette année, il y aura des athlètes nés au 21e siècle; les nageuses Penny Oleksiak et Taylor Ruck sont toutes les deux nées après l’an 2000.

Elles ne sont toutefois pas les plus jeunes athlètes olympiques du Canada, parce qu’elles célébreront leur 16e anniversaire au début des Jeux. La palme de la plus jeune athlète olympique féminine du Canada revient à une autre nageuse, Barbara Hounsell, qui n’était âgée que de 13 ans et 102 jours lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux de Tokyo 1964.

À voir : Documentaire sur l’équipe canadienne de natation en vue de Tokyo 1964

L’honneur du plus jeune athlète olympique masculin revient au plongeur Alex Despatie, qui n’avait que 15 ans et 114 jours au début de Sydney 2000.

À l’autre bout du spectre, le cavalier Ian Millar et l’archère Marjory Saunders sont les athlètes olympiques masculin et féminin les plus âgés du Canada. Ian Millar était âgé de 65 ans et 212 jours au début des Jeux de 2012 à Londres et il vise une 11e participation record aux Jeux de 2016 à Rio. À 69 ans, il ne sera même pas l’olympien le plus âgé de tous les temps, un record toujours détenu par le tireur suédois Oscar Swahn qui était âgé de 72 ans lorsqu’il a remporté la médaille d’argent des Jeux de 1920 à Anvers. Marjory Saunders était quant à elle âgée de 59 ans et 182 jours lors des Jeux de 1972 à Munich.

Qui sont donc les plus jeunes et les plus vieux médaillés d’or du Canada?

Plus jeune athlète masculin

George Genereux (17 ans et 148 jours le 26 juillet 1952)

Tir – fosse

Le jeune George Généreux

Le jeune George Genereux aux Jeux olympiques de 1952 à Helsinki. Il avait 17 ans.

Avant sa majorité, George Genereux était déjà champion nord-américain junior (1951) et médaillé d’argent des Championnats du monde senior (1952). La même année, il faisait ses débuts olympiques à Helsinki. Lors de la première journée de compétition, il a récolté 95 points, ce qui le plaçait en 2e place à égalité avec le Suédois Knut Holmqvist et le Tchèque Frantisek Capek, un point derrière le Norvégien Hans Aasnaes et le Suédois Hans Liljedahl. Le lendemain, il amassait 97 points tandis que ses adversaires Aasnaes (89), Capek (93) et Liljedahl (94) perdaient du terrain. Le dernier adversaire à tenir tête au Canadien, Holmqvist, avait besoin d’une manche parfaite de 25 pour s’assurer la victoire, mais une faute au 24e tir a permis à Genereux de procurer au Canada sa seule médaille d’or des Jeux.

Plus jeune athlète féminine

Jane Bell (18 ans et 64 jours le 5 août 1928)

Athlétisme – Relais 4×100 m

Jane Bell (à gauche) avec les autres membres de l'équipe canadienne du relais féminin aux Jeux olympiques de 1928. (Photo: Jewish women's archive)

Jane Bell (à gauche) avec les autres membres de l’équipe canadienne du relais féminin aux Jeux olympiques de 1928. (Photo: Jewish women’s archive)

Née Florence, mais surnommée « Calamity Jane » par son père, Jane Bell avait un talent inné pour l’athlétisme. À l’âge de 13 ans, elle s’est mesurée à une équipe féminine des États-Unis et à peine cinq ans plus tard, elle devenait l’une des premières femmes canadiennes à participer aux Jeux olympiques, à Amsterdam 1928. En compagnie de Fanny RosenfieldEthel Smith et Myrtle Cook, elle a remporté la médaille d’or du relais 4×100 m. En dehors de la piste de course, Jane Bell était également une golfeuse et une joueuse de curling accomplie.

Plus vieil athlète masculin

George Lyon (46 ans et 29 jours le 24 septembre 1904)

Golf

Ancien détenteur du record du monde de cricket, George Lyon a commencé à jouer au golf sur le tard, à 37 ans. Réputé pour son élan peu orthodoxe, Lyon a rapidement gravi les rangs jusqu’à être sacré huit fois champion canadien amateur et dix fois champion canadien senior. Mais son plus grand exploit est d’être le dernier champion olympique de golf, grâce à sa médaille d’or aux Jeux de Saint-Louis 1904. Lors du tournoi selon la formule de la partie par trous, le golfeur canadien était opposé en finale à l’Américain de 19 ans Chandler Egan. Après cinq journées consécutives de 36 trous, on s’attendait à ce que l’âge de Lyon le rattrape, mais ses années d’expérience l’avaient endurci et il aurait fallu plus qu’une journée froide et humide pour avoir raison de lui. Lors de la réception pour la remise des prix le soir même, il a célébré en marchant sur les mains d’un bout à l’autre de la salle de réception.

Plus vieille athlète féminine

Linda Thom (40 ans et 212 jours le 29 juillet 1984)

Tir – Pistolet 25 m

Linda Thom a commencé à faire du tir avec son père à l’âge de huit ans, mais elle s’est mise à la compétition seulement dans les années 60 pendant ses études à l’Université Carleton. Athlète douée, elle a remporté six Championnats canadiens de pistolet consécutifs dans les années 70. Elle est revenue à la compétition après sa retraite lorsqu’elle a appris que le tir au pistolet féminin ferait son entrée au programme olympique. Lors des Jeux panaméricains de 1983, elle a remporté l’argent de l’épreuve du pistolet 25 m et le bronze du pistolet à air comprimé 10 m. Le succès l’a suivi jusqu’à Los Angeles 1984 où elle est devenue la première athlète féminine à remporter une épreuve olympique de tir (le pistolet 25 m était la première épreuve féminine de tir à avoir lieu aux Jeux), la première médaillée d’or olympique du Canada depuis 1968, la première médaillée d’or olympique du Canada dans une épreuve individuelle depuis 1956 ainsi que la première athlète féminine canadienne médaillée d’or des Jeux d’été depuis 1928.

Qui sont les plus jeunes et les plus vieux athlètes canadiens montés sur le podium olympique? George Genereux reste l’athlète masculin le plus décoré du Canada tandis que la nageuse Robin Corsiglia était âgée d’à peine 13 ans et 341 jours lorsqu’elle a aidé le relais 4×100 m quatre nages à mettre la main sur la médaille de bronze à de Montréal 1976. Ian Millar avait 61 ans et 224 jours lorsque l’équipe canadienne de saut d’obstacles par équipes a remporté la médaille d’argent de Beijing 2008 tandis que la barreuse Lesley Thompson-Willie était âgée de 52 ans et 318 jours lorsque le huit de pointe féminin a remporté l’argent à London 2012.