Le golf à Tokyo 2020

Site de compétition : Country club de Kasumigaseki

Dates des compétitions : 30 juillet au 2 août et 5 au 8 août (Jours 6 à 9 et jours 12 à 15)

Épreuves : 2 (1 masculine, 1 féminine)

Fédération nationale : Golf Canada

Fédération internationale : Fédération internationale de golf (IGF)

Pratiqué sur plus de 30 000 terrains par plus de 60 millions d’adeptes, le golf compte parmi les sports les plus populaires au monde. Les joueurs se servent d’une sélection de bâtons pour déplacer la balle du té au trou en le moins de coups possible.

David Hearn

David Hearn

La compétition olympique de golf est disputée selon la formule de partie par coups, où l’on compte le nombre total de coups joués pour compléter le parcours. Les épreuves masculine et féminine opposent chacune 60 joueurs sur 72 trous (quatre rondes sur le même parcours, les trous étant déplacés après chaque ronde). Le joueur qui cumule le moins de coups à la fin des quatre rondes l’emporte.

Le pointage des joueurs est généralement donné par rapport à la normale, soit le nombre de coups qu’il faut normalement à un joueur pour finir le trou et, par extension, le parcours. Plus le pointage est inférieur à la normale, mieux c’est. Envoyer la balle dans le trou dans un coup de moins que la normale s’appelle un oiselet. Réussir le trou deux coups de moins que la norme est un aigle. S’il faut un coup de plus que la normale pour y parvenir, cela s’appelle un boguey.

Le Canada aux Jeux olympiques (avant Tokyo 2020)

George Lyon est le seul Canadien à avoir remporté une médaille olympique, l’or à Saint-Louis 1904. Le membre du Temple de la renommée du golf canadien devait défendre son titre à Londres 1908, mais le tournoi a été annulé en raison du désistement des golfeurs britanniques à la suite d’une dispute interne, laissant Lyon comme seul inscrit.

Le golf a finalement fait un retour au programme olympique à Rio en 2016. Brooke Henderson a obtenu le meilleur résultat canadien, terminant à égalité au septième rang de l’épreuve féminine.