Une nouvelle étoile nationale de natation est née mardi aux essais olympiques, disputés à Toronto, lors d’une soirée haute en rebondissements où deux records canadiens sont tombés.

Les athlètes nageront toute la semaine pour tenter d’obtenir leur place au sein de l’équipe de natation qui représentera le pays aux Jeux de Rio.

Moins d’un an après que l’athlète de 17 ans, Emily Overholt ait volé la vedette avec son incroyable performance aux Jeux panaméricains dans cette même piscine, une autre adolescente, Penny Oleksiak, 15 ans, a annoncé ses couleurs en fracassant le record canadien du 100 mètres papillon avec un temps canon de 56,99 secondes. Noemie Thomas (57,02 s) a suivi de près Olesiak et les deux ont vu Katerine Savard (57,75) terminer au troisième rang, elle qui détenait le record national précédent.

oleksiak

Penelope (Penny) Oleksiak après sa course aux 100 m papillon aux essais olympiques canadiens, le 5 avril 2016.

Les trois nageuses ont réussi les standards de la FINA pour une place à Rio, soit 58,74 secondes. Cependant, seules les deux premières de chaque vague se qualifient, laissant ainsi Savard hors de Jeux dans cette épreuve. Elle tentera maintenant sa chance aux autres épreuves pour potentiellement avoir sa place au sein de l’équipe de relais. Il reste 5 jours de finales au programme, le tout sera conclu par l’annonce de l’équipe qui ira aux Jeux olympiques dimanche en soirée.

À lireSix grands moments canadiens dans la piscine olympique

Oleksiak était première des préliminaires plus tôt mardi, mettant la table pour quelque chose de spécial en la finale. Dans le communiqué émis par Natation Canada, elle croit qu’un temps en dessous de 57 secondes est tout simplement incroyable. « Je ne savais pas ce que j’allais faire, a dit Oleksiak. Quand je me suis réveillée ce matin, j’espérais simplement aller le plus vite possible. »

Un autre record canadien a été battu mardi soir. Brittany MacLean a battu le record du 400 mètres style libre en abaissant sa propre marque à 4 minutes 3,84 secondes pour se qualifier pour les Jeux de Rio. Son précédent chrono de 4:05,06 avait été établi aux Jeux olympiques de Londres durant les préliminaires, mais elle avait pris la septième place lors de la finale.

maclean

Brittany MacLean après son 400 mètres style libre aux essais olympiques canadiens, le 5 avril 2016. (Photo: Scott Grant via Natation Canada)

Le but de MacLean, 22 ans, était simplement de faire partie de l’équipe nationale, mais elle a été capable de faire bien mieux que ça en enregistrant le deuxième meilleur temps sur la distance cette année, derrière la championne du monde, l’Américaine Katie Ledecky.

Mis à part Oleksiak, Thomas et MacLean, aucun autre nageur canadien n’a réussi à obtenir sa qualification olympique lors de la soirée d’ouverture.

Les finales sont retransmises sur CBCSports.ca. Les partisans peuvent aussi suivre l’action sur le compte Snapchat d’Équipe Canada (team-canada).