Biographie :

Noemie Thomas se souvient avec émotion d’avoir regardé les Jeux olympiques de 2004 à Athènes sur un minuscule écran de télévision dans le petit bureau de la piscine de son club de natation d’été. Elle a réalisé une percée internationale aux Championnats du monde de natation de la FINA en 2012 (au 25 m) lorsqu’elle a établi des records nationaux de courte distance au 50 m papillon et au 100 m papillon, se classant au 4e rang aux deux épreuves. En 2013, elle a participé aux Championnats du monde de la FINA où elle s’est qualifiée pour la finale du 100 m papillon, décrochant une 7e place. Cet extraordinaire début lui a valu d’être nommée Nageuse junior féminine de l’année par Natation Canada en 2013. Sa première année à l’université de Californie, à Berkeley, a été marquée par sa contribution à la victoire des Golden Bears au championnat de la NCAA en 2015. Après avoir raté l’équipe nationale en 2014 en raison d’une blessure à la cheville qui a perturbé son entraînement, elle a remporté deux médailles d’argent du 100 m papillon et du relais 4×100 m quatre nages lors des Jeux panaméricains. Elle a ensuite participé à sa deuxième finale consécutive du 100 m papillon aux Championnats du monde.

À PROPOS DE L’ATHLÈTE

Famille : Ses parents se nomment Kenneth Thomas et Cecilia Yee-Wah Ip. Son frère cadet, Evan Thomas, joue au hockey. Débuts : Elle a appris à nager à l’âge de 5 ans avec sa grand-mère. Elle a participé à ses premières compétitions de natation quand elle avait 7 ans, mais ses meilleurs souvenirs de sa première compétition sont une bonne tasse de chocolat chaud et l’odeur des crêpes. Au-delà de la natation : Elle aime faire la cuisine, magasiner, visiter les zoos, les aquariums et les parcs d’attractions. Elle étudie la psychologie à l’université de Californie à Berkeley. On la surnomme Nono ou Ting. Avant une course, elle aime boire du café et manger du gruau avec de la cassonade et du beurre d’arachide. Elle touche toujours le fuselage extérieur des avions à bord desquels elle voyage. Sa devise : Ce que les autres pensent de vous n’est pas de vos affaires.