L’héritage d’un olympien ne prend pas fin lorsque sa carrière compétitive se termine. Au contraire, ceux-ci peuvent continuer de croître et d’avoir un impact majeur auprès de leurs communautés.

Et c’est ce qui est au coeur de la mission des Subventions Héritage d’OLY Canada, qui seront remises en 2020 à 10 projets menés par des olympiens à la retraite d’Équipe Canada, dont les carrières sportives sont terminées, mais qui s’impliquent encore grandement dans leur sport. Chacune des initiatives sélectionnées recevra une subvention de 5 000 $.

Dans le cadre du processus d’application, les projets ont été évalués selon leur potentiel de bâtir des communautés à travers les valeurs olympiques de l’excellence, de l’amitié et du respect tout en soutenant les efforts du Comité olympique canadien pour l’inclusion dans le sport, tout particulièrement auprès des communautés noires, autochtones et des personnes de couleurs, ainsi que par la durabilité du projet, parmi d’autres critères.

Il s’agit de la deuxième édition des Subventions Héritage d’OLY Canada, qui a récompensé cinq récipiendaires en 2019. Le nombre de subventions a été doublé cette année afin d’aider à financer plus de projets appuyant les communautés de personnes autochtones, noires, et de couleur.

À LIRE : Les athlètes d’Équipe Canada déploient leur héritage olympique

Voici 10 projets menés par des olympiens qui recevront les Subventions Héritage d’OLY Canada remises par le Comité olympique canadien en 2020 :

Patrick Chan and Kaitlyn Weaver

Patinage artistique – Vancouver 2010 / Sotchi 2014 / PyeongChang 2018
Patinage artistique – Sotchi 2014 / PyeongChang 2018

En réponse au mouvement Black Lives Matter, Kaitlyn Weaver et Patrick Chan se sont joint au au Groupe de travail sur l’équité, la diversité et l’inclusion (EDI) créé par Patinage Canada. Dans le cadre de ce groupe, leur initiative « Talking about Race in Figure Skating » comprend trois objectifs clés, notamment : entamer et guider des discussions avec les membres de Patinage Canada au sujet de la représentation et la participation raciales dans le sport, faire valoir les expériences et la voix des personnes autochtones, noires et de couleur dans le sport, et encourager les membres de Patinage Canada à entamer un parcours éducatif sur l’anti-racisme. Ce programme permettra d’établir les fondations pour un engagement respectueux et pour démontrer l’importance de ces voix en offrant des honoraires aux conférenciers autochtones, noires et de couleur.

« L’année 2020 a été révélatrice et stimulante pour le patinage artistique. Ensemble, avec d’autres membres de Patinage Canada et des professionnels du domaine, nous travaillons à faire du patinage artistique dans ce pays un espace plus sécuritaire et plus inclusif. La tâche est colossale et on continue – le travail de réconciliation est crucial et l’éducation est impérative. Nous sommes engagés envers le processus d’écoute, d’apprentissage et de création de changements qui améliorera notre sport aux yeux de tous ceux qui l’apprécient. Un grand merci au COC de nous avoir aidés à entamer ce défi de faire de la glace un endroit accueillant pour tous. », a déclaré Weaver.

Heather Clarke 

Aviron – Séoul 1988
Aviron – Los Angeles 1984 

Heather Clarke et Andrea Schreiner Stapff ont peut-être fait leur carrière sportive en aviron, mais les deux sont désormais grandement impliquées dans le club de ski de fond de Strathcona, qui dirige l’école de ski Rick Morson CIBC Wodd Gundy en collaboration avec le Mount Washington Alpine Resort. La Subvention Héritage d’OLY Canada servira à aider 80 à 100 étudiants, de deux écoles comptant beaucoup d’élèves des Premières nations et de familles de milieux socioéconomique défavorisés, à participer aux leçons de ski de fond de « Access to School ». En pleine pandémie, ce programme offre une activité extérieure qui pratique naturellement la distanciation physique grâce à la longueur des skis et des bâtons.

Heather Clarke et Andrea Schreiner Stapff enseignent aux jeunes du club de ski de fond de Strathcona

Heather Clarke et Andrea Schreiner Stapff enseignent au club de ski de fond de Strathcona

Shreiner Stapff, qui est l’entraîneure-chef au SNSC affirme que « regarder les enfants s’amuser autant tout en développant un savoir-faire physique à travers des activités comme le ski de fond, ça nous fait vraiment chaud au coeur. Tout est question d’avoir accès à cette possibilité de développer un intérêt, peu importe si cela mène à la poursuite d’un rêve olympique ou simplement à l’intégration de l’activité physique dans la vie de tous les jours. »

Maxime Dufour-Lapointe

Ski acrobatique – Sotchi 2014

Maxime Dufour-Lapointe, en collaboration avec la Fédération québécoise de ski acrobatique et avec l’aide de ses soeurs Chloé et Justine, est l’une des organisatrices du Camp 3SDL. Le mois de mars 2022 marquera la dixième édition du programme, un camp de ski qui accueille 70 jeunes filles âgées de 8 à 16 ans partageant la même passion pour le ski, mais qui n’ont pas accès au sport. La subvention permettra au Camp 3SDL d’augmenter les inscriptions et d’accueillir jusqu’à 100 participants, d’augmenter le nombre d’instructeurs de ski et de fournir une assurance adéquate.

Chloé Dufour-Lapointe donne une leçon de ski à des jeunes dans le cadre du Camp 3SDL.

Chloé Dufour-Lapointe donne une leçon de ski à des jeunes dans le cadre du Camp 3SDL.

Ce désir d’inspirer les jeunes, Maxime l’exprime bien : « Le camp 3SDL a toujours été une journée très important pour nous! C’est un moment pour partager notre passion du sport, pour encourager toutes les jeunes skieuses à poursuivre leurs rêves et pour avoir du plaisir. La bourse OLY nous permettra d’offrir à notre belle relève une 10e édition du camp 3SDL d’autant plus spéciale ! Un grand merci de nous appuyer dans ce formidable projet! ».

Con Kudaba

Water-polo – Beijing 2008

Aux Jeux de Beijing 2008, Con Kudaba était un des athlètes de la première équipe de water-polo masculin à représenter le Canada aux Jeux olympiques en 24 ans. Aujourd’hui, il est entraîneur de natation avec pour mission d’aider les jeunes athlètes ménages à revenu moyen ou faible à assumer les frais de déplacement pour les compétitions. La subvention permettra d’acheter un mur de touche et de l’équipement de chronométrage pour le Chinook Swim Club afin de créer un espace de compétition inclusif et sécuritaire dans les communautés du secteur de Sechelt de la région Sunshine Coast en Colombie-Britannique. En suscitant l’engagement et la sensibilisation dans la communauté, Kudaba espère développer une avenue vers le succès, les accomplissements sportifs, et bâtir une communauté qui valorise le principe de donner au suivant.

Carmelina Moscato

Soccer – Londres 2012

La médaillée de bronze olympique Carmelina Moscato est l’instigatrice de l’initiative Coaching for Impact qui vise à augmenter la présence du leadership féminin dans le sport. Chaque année, le programme offre la possibilité à 15 femmes de commencer leurs carrières d’entraîneures, de surmonter les difficultés financières et culturelles, et de redonner à leurs communautés respectives. La Subvention Héritage d’OLY Canada aidera quatre de ces 15 femmes à entamer leur parcours d’entraîneure, avec un minimum de 50 % des subventions offertes à des femmes de populations autochtones, noires et de couleur.

Carmelina Moscato sur un terrain de soccer.

Carmelina Moscato transmet son leadership auprès de quinze femmmes chaque année grâce à son initiative Coaching for Impact.

« Cette subvention permettra à plus de femmes à suivre des formations d’entraîneures et puis à prendre de plus de place dans les clubs locaux et jusqu’à l’élite sénior. Notre société souhaite voir plus de leadership féminin et notre sport et plateforme sont d’excellentes façon de contribuer à ce changement », explique Moscato.

Tim Peterson

Natation – Sydney 2000

Tim Peterson cherche à développer et mener un camp d’entraînement pour nageurs âgés de 11 à 16 ans au North Vancouver Cruisers Summer Aquatics Club. Le personnel d’entraîneurs et les nageurs de haute performance veilleront au programme d’entraînement du camp, constitué de trois journées consécutives de séances de trois heures axées sur le mentorat, l’améliorer des habiletés techniques, des sessions d’entrainements à sec et des séances dans la piscine. La subvention permettra au programme d’exister pendant quatre ans afin de développer des occasions d’entraînements et de compétitions structurées, de développer le leadership chez les jeunes, de susciter le bénévolat chez les jeunes et les parents, et de tenir des activités et événements amusants.

« La Subvention Héritage d’OLY Canada viendra appuyer ce camp d’entraînement à travers les années, permettant de bâtir la prochaine génération d’athlètes, d’entraîneurs et de leaders de communauté. Je suis tellement emballé de pouvoir bâtir sur l’excellent travail fait par Cruisers Aquatics, et de préparer les jeunes à exercer des rôles d’entraîneurs dans quelques années. Je me rappelle encore, lorsque j’étais jeune, d’avoir rencontré Mark Tewksbury en 1994 dans le cadre du programme Junior Swim Bursary. Écouter Mark raconter son histoire de médaille d’or olympique m’a inspiré à poursuivre mon rêve olympique jusqu’aux Jeux de 2000. J’espère avoir un impact similaire sur les nageurs Cruisers! », a témoigné Peterson.

Andy Ritchie

Natation – Montréal 1976

Andy Ritchie et la communauté de natation du nord-ouest de l’Ontario ont créé Project Velocity – Northern Swimmers Take Flight avec l’objectif d’acheter et d’installer une plateforme de départ approuvée par la FINA pour aider les nageurs de la région de Thunder Bay. Cette amélioration du Complexe Canada Games de Thunder Bay fera partie du processus permettant à la piscine d’atteindre les standards provinciaux et nationaux, d’instaurer un environnement d’entraînement favorable, et de créer des occasions futures de tenue d’événements.

Andy Ritchie avec son groupe de nageurs au bord de la piscine.

Beckie Scott

Ski de fond – Nagano 1998 / Salt Lake City 2002 / Turin 2006

En tant que fondatrice et chef de la direction de Spirit North, un organisme de bienfaisance national dont la mission est d’habiliter et d’inspirer les jeunes Autochtones par l’entremise du sport et le jeu, la championne olympique Beckie Scott, aux côtés des olympiens Megan Imrie et Jesse Cockney, aspire à offrir aux jeunes de la nation Tsuut’ina la possibilité de vivre le pouvoir transformateur des sports et activités de leur territoire et de susciter un changement positif. Ce programme implémentera des programmes d’activités et de sports à l’école et après l’école, à travers du leadership, des certifications d’entraîneur, du soutien en matière d’équipement et des occasions d’engagement dans la communauté. En oeuvrant avec l’objectif d’améliorer la santé mentale et physique des élèves, ce programme fera progresser les résultats scolaires, augmenter l’engagement des familles et de la communauté dans les activités sportives et scolaires, et fera la promotion du bien-être communautaire.

Donna Smellie Clarke

Athlétisme – Los Angeles 1984

Le projet NextGEN est un programme multisports qui offre aux enfants âgés de quatre à dix ans un bon départ dans les sports grâce à l’opportunité d’essayer plusieurs sports et d’identifier leur talent athlétique. Il vise à surmonter les obstacles souvent rencontrés par les enfants des communautés noires et moins bien desservies du Canada en raison d’un accès minimal aux ressources appropriées et/ou d’un faible revenu. Le programme introduit ses participants à une variété de sports, notamment la gymnastique, l’athlétisme, le tennis, le basketball, le baseball, le patinage, la natation et le soccer. Les organisateurs visent à briser les barrières et offrir une programmation détaillée en circuits axés sur les habiletés, l’approfondissement des connaissances athlétiques, et en bâtissant les fondations de l’athlétisme tout en identifiant les habiletés pour le futur.

« Le projet NextGEN est parti du rêve de bâtir un programme où les jeunes de communautés défavorisées auraient la possibilité de découvrir leur potentiel par l’essai de différents sports. Nous sommes extrêmement reconnaissants envers le Comité olympique canadien et la Subvention Héritage OLY de nous offrir la chance de faire grandir le projet NextGEN plus rapidement que nous l’avions anticipé! » a témoigné Smellie Clarke.

Seyi Smith

Athlétisme – Londres 2012 / Bobsleigh – PyeongChang 2018

Seyi Smith, olympien dans deux sports, et son projet Racing to Zero – YYC, promettent un changement positif dans le développement durable en contexte sportif lors de la saison d’athlétisme à Calgary, plus spécifiquement au moyen de la réduction des déchets lors des compétitions. Il vise à rendre les rencontres d’athlétisme plus écologiques grâce à la réduction de l’utilisation de bouteilles de plastique à usage unique en installant une fontaine d’eau mobile, en sensibilisant les directeurs d’inclure la conscience environnementale dans les étapes de la préparation à l’aide de listes numériques, et de promouvoir l’éducation auprès des participants sur l’impact environnemental du sport avec l’utilisation du passeport écologique.

« Merci au COC de m’accorder votre confiance en moi et mon projet. Comme c’est le cas dans tous les projets à la base, avoir une idée n’est pas assez et l’obtention d’un soutien financier au départ est critique pour nous aider à surmonter nos premiers obstacles. Cette subvention est nécessaire et sera utilisée à bon escient. J’ai hâte de réussir ce retour sur investissement pour le COC et surtout pour ma communauté locale », a dit Smith.