Biographie :

Oluseyi ou Seyi Smith (surnommé Shay) a connu ses débuts olympiques à Londres 2012. Il était membre de l’équipe canadienne du relais 4×100 m qui a terminé la course en troisième position, derrière la Jamaïque et les États‑Unis, et qui a ensuite été disqualifiée en raison d’une sortie irrégulière du couloir.

Avant de se rendre à Londres, Oluseyi a représenté le Canada à diverses compétitions d’athlétisme depuis l’âge de 16 ans. Il a accumulé beaucoup d’expérience en compétition aux épreuves du 100 m et du 200 m, en saut en longueur et au relais 4×100 m, notamment aux Championnats du monde d’athlétisme jeunesse, aux Championnats panaméricains juniors, aux Championnats du monde juniors, aux Jeux mondiaux universitaires, aux Jeux du Commonwealth et à de nombreux Championnats du monde.

En 2017, Oluseyi a décidé de faire la transition des sports d’été aux sports d’hiver et a commencé l’entraînement avec l’équipe canadienne de bobsleigh en vue de la Coupe du monde de 2017‑2018, et ce, dans l’espoir de participer à PyeongChang 2018.

À PROPOS D’OLUSEYI

Débuts : Oluseyi a excellé dans plusieurs sports dès son enfance. Il a joué au soccer jusqu’à l’âge de 16 ans avec le club Ottawa Internationals et a fait partie de la meilleure ligue de volleyball du Royaume-Uni pendant un an avec son équipe universitaire. Son parcours athlétique a débuté lorsque son titulaire de classe de cinquième année lui a suggéré de se joindre au Ottawa Lions Track and Field Club, et cet intérêt est devenu pour lui une véritable passion vers l’âge de 18 ans. En 2017, il était toujours le détenteur du record du 100 m de la ligue de sports universitaires britanniques depuis 2009. Au‑delà de l’athlétisme : Oluseyi est titulaire d’un baccalauréat en génie et d’une maîtrise en sciences des technologies d’énergies renouvelables de la Loughborough University au Royaume-Uni. Il aime les voyages, le cinéma, les podcasts et le volleyball récréatif, en plus de s’intéresser à la politique internationale. Il travaille comme ingénieur électrique chez Altalink à Calgary et prévoit obtenir son titre d’ingénieur (PEng) à l’automne 2018. Il est membre d’un comité du Canadian Prairies Group of Chartered Engineers et occupe un poste de membre d’office au conseil des athlètes d’Athlétisme Canada