Les magasins se font concurrence pour obtenir les meilleures ventes et les clients se font concurrence pour bénéficier des meilleurs rabais.

Vous savez qui d’autres passent à travers cette montagne russe d’émotions? Les athlètes d’Équipe Canada. PLorsque vient le temps de la compétition, ils sont des experts en la matière.

Puisqu’il faut mieux en rire qu’en pleurer, on vous présente les 10 étapes du vendredi fou fou fou, telles que vécues les athlètes de l’équipe Canada.

1. La recherche d’aubaines

Un peu comme le font les patineurs artistiques à la recherche de leurs nouvelles musiques de programmes durant la basse saison, il faut trouver LA perle rare que personne d’autre ne choisira. Il n’y a rien de plus ennuyeux que d’entendre la même musique encore et encore — on se rappellera la bataille des Carmen en 1988. Si personne d’autre ne convoite votre produit, vous aurez plus de chance de mettre la main dessus en magasin.

2. La préparation mentale en vue du chaos

Black Friday fait ressortir le pire chez les gens. Vous devez être prêt à tout, à tout moment. Comme les athlètes d’Équipe Canada, la préparation mentale est la clé. Prenez de grandes respirations et préparez vos scénarios A -B-C-D. En cas de panique, faites comme Rosie MacLennan et passez en revue les étapes de la pleine conscience, vous y verrez plus clair !

3. S’habiller en fonction de la température

Equipe Canada - course - Evan Dunfee - Rio 2016

Evan Dunfee, Rio 2016. 19 août 2016. (AP Photo/Robert F. Bukaty)

Saviez-vous qu’il fera près de 50 degrés à Tokyo 2020 ?À l’inverse, saviez-vous que le Pérou vivait son hiver en plein pendant la tenue des Jeux panaméricains de Lima 2019 ?

Les athlètes d’Équipe Canada ont cette capacité à s’adapter selon les climats pour livrer leurs meilleures performances en compétitions. Vous aussi, laissez votre manteau dans l’auto et enfilez vos leggings les plus serrés pour essayer vos vêtements dans l’allée plutôt que de devoir faire la file pour les cabines.

4. L’attente avant l’ouverture des magasins

Des marathonniers attendent le départ

Les participants du marathon de Pyongyang attendent sur la ligne de départ le dimanche 9 avril 2017 à Pyongyang, en Corée du Nord. (Photo AP / Wong Maye-E)

Un peu comme les coureurs de fond avec une main sur leur montre garmin, prêts à déclencher le chrono au moment où le coup d’envoi sera donné, vous aussi vous pouvez vous préparer mentalement et physiquement dans la file d’attente devant votre magasin de prédilection. Petits pas sur place pour garder une bonne circulation sanguine, bouteille d’eau et café, ainsi que des barres protéinées seront vos meilleurs alliés dans ce moment.

5. Le sprint initial

Encore une fois à la manière des coureurs, votre position initiale dans le peloton peut avoir des conséquences sur votre le résultat final. Vaut mieux faire comme Melissa Bishop et être à l’avant et ne pas se faire boxer dans le milieu.

6. Le duel pour le dernier morceau restant

Deux lutteuses au sol lors d'un combat

Erica Wiebe lors de son combat pour l’or à Rio 2016. (Photo: Jason Ransom)

Judo, lutte, escrime, comme tout sport de combat, il faut désarmer son adversaire, le surprendre pour avoir le dessus.

7. La dernière ligne droite jusqu’à la caisse

C’est le sprint de la fin, pas question de garder de l’énergie en réserve, vous voyez déjà le fil d’arrivée. Mettez-vous dans la peau d’un athlète et pensez aux partisans d’Équipe Canada, ça vous donnera l’énergie pour le kick de la fin.

8. Quand la pression tombe

La dernière transaction est faite, vous vous assoyez dans votre voiture ou sur un banc et vous faites place aux émotions. Il arrive même aux plus grands sportifs de pleurer après un effort physique.

9. Réaliser ce qu’il vient de se passer

Content ou pas de sa performance (et du vide laissé dans son porte-feuilles), on ne peut pas changer le passé…. Surtout pas les ventes finales du Black Friday. Prenez une grande respiration et pratiquez un peu de pleine conscience pour vous calmer.

10. Analyse de sa performance

Comme tout bon sportif vous le dira, l’atteinte de la perfection n’existe pas. En ce sens, c’est le moment parfait de revoir ses performances et regarder ce que qui peut être amélioré au Black Friday de l’année prochaine.

11. Se préparer pour Cyber ​​Monday

La saison d’un athlète est longue et condensée. Reposez-vous, mais pas trop parce que Cyber Monday arrive à grands pas.