L’Halloween est la journée parfaite pour se donner la  frousse. Dans cet esprit, voici donc les moments olympiques mémorables qui ont donné des palpitations cardiaques aux partisans d’Équipe Canada.

PyeongChang 2018 – L’égalité pour l’or

À LIRE: Justin Kripps et Alex Kopacz glissent vers l’or en bob à deux à PyeongChang 2018

Ensemble, les Allemands et les Canadiens en bob à deux ont remporté l’or aux Jeux olympiques de PyeongChang en affichant exactement le même chronomètre aux centièmes de seconde près. Les bobeurs canadiens, Justin Kripps et Alex Kopacz, occupaient le premier rang après les trois premiers essais, mais les Allemands ont été en mesure d’être plus rapides lors de la finale. Tout portait à croire que Kripps et Kopacz allaient donc recevoir l’argent, jusqu’à ce que le tableau indique des temps identiques. Les quatre athlètes ont donc partagé la plus haute marche du podium.

Rio 2016 – Fracasser un record en égalisant pour l’or

À LIRE: Rio 2016 : Penny Oleksiak en or au 100 m libre

Un des moments les plus stressants pour Équipe Canada a eu lieu aux Jeux olympiques de Rio, en 2016. Penny Oleksiak et Simone Manuel des États-Unis luttaient pour la première place au dernier droit du 100 m style libre pour finalement toucher le mur du fond en même temps. Elles ont donc été toutes les deux couronnées championnes du monde à cette épreuve avec une médaille d’or olympique. Oleksiak est devenue du même coup la première nageuse canadienne à décrocher quatre médailles lors des mêmes Jeux olympiques d’été.

Les réactions de Penny Oleksiak et Simone Manuel après avoir remporté l’or aux Jeux olympiques de Rio, le 11 août 2016. LA PRESSE CANADIENNE/Sean Kilpatrick

Sotchi 2014 – Le poteau qui a marqué l’histoire

À LIRE: Équipe Canada remporte l’or en prolongation au hockey féminin

Avec moins de cinq minutes à jouer et en avance 2-0, les Américaines étaient en excellente posture pour recevoir la médaille d’or en hockey sur glace féminin. La Canadienne Brianne Jenner a marqué pour réduire l’avance à 2 à 1. Équipe Canada a ensuite retiré la gardienne Shannon Szabados pour profiter d’une attaquante supplémentaire et tenter d’égaliser.

Le Canada a ensuite été aidé par son propre filet, alors que la rondelle est venue frapper le poteau du but désert. Marie-Philip Poulin a finalement réussi le but égalisateur et le but gagnant en prolongation pour une quatrième médaille d’or consécutive aux Olympiques.

D’ailleurs, le poteau des buts de Sotchi possède sa propre page d’Équipe Canada, au cas où vous êtes un fervent partisan!

Le sort des Canadiennes aurait pu être bien différent si cette rondelle avait bondi dans le filet désert.

Vancouver 2010 – Une silhouette brumeuse au loin

C’est une journée brumeuse à Vancouver et il y a un athlète qui dévale la montagne sur sa planche à neige. Qui ça peut bien être? Plus l’ombre s’approche, plus c’est évident qu’il ne s’agit de nul autre que le Canadien Jasey-Jay Anderson. Ce dernier a traversé le brouillard lors de sa descente au slalom parallèle géant à la Montagne Cypress à Vancouver Ouest, en Colombie-Britannique.

Vancouver 2010 – Une troisième période menaçante

Canada menait 2-1 lorsque Zach Parise a ramené tout le monde à égalité avec 25 secondes à faire en troisième période. On connait tous la suite, alors que Sydney Crosby profita d’une belle passe de Jarome Iginla

Turin 2006 – Un bris d’équipement

Existe-t-il quelque chose de plus effrayant pour un athlète qu’un bris d’équipement en pleine action? Sara Renner a vécu l’expérience lorsqu’elle a cassé son bâton en ski de fond. Par chance, le coach norvégien Bjornar Hakensmoen lui en a offert un nouveau. Même s’il était trop long de 12 cm pour Renner, elle a été en mesure de suivre les meneurs et de passer le relais à Beckie Scott.

Nagano 1998 – Une pierre pleine de tension

Sandra Schmirler et son équipe tiraient de l’arrière 4 à 3 contre la Grande-Bretagne après sept bouts. Équipe Canada a ensuite ajouté deux points en huitième pour prendre l’avance 5-4, avant de voir Kirsty Hay égaliser en dixième manche. En prolongation, Schmirler a réussi à lancer la dernière pierre à l’intérieur de celle britannique, donnant ainsi la victoire et la médaille d’or au Canada.

Albertville 1992 – La peur des quarts de finale

Ça aurait dû être une formalité pour le Canada contre l’Allemagne en hockey sur glace. Équipe Canada était en avance 3 à 2 au moment où les Allemands ont fait 3-3 à 2:22 de la troisième période. Aucun but n’a été compté en dix minutes de prolongation, forçant la tenue des tirs de barrage. Après avoir vu Eric Lindros trouver le fond du filet, c’est le gardien Sean Burke qui a scellé l’issue du match. La rondelle a frappé ses patins puis a glissé derrière lui, pour finalement s’arrêter sur la ligne. C’est de cette façon que le Canada a continué son tournoi pour le terminer avec une médaille d’argent au cou.

Grenoble 1968 – Le fameux chronomètre

Après que Nancy Greene ait skié une course presque parfaite, elle s’est tournée vers le tableau indicateur pour se rendre compte que le chronomètre ne s’était jamais arrêté. «Mon coeur s’est presque arrêté, a confié la skieuse plus tard. Je me disais que je venais tout juste de skier la course de ma vie et ils ont raté mon temps.»

Après quelques secondes d’attente, le problème technique du chronomètre s’est réglé et son temps gagnant a été affiché.

Nancy Greene du Canada participe au ski alpin aux Jeux olympiques d’hiver de Grenoble de 1968. Greene a remporté la médaille d’argent au slalom et la médaille d’or au slalom géant. (Photo PC/AOC)