Biographie :

Ayant grandi dans un environnement où elle jouait au hockey principalement avec et contre des garçons, Shannon Szabados s’est jointe à l’équipe nationale canadienne féminine de hockey en 2006. Le 7 novembre, tandis qu’elle portait l’uniforme du Canada pour la première fois, elle a inscrit un blanchissage de 3–0 contre les États-Unis. Shannon a été réserviste au Championnat du monde de hockey féminin de l’IIHF de 2008 avant d’endosser l’uniforme d’Équipe Canada en 2009. Elle a été gardienne partante dans trois matchs aux Jeux olympiques d’hiver de Vancouver 2010, où elle n’a alloué qu’un but sur 51 tirs. Dans le match pour la médaille d’or, elle a de plus mérité un blanchissage pour ainsi aider son équipe à vaincre les États-Unis. Grâce à sa moyenne de tirs bloqués de 98,04 %, soit la meilleure fiche du tournoi, Shannon a été nommée meilleure gardienne par la direction générale, et elle a aussi mérité une place au sein de l’équipe d’étoiles sélectionnée par les médias. À Sotchi 2014, lors de ses seconds Jeux, elle a été la meilleure gardienne de but selon les statistiques, avec une moyenne de 95,38 % des tirs bloqués et une moyenne de buts alloués de 0,96 dans ses trois matchs disputés, y compris la demi-finale et la finale. En 2002, elle a participé à quatre matchs hors concours et à un match de saison régulière comme membre des Tri-City Americans, devenant ainsi la première femme à jouer dans la Ligue de hockey de l’Ouest. Elle est ensuite passée à la Ligue de hockey junior de l’Alberta avant de poursuivre sa carrière au niveau postsecondaire. Pendant ses études à l’université Grant MacEwan, elle a été nommée joueuse par excellence de l’équipe masculine de hockey en 2010‑2011. La saison suivante, elle a eu la distinction d’être la première femme à se tailler une place au sein de l’équipe masculine de hockey de la Northern Alberta Institute of Technology (NAIT). En 2012-2013, elle a aidé son équipe à remporter son premier Championnat en 16 ans comme équipe membre de l’Alberta Colleges Athletic Conference. Après Sotchi 2014, Shannon s’est jointe au Cottonmouths de Colombus et est devenue la première femme à jouer dans la South Professionnal Hockey League (SPHL). Elle y est restée les deux saisons suivantes, et le 26 décembre 2015, elle a été la première femme gardienne de but à réaliser un blanchissage en ligue professionnelle masculine. Elle a entamé la saison 2016-2017 avec les Peoria Rivermen de la SPHL avant d’être libérée et de se joindre aux Chiefs de Fort Saskatchewan de la Chinook Hockey League. Elle a rejoint les rangs de l’équipe nationale à l’automne 2016 et a joué plus de 248 minutes au Championnat du monde 2017 où le Canada a remporté l’argent.

FAITS SAILLANTS EN CARRIÈRE

Championne olympique de 2010 et de 2014.

Championne du monde de 2012.

Trois fois médaillée d’argent aux Championnats du monde.

 

À PROPOS DE L’ATHLÈTE

Débuts : Elle a commencé à jouer au hockey à l’âge de 5 ans. Elle adorait regarder le sport en compagnie de son père, alors un jour elle lui a demandé la permission de jouer.

Au-delà du hockey : Elle aime pêcher et faire du camping pendant l’entre-saison. Avec son appui à l’Alberta Cancer Foundation, Shannon sollicite les commanditaires pour qu’ils fassent un don de 1 $ pour chaque arrêt qu’elle fait chaque saison, ce qui s’est traduit par plus de 10 000 $ en fonds recueillis. Pendant sa jeunesse, Bill Ranford, gardien de but des Oilers d’Edmonton à l’époque, était son idole. Elle ne part jamais en voyage sans bouchons d’oreilles.

PALMARÈS INTERNATIONAL

Jeux olympiques d’hiver :2014 – OR; 2010 – OR

Championnats du monde de l’IIHF : 2017 – ARGENT; 2013 – ARGENT; 2012 – OR; 2011 – ARGENT; 2009 – ARGENT