Vous aimeriez encourager les membres d’Équipe Canada lors de leurs compétitions à domicile cet hiver? Bonne nouvelle! Plusieurs occasions se présenteront à vous.

Voici notre liste des événements à surveiller qui seront présentés en sol canadien.

Octobre

Grand Prix ISU de patinage artistique – Internationaux de Patinage Canada – Laval, QC – 26 au 28 octobre

Keegan Messing présente son programme court lors des qualifications en patinage artistique. LA PRESSE CANADIENNE/HO - COC – Jason Ransom

Keegan Messing présente son programme court lors des qualifications en patinage artistique.
LA PRESSE CANADIENNE/HO – COC – Jason Ransom

Les Internationaux de Patinage Canada seront la deuxième étape sur un total de six sur le circuit du Grand Prix ISU de patinage artistique. Présentée pour une 45e année, la compétition aura lieu à la Place Bell à Laval et sera le premier événement majeur de patinage à cet endroit. Les patineurs peuvent participer à un maximum de deux Grand Prix au cours de la saison. Parmi les Canadiens à surveiller, on compte Keegan Messing, Kirsten Moore-Towers et Michael Marinaro ainsi que le duo formé de Piper Gilles et de Paul Poirier.

Novembre

Coupe du monde ISU de patinage de vitesse sur courte piste – Calgary, Alberta – 2 au 4 novembre

De gauche à droite: Samuel Girard, Charle Cournoyer, Charles Hamelin et Pascal Dion célèbrent leur médaille de bronze au relais 5000 m à PyeongChang, le 22 février 2018. THE CANADIAN PRESS/Paul Chiasson

De gauche à droite: Samuel Girard, Charle Cournoyer, Charles Hamelin et Pascal Dion célèbrent leur médaille de bronze au relais 5000 m à PyeongChang, le 22 février 2018. THE CANADIAN PRESS/Paul Chiasson

La formation canadienne qui prendra part à la première Coupe du monde sera composée de quatre médaillés olympiques (Charles Hamelin, Samuel Girard, Charle Cournoyer, Pascal Dion), en plus de cinq athlètes qui feront leurs débuts en Coupe du monde et que plusieurs changements ont été effectués du côté de l’équipe féminine. La triple médaillée olympique Kim Boutin ne sera pas en action à Calgary, mais rejoindra la troupe d’Équipe Canada plus tard au cours de la saison.

Coupe des quatre nations – Saskatoon, Saskatchewan – 6 au 10 novembre

Équipe Canada tentera de mettre la main sur une quatrième médaille d’or consécutive à la Coupe des quatre nations, alors que le tournoi se tiendra sur les glaces canadiennes pour la première fois depuis 2014. Parmi les 23 joueuses qui porteront l’uniforme rouge et blanc, quatorze ont remporté l’argent à PyeongChang 2018.

Coupe du monde FIS de ski alpin (Descente chez les hommes et Super-G) – Lake Louise, Alberta – 21 au 25 novembre

Tout comme le veut la tradition, Équipe Canada va inaugurer sa saison à Lake Louise, en Alberta. Le skieur canadien ayant connu le plus de succès, Erik Guay, a annoncé qu’il s’agira de sa dernière campagne de compétition. Deux fois champion du monde, Guay est parvenu à monter sur 25 podiums en Coupe du monde au cours de sa carrière, le premier à Lake Louise, en 2003.

Coupe du monde FIS de ski alpin (Descente chez les femmes et Super-G) – Lake Louise, Alberta – 27 novembre au 2 décembre

Une fois que la compétition sera terminée du côté des hommes, les meilleures skieuses du monde entameront leur saison de Coupe du monde à Lake Louise.

Coupe du monde FIL de luge et Coupe du monde à relais – Whistler, Colombie-Britannique – 30 novembre et 1er décembre

Les athlètes les plus rapides sur la glace s’opposeront au centre de glisse de Whistler pour la deuxième étape du circuit de la Coupe du monde de luge, qui compte neuf arrêts au total. Plus de 100 lugeurs représenteront une vingtaine de pays lors de cette compétition, qui présentera notamment le relais par équipes, épreuve où le Canada a décroché l’argent à PyeongChang 2018.

Décembre

Finale du Grand Prix junior et senior ISU de patinage artistique – Vancouver, Colombie-Britannique – 6 au 9 décembre

La Finale du Grand Prix conclura la saison du Grand Prix en patinage artistique. Les six meilleurs patineurs des quatre épreuves pourront y participer. Il s’agit de ceux qui auront cumulé le plus de points lors des autres étapes du circuit.

Coupe du monde FIL de luge et Coupe du monde de relais – Calgary, Alberta – 7 au 8 décembre

Après avoir glissé à Whistler, les meilleurs lugeurs au monde se rendront au Parc olympique de Winsport à l’occasion du troisième arrêt du circuit de la Coupe du monde, à Calgary.

Le Championnat du monde junior IIHF – Vancouver et Victoria, Colombie-Britannique – 26 décembre au 5 janvier

L’attaquant du Canada Tyler Steenbergen (17) célèbre son but pour la victoire en finale contre la Suède aux Championnats du monde junior de l’IIHF à Buffalo. Vendredi 5 janvier 2018. LA PRESSE CANADIENNE/Nathan Denette

Après le temps des fêtes, la Colombie-Britannique sera l’hôte du Championnat du monde junior IIHF à Vancouver et à Victoria. Équipe Canada voudra défendre son titre et jouer deux matchs préparatoires à Victoria avant le début du tournoi, alors que la ronde préliminaire aura lieu à Vancouver.

Janvier

Coupe du monde de ski acrobatique FIS (bosses) – Calgary, Alberta – 12 janvier

Equipe Canada-ski acrobatique-Mikael Kingsbury-Pyeongchang 2018

Mikaël Kingsbury célèbre et gagne la deuxième médaille d’or du Canada à PyeongChang. (Photo par Vaughn Ridley/COC)

Le champion olympique Mikaël Kingsbury tentera de s’emparer d’un huitième Globe de cristal de suite cette année. Il sera en action à Calgary en janvier pour la troisième Coupe du monde de la saison.

Les Championnats nationaux de patinage Canadian Tire – Saint John – Nouveau-Brunswick – 14 au 20 janvier

Environ 250 patineurs seront en action dans trois catégories différentes (senior, junior et novice) aux Championnats canadiens de patinage artistique Canadian Tire. Les participants tenteront ainsi de se tailler une place sur l’équipe nationale et de se qualifier pour les Championnats du monde ISU de patinage artistique, les Championnats du monde junior de patinage artistique et les Championnats des quatre continents.

Coupe du monde de ski acrobatique FIS (Bosses) – Tremblant, Québec – 26 janvier

La Coupe du monde des bosses sera de retour au Mont Tremblant! Plus de 100 athlètes provenant de 15 pays feront face aux meilleurs skieurs d’Équipe Canada.  L’an dernier, Justine Dufour-Lapointe et Andi Naude ont décroché l’or et l’argent à cette compétition.

Coupe du monde de ski acrobatique FIS (ski cross) – Blue Mountain, Ontario – 25 et 26 janvier

Le Canada est devenu un pays dominant en ski cross et la Coupe du monde à domicile mettra quelques médaillés olympiques sous les projecteurs tout juste avant la tenue des Championnats du monde FIS, qui seront présentés au Utah une semaine plus tard.

Février

Coupe du monde de biathlon IBU – Canmore, Alberta – 4 au 10 février

Macx Davies tire au relais mixte par équipes à la Coupe du monde IBU de Canmore. Dimanche 7 février 2016. LA PRESSE CANADIENNE/Mike Ridewood

La Coupe du monde de biathlon IBU sera de retour à Canmore, en Alberta, pour la première fois depuis février 2016. Il s’agira de la septième étape des dix formant le circuit.

Coupe du monde de snowboard FIS (demi-lune) – Calgary, Alberta – 13 au 15 février

La quatrième Coupe du monde en demi-lune attirera les meilleurs snowboarders de la planète à Calgary où la finale se tiendra sous les projecteurs en pleine nuit.

Tournoi des coeurs scotties – Sydney, Nouvelle-Écosse – 16 au 24 février

Les Championnats nationaux de curling féminin prendront place au Centre 200 à Cap-Breton et détermineront qui représentera Équipe Canada aux Championnats du monde à Silkeborg, au Danemark. La formation menée par Jennifer Jones voudra défendre son titre, elle qui a triomphé aux Championnats nationaux et mondiaux l’an dernier. Si jamais vous vous cherchiez une excuse pour vous rendre à Cap-Breton, achetez vos billets au curling.ca.

Coupe du monde de bobsleigh et de skeleton IBSF – Calgary, Alberta – 19 au 24 février

Equipe Canada-Christopher Spring-Lascelles Brown-Bryan Barnett-Neville Wright-Pyeongchang 2018

PYEONGCHANG, CORÉE DU SUD – 25 FÉVRIER: Christopher Spring, Lascelles Brown, Bryan Barnett et Neville Wright en action lors de l’épreuve en bob à quatre. (Photo par Vincent Ethier/COC)

Championnats du monde de bobsleigh et de skeleton IBSF – Whistler, Colombie-Britannique – 25 février et 10 mars

Le Canada accueillera les Championnats du monde de bobsleigh et de skeleton pour une première fois depuis ceux de Calgary en 2005. Les représentants d’Équipe Canada voudront profiter de l’avantage de la glace au Centre de glace Whistler.

Mars

Les Championnats du monde de patinage de vitesse ISU – Calgary, Alberta – 2 et 3 mars

Jordan Belchos en action au 10 000 m aux Jeux olympiques de PyeongChang. 15 février 2018 Gangneung, Corée du SudTHE CANADIAN PRESS/Paul Chiasson

Existant depuis 1983, les Championnats du monde toutes distances sont sans aucun doute l’événement le plus reconnu des trois Championnats du monde, couronnant le champion dans quatre épreuves, soit le 500 m, le 1500 m, le 5000 m, le 10 000 m chez les hommes, en plus du 500 m, du 1500 m, du 3000 m et du 5000 m chez les femmes.

Brier Tim Hortons – Brandon, Manitoba – 2 au 10 mars

Les Championnats nationaux de curling masculin seront joués à la Place Westoba à Brandon, au Manitoba. Les vainqueurs porteront les couleurs du Canada un mois plus tard aux Championnats du monde. L’équipe de Brad Gushue tentera de mettre la main sur un troisième titre consécutif.

Coupe du monde de snowboard FIS (slopestyle et big air) – Québec – 14 au 17 mars

Au cours des dernières années, cette étape de la Coupe du monde a vu les Canadiens Mark McMorris, Max Parrot, Sébastien Toutant et Laurie Blouin monter sur un podium devant leurs partisans.

Coupe du monde de ski de fond FIS – Québec – 22 au 24 mars

La Coupe du monde de ski de fond sera de retour à Québec pour trois jours avec une épreuve de sprint et deux sur distance. L’an dernier, la foule québécoise a encouragé Alex Harvey à terminer sur plusieurs podiums.

Les Championnats du monde de curling masculin – Lethbridge, Alberta – 30 mars au 7 avril

Le Canada accueille les Championnats du monde de curling tous les deux ans. Peu importe qui portera l’unifolié en 2019, la formation tentera de décrocher un 37e titre mondial.