Biographie :

Avec ses quatre médailles, dont trois d’or, Charles Hamelin est l’un des Canadiens les plus décorés aux Jeux d’hivers. Lors de sa troisième participation aux Jeux olympiques en 2014 à Sotchi, Charles a remporté l’or du 1500 m, l’épreuve inaugurale des Jeux.

Quatre ans plus tôt, il a été le seul athlète multimédaillé d’or du Canada à Vancouver 2010, ayant apporté sa contribution à deux reprises à la récolte record de 14 médailles d’or de la nation. Sa performance a été remarquable, d’autant plus qu’il a gagné ses deux médailles d’or dans un intervalle de 30 minutes. Champion du monde en titre, Charles Hamelin a établi un record olympique en quarts de finale du 500 m. Au cours de la finale, il a évité une collision au dernier virage pour remporter la médaille d’or; il a partagé le podium avec son coéquipier François-Louis Tremblay, qui a mis la main sur le bronze. Une demi-heure plus tard, il était de retour sur la patinoire pour la finale du relais 5000 m. Les Canadiens ont remporté l’or grâce à une stratégie baptisée « Opération Cobra » qui a donné à Tremblay, le dernier relayeur, une période de repos prolongée avant d’effectuer les deux derniers tours. Cela a permis à Charles de gravir la plus haute marche du podium aux côtés de son frère François.

Quatre ans plus tôt, Charles était le plus jeune patineur de l’équipe masculine de courte piste du Canada qui participait à Turin 2006. Il a terminé 4e dans la seule épreuve individuelle à laquelle il a pris part, le 1500 m, mais il a remporté la première médaille olympique de sa carrière, l’argent, au sein de l’équipe du relais 5000 m. En vertu de son expérience et de ses réalisations, Charles est considéré comme le chef de file de l’équipe nationale, ayant concouru pendant plus d’une décennie aux Championnats du monde. Après la saison 2016-2017, Charles avait remporté 32 médailles de Championnats du monde, dont neuf d’or en carrière. Cinq de ses médailles ont été remportées au relais 5000 m. Il détient aussi deux titres mondiaux au 500 m, l’un obtenu en 2007 et l’autre en 2009, un titre obtenu au 1000 m en 2016, et un autre au 1500 m en 2014.

À PROPOS DE L’ATHLÈTE

Famille : Son frère cadet, François, est aussi membre de l’équipe canadienne de courte piste. Son père, Yves, est directeur de l’Anneau olympique de Calgary. Sa mère, Manon Goulet, est la cousine de l’ancien joueur de la LNH et membre du Temple de la renommée Michel Goulet. Sa fiancée, Marianne St-Gelais, est également patineuse de vitesse sur courte piste de l’équipe nationale. Débuts : Charles a commencé le patinage de vitesse à l’âge de 9 ans. Il avait auparavant joué au baseball, et environ un an après que son jeune frère François a commencé à pratiquer le patinage, il a fait ses premiers coups de patin dans ce sport parce qu’il trouvait ça « cool ». Au-delà du patinage de vitesse : Dans ses temps libres, Charles aime jouer aux jeux vidéo et aller au cinéma. Il appuie Bon départ de Canadian Tire pour que tous les enfants aient la chance, comme lui, de développer une passion pour le sport. Il a été nommé athlète de l’année à dix reprises par Patinage de vitesse Canada. Il dit avoir Marc Gagnon et Éric Bédard comme modèles. La patinoire de sa ville d’attache, Sainte-Julie, a été nommée en l’honneur de son père, de son frère et de lui-même.