Biographie :

Samuel Girard a commencé à concourir sur la scène internationale pour le Canada lors de la saison 2013‑2014 et a remporté la médaille d’argent au 500 m aux Championnats du monde juniors de 2014 en plus de terminer au 4e rang du classement général. Patinage de vitesse Canada lui a décerné le titre d’Étoile montante en courte piste cette année-là. Samuel a intégré le circuit des coupes du monde la saison suivante et y a remporté deux médailles au relais 5000 m.

Il a fait une percée à ses épreuves individuelles lors de la saison 2015‑2016 en remportant une médaille d’argent au 1000 m à la première Coupe du monde de la saison à Montréal. Il a enchaîné cet exploit avec une première victoire individuelle en Coupe du monde la semaine suivante à Toronto au 500 m. Il a terminé 3e au classement général de cette épreuve à la fin du circuit. À sa deuxième participation aux Championnats du monde en 2016, Samuel a été double médaillé, remportant l’argent aux épreuves du 1000 m et du relais 5000 m. Il a aussi raté le podium de peu au 1500 m en terminant au 4e rang.

Samuel a connu un excellent départ lors de la saison de Coupe du monde 2016‑2017. Il a remporté une médaille d’or aux deux premières compétitions nord-américaines, une au 500 m et l’autre au 1500 m. Il a aussi obtenu une médaille d’argent au 1000 m. Samuel a aussi atteint le podium aux Championnats du monde 2017. Une médaille d’argent au 1500 m et une 4e place au 500 m lui ont permis d’obtenir le 3e rang du classement général. Samuel a terminé 1er du classement général des essais de sélection de l’équipe canadienne pour PyeongChang 2018, en remportant sept des neuf courses. Quatre ans plus tôt, lors des essais pour Sotchi 2015, il n’était qu’un simple spectateur.

À PROPOS DE L’ATHLÉTE

Débuts : Il a commencé à patiner à l’âge de 4 ans parce que ses parents voulaient qu’il apprenne à patiner, mais ils ne s’étaient pas rendu compte qu’il l’avait inscrit à un club de patinage de vitesse. Un an plus tard, lorsqu’on lui a demandé s’il voulait patiner sur les longues lames, et il a dit oui. Il étudie la comptabilité au cégep. Il aime jouer avec le bois et sculpter des meubles pour son appartement; il aime aussi retaper sa voiture. Il envisage de construire une cabane à sucre durant l’été, après PyeongChang 2018. Lorsqu’il vivait dans sa ville d’attache, il aimait s’adonner à la chasse et au piégeage. Il a déménagé à Montréal pour s’entraîner à l’âge de 17 ans, après avoir terminé ses études secondaires.