Le désir de se surpasser est d’une importance cruciale dans l’univers sportif.

Quelques centièmes ou millièmes de secondes peuvent faire la différence entre une nouvelle marque mondiale ou non. Mais le concept de record est aussi présent dans des aspects distincts de l’accomplissement sportif.

Il y a aussi plusieurs records qui sortent de l’ordinaire. Olympique.ca vous présente 10 records marginaux appartenant au monde du sport, et ce, sur ou hors du terrain de jeu. Découvrez-les et laissez-vous surprendre par les plus inusités d’entre eux.

1. Le plus grand stade au monde

Les Nord-Coréens se donnent en spectacle pendant les Jeux d’Arirang au stade du Premier-Mai à Pyongyang, en Corée du Nord. (AP Photo / Kyodo News)

Roulement de tambours… Et le plus grand stade au monde est: le stade du Premier-Mai! Situé à Pyongyang en Corée du Nord, il a une capacité de 150 000 personnes. C’est gigantesque! À titre comparatif, le Stade olympique de Montréal a une capacité de 66 308 personnes, soit moins de la moitié de celle du stade nord-coréen. Généralement, il sert à l’équipe de football de la Corée du Nord lors des parties importantes et à quelques manifestations sportives et culturelles comme le festival Arirang. En plus d’être le plus grand, ce stade est un bijou de l’architecture. Il est muni de 16 arches qui lui donnent une forme très particulière, d’un sauna et d’une piscine intérieure, rien de moins!

2. Les olympiens les plus médaillés

Hommes : Michael Phelps (États-Unis) –  28 médailles

Le prolifique nageur Michael Phelps est l’homme comptant le plus de médailles dans l’histoire des Jeux olympiques. Avec un total de 28 médailles en seulement quatre Jeux olympiques, il est non seulement l’athlète masculin ayant récolté le plus de médailles, mais il détient aussi le plus grand nombre de médailles d’or (23).

À LIRE: Top 10 plus grandes réalisations sportives individuelles de tous les temps

Femmes : Larissa Semionovna Latynina (URSS) 18 médailles

Du côté des femmes, c’est la gymnaste soviétique Larissa Semionovna Latynina qui a accumulé le plus grand nombre de médailles olympiques avec un total de 18 médailles (9 d’or, 5 d’argent et 4 de bronze) aux Jeux olympiques de 1956, 1960 et 1964. Non seulement elle est la première femme à avoir remporté neuf titres olympiques, mais pendant 48 ans, elle a aussi été l’olympienne la plus médaillée de l’histoire des Jeux, été et hiver compris. Vous l’aurez deviné, c’est lors des Jeux d’été de Londres 2012, que son record fut battu par Michael Phelps. Elle était d’ailleurs sur les lieux pour le regarder briller et vivre ce moment historique.

3. La plus longue partie de hockey

Parmi les records du monde, on retrouve aussi des exploits en terme de durée.

Les joueurs de Storhamar après leur victoire. Photo : Fredrik Olastuen/NTB Scanpix via AP

Cette année, le record du plus long match de l’histoire du hockey, qui remontait à 1936 avec 2 heures 56 minutes, a été battu lors des quarts de finale du Championnat de Norvège. Les deux équipes norvégiennes, Storhamar et Sparta, ont terminé la partie après huit prolongations pour un temps total de 3 heures et 37 minutes de jeu. Disons que les joueurs de chaque équipe ont testé leur endurance !

4. La médaille olympique la plus lourde

Parmi toutes les médailles créées de l’histoire olympique, les plus lourdes sont celles de Vancouver 2010. Les médailles d’or pesaient 576 grammes, soit près de 100 grammes plus lourdes que celles de Salt Lake City 2002 à qui appartenait le record. Intéressant non? D’ailleurs, le Comité national olympique fixe certaines règles au sujet des matériaux et de la teneur des métaux précieux dans les médailles pour maintenir une continuité au fil du temps.

Les médailles olympiques de PyeongChang 2018 dévoilées lors d’une cérémonie le 20 septembre 2017 à New York. (Photo : Photo/Julie Jacobson)

Ce record sera battu dans quelques mois à peine puisque les médailles de PyeongChang 2018, dévoilées en septembre, seront encore plus lourdes que celle de Rio 2016. La médaille d’or pèsera 586 grammes, celle d’argent 580 g et celle de bronze 493 g.

5. Record de grandeur

La grandeur d’un athlète est un élément super important qui a, dans plusieurs sports, un impact considérable sur les entraînements et les performances des olympiens. À Rio 2016, nous avons assisté à des records en terme de petite et de grande tailles.

Parmi les athlètes des Jeux de Rio 2016, la plus petite était la Brésilienne Flavia Saraiva mesurant 1,33 m. La gymnaste détenait également le record de la participante la plus légère avec un poids de 31 kg. Un vrai corps d’enfant! Et pourtant, ces mesures semblent constituer le prototype de la gymnaste parfaite.

Et sans surprise, l’athlète le plus imposant des derniers Jeux était le joueur de basketball Li Muhao alors qu’il mesurait 2,18 m et pesait 108 kg. Hors des Olympiques, c’est encore une fois un Chinois, Sun Mingming, qui est le plus grand au monde, et ce, depuis 2009. Avec ses 2,36m, il figure deuxième dans le classement mondial des hommes les plus grands. Blague à part, il est si géant qu’il a été repêché par des producteurs de cinéma pour le film Rush Hour 3. À vous de le trouver, il est difficile à manquer !

6. Record des plus jeunes et des plus vieux médaillés de l’histoire olympique canadienne

À LIRE: Les plus jeunes et plus vieux médaillés du Canada

Il n’y a pas d’âge pour être un athlète et encore moins pour se voir décerner une médaille olympique. Plusieurs Canadiens nous l’ont prouvé et continuent de le faire en livrant des performances stupéfiantes à chaque deux ans. Mais, qui sont les plus jeunes et les plus vieux athlètes canadiens ayant monté sur le podium olympique?

Du côté des hommes, l’heureux élu est George Généreux. À l’âge de 17 ans, il est devenu le plus jeune Canadien à remporter une médaille d’or olympique et il l’est encore aujourd’hui. Chez les femmes, c’est la nageuse Robin Corsiglia, qui était âgée d’à peine 13 ans et 341 jours lorsqu’elle a mis la main sur la médaille de bronze avec son équipe au relais 4×100 m quatre nages aux Jeux de Montréal 1976.

À l’inverse, Ian Millar avait 61 ans et 224 jours lorsque l’équipe canadienne de saut d’obstacles par équipes a remporté la médaille d’argent de Beijing 2008 tandis que la barreuse Lesley Thompson-Willie, elle, était âgée de 52 ans et 318 jours lorsque le huit de pointe féminine a remporté l’argent à Londres 2012.

7. Nombre record de participants aux Jeux olympiques

Chaque deux ans, les Jeux olympiques éveillent l’attention médiatique et présente au monde entier une mise en scène universelle de l’excellence sportive. Alors qu’au tout début, les jeunes gens des cités grecques y perdaient leur vie sur les plaines d’Olympie pour démontrer leurs qualités physiques, ce concept s’est transformé pour arriver, en 1896, à une version beaucoup plus moderne. Et depuis, cet évènement culturel est de plus en plus spectaculaire. Aujourd’hui considérés comme la compétition sportive mondiale la plus prestigieuse, il est important de se rappeler que les Jeux ne seraient rien si ce n’était que des athlètes qui y participent.

Cérémonie de clôture, Rio 2016. 21 août 2016. AP Photo/Charlie Riedel)

Les Jeux de Rio 2016 ont été sans surprises les Jeux avec le plus grand nombre de participants, soit 11 237. Pas étonnant avec l’ajout du rugby au programme olympique.

8. La partie de tennis la plus longue

Au tennis, le match de Wimbledon 2010 entre John Isner et Nicolas Mahut laisse aussi une marque dans le livre des records de ce sport. L’Américain et le Français se sont affrontés pour une durée de 11 heures et 5 minutes de jeu avant qu’Isner l’emporte enfin avec un pointage de 70-68 en manche ultime.

9. Record canadien de précocité et de longévité

La plus jeune athlète olympique féminine du Canada revient à la nageuse, Barbara Hounsell, qui n’était âgée que de 13 ans et 102 jours lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux de Tokyo 1964. L’honneur du plus jeune athlète olympique masculin, lui, revient au plongeur québécois Alex Despatie, qui n’avait que 15 ans et 114 jours au début de Sydney 2000. À voir ces deux athlètes, il ne semble pas nécessaire d’être vieux pour connaître du succès dans l’eau!

De l’autre côté de la ligne du temps, le cavalier Ian Millar et l’archère Marjory Saunders sont les athlètes olympiques masculin et féminin les plus âgés du Canada. Ian Millar était âgé de 65 ans et 212 jours au début des Jeux de 2012 à Londres et Marjory Saunders était âgée de 59 ans et 182 jours lors des Jeux de 1972 à Munich.

10. Les Jeux olympiques les plus chers de l’histoire

À LIRE: Évolution du sport: l’apport des nouvelles technologies

Depuis trois décennies, les prévisions budgétaires des Jeux olympiques d’été et d’hiver ont toutes été dépassées. De Calgary 1988 à Rio 2016, le coût final a été en moyenne quatre fois plus important que les prévisions.

Photo : Les Jeux Olympiques d’hiver à Sotchi en 2014

Mais, Sotchi reste les olympiades les plus chères de l’histoire, avec une facture de 50 milliards de dollars, très loin devant les précédents Jeux d’hiver à Vancouver en 2010 (environ 7 milliards), les Jeux d’été de Beijing 2008 qui avaient un budget de 44 milliards ou encore  ceux de Londres à l’été 2012 qui ont reçu une facture de 14,6 milliards. Encore à ce jour, il est impossible de savoir la facture finale des Jeux de Rio 2016. On espère qu’elle ne dépasse pas celle de Sotchi!