Biographie :

Nirra Fields a représenté le Canada pour la première fois en 2009 lors des Championnats des Amériques des moins de 16 ans de la FIBA. Elle a ensuite participé aux Championnats du monde des moins de 17 ans de la FIBA en 2010. Après ses débuts au sein de l’équipe nationale senior en 2013, elle a fait partie de l’équipe canadienne qui a obtenu le meilleur résultat depuis 1986, une 5e place aux Championnats du monde de la FIBA de 2014 où elle a inscrit une moyenne de 5,7 points et de 2,6 rebonds par match. En 2015, elle a marqué 8,6 points en moyenne par match pour le Canada qui a remporté l’or aux Jeux panaméricains de Toronto. Elle a de plus aidé son pays à se qualifier pour Rio en remportant la médaille d’or des Championnats des Amériques FIBA 2015. Lors de sa dernière année au secondaire, elle a été nommée joueuse de basketball californienne de l’année Gatorade 2011-2012 et première joueuse canadienne à participer au match All-American de McDonald’s. Après avoir obtenu son diplôme du secondaire, elle a décidé d’étudier à la UCLA, où, pendant sa saison 2013-2014 (sa première à titre de joueuse partante), Nirra a récolté 17,6 points par match en plus de 6,3 rebonds et de 2,3 aides avant d’être nommée à l’équipe All-PAC 12. À sa dernière saison avec UCLA, Nirra figurait à huit tops 10 de l’établissement pour le pointage (4e), les interceptions (6e) et les matchs à plus de 20 points, entre autres. Ses performances remarquables aux niveaux collégial et international l’ont menée à la réalisation de son rêve pour l’année 2016; elle a été repêchée en 32e position par le Phoenix Mercury de la WNBA.

 À PROPOS DE L’ATHLÈTE

Famille : Sa mère, Faith Fields, l’inspire à être une personne forte et altruiste. Ses cinq frères aînés s’appellent Anthony, Michael, Shawn, Alexander et Chris, et son frère cadet se nomme A.J. Débuts : Elle a commencé à jouer au basketball à l’âge de 13 ans. Ce sont le caractère passionné et la rapidité du sport qui l’ont attirée vers le basketball. Au-delà du basketball : Elle aime la lecture, le magasinage et le cinéma. Elle a terminé sa quatrième année à la UCLA avec une majeure en communications. Sa devise : La douleur est temporaire. On la surnomme Ni Ni.