Biographie :

Damian Warner a remporté le bronze à Rio 2016, première médaille olympique du Canada en décathlon depuis Séoul 1988. En 2015, Damian a eu un été sensationnel. Il a d’abord remporté une médaille d’or aux Jeux panaméricains de Toronto avec 8659 points, battant du coup le record canadien du décathlon qui tenait depuis 1996. Un mois plus tard, il a amélioré cette marque nationale et inscrit 8695 points, en plus d’établir des marques personnelles au saut à la perche, au saut en longueur et au lancer du poids, pour remporter une médaille d’argent aux Championnats du monde de l’IAAF derrière l’Américain Ashton Eaton qui y a signé un record du monde. À Londres 2012, il avait surpassé toutes les attentes à ses débuts olympiques lorsqu’il a terminé au 4e rang après les deux jours de compétition exigeants. Il avait alors réussi la deuxième meilleure performance réalisée par un décathlonien canadien aux Jeux olympiques, après la médaille de bronze de Dave Steen à Séoul 1988. Il y a battu son record personnel par plus de 300 points, en inscrivant son meilleur résultat à six des dix épreuves qui composent le décathlon (400 m, 1500 m, saut en hauteur, saut en longueur, lancers du disque et du javelot). Aux Championnats du monde de l’IAAF de 2013, il a amélioré son record personnel grâce aux 8512 points obtenus en améliorant ses résultats aux lancers du poids et du javelot et au saut à la perche, ce qui lui a permis de décrocher la médaille de bronze. Cette année-là, Damian a accompli un autre exploit en carrière lorsqu’il a gagné la prestigieuse Hypo-Meeting à Götzis, en Autriche. Il a de nouveau remporté ce titre en 2016 en abaissant son temps au 100 m à 10,15 secondes, le temps le plus rapide de l’histoire pour un décathlonien. En 2014, il a ajouté à son palmarès une médaille d’or des Jeux du Commonwealth à Glasgow. Il a remporté le premier de ses trois titres canadiens consécutifs en 2011.

 À propos de l’athlète…

Famille : Son père s’appelle Kevin Warner et sa mère Brenda Philpott. Il a un jeune frère du nom de Chaz Perriam et une jeune sœur qui s’appelle Kristi Warner. Sa copine, Jen Cotton, s’adonne également à une discipline athlétique de plusieurs épreuves. Débuts : C’est à l’âge de 17 ans qu’il a commencé l’athlétisme, encouragé par ses entraîneurs de basketball de l’école secondaire. Son rêve olympique est né dans son enfance en regardant Catriona Le May Doan concourir. Au-delà de l’athlétisme : Il est diplômé du Fanshawe College. Il adore l’art et le dessin, mais il aime aussi jouer aux jeux vidéo et aller en vacances à la Barbade. Il apporte son aide au Gala Sans Limites d’Olympiques spéciaux et au défilé de mode Celebrity Men in Fashion de la Fondation canadienne du rein. Son dicton : Tu peux faire tout ce que tu veux, si tu le désires vraiment. Son modèle est Vince Carter, qu’il voyait jouer lorsqu’il était enfant et qui l’a inspiré à poursuivre une carrière dans le sport professionnel.