Vous n’avez pas fini d’entendre parler de Georgia Simmerling de si tôt.

L’olympienne de Rio 2016, médaillée de bronze à la poursuite par équipes, est à peine revenue du Brésil qu’elle est déjà de retour à l’entraînement… et pas au vélodrome.

Allison Beveridge, Jasmin Glaesser, Kirsti Lay et Georgia Simmerling lors de la remise des médailles de la poursuite par équipes féminine aux Jeux olympiques de Rio, le 13 août 2016. (COC Photo/Mark Blinch)

(G-D): Georgia Simmerling, Kirsti Lay, Lasmin Glaesser et Allison Beveridge lors de la remise des médailles de la poursuite par équipes féminine aux Jeux olympiques de Rio, le 13 août 2016. (COC Photo/Mark Blinch)

Georgia Simmerling est une athlète d’exception. Celle qui a décroché le bronze olympique aux côtés de Jasmin Glaesser, Kirsti Lay, Allison Beveridge et Laura Brown excelle aussi dans une autre sphère sportive : le ski.

Avant de se perdre dans les aspirations sportives de Georgia, retournons à la case départ. D’abord skieuse de descente, Georgia Simmerling a représenté le Canada deux mois avant son 21e anniversaire aux Jeux olympiques de Vancouver. L’étoile montante de Canada Alpin a cependant éprouvé de graves blessures aux genoux en 2011 et décida de tenter sa chance dans la discipline rebelle des sports alpins, le skicross.

«Marielle Thompson et moi en plein vol la semaine dernière. Repos mérité, mais je suis plus que fébrile de revivre ça! » 

Deux saisons plus tard, Georgia avait suffisamment gravi les échelons pour se qualifier pour ses deuxièmes Jeux olympiques en carrière à Sotchi 2014. Une impressionnante 14e place pour la recrue canadienne laissait présager un avenir des plus prometteurs.

À LIRE : L’équipe canadienne de poursuite féminine en argent aux Mondiaux sur piste

Comme le veut le dicton, lorsqu’une porte se ferme, une fenêtre s’ouvre! Encore une fois foudroyée par une blessure, une fracture du poignet survenue aux Championnats du monde de 2015, Georgia prit un tournant dans sa carrière pour emprunter le chemin vers les Jeux de Rio 2016 avec l’équipe de cyclisme sur piste. La Canadienne n’a pourtant pas pris cette décision sur un coup de tête, il y avait déjà un bon moment que la skieuse prenait part aux camps d’entrainement de Cyclisme Canada pour compléter sa préparation pour les pentes.

Georgia a rejoint les rangs de la talentueuse équipe de poursuite féminine du Canada et, quelques mois et médailles de Coupe du monde plus tard, s’est retrouvée sur la piste de Rio 2016. En coursant à Rio de Janeiro, Georgia Simmerling est devenue la première Canadienne de l’histoire à prendre part à trois Jeux olympiques dans trois sports différents. Le conte de fées de Georgia s’est poursuivi lorsque l’athlète de 27 ans et ses coéquipières ont remporté la course pour la médaille de bronze et sont montées sur le podium olympique.

Just some happy faces😃 #hardware

A post shared by Georgia Simmerling (@gsimmerling) on

Plus déterminée que jamais, Georgia s’est vite empressée de partager à tous ses intensions de retourner sur les pistes enneigées et entamer sa préparation pour ses quatrièmes Jeux olympiques, ceux de PyeongChang en 2018.

Chose dite, chose faite! On te souhaite la meilleure des chances, Georgia, pour cette saison préolympique!

«Tout est dans le zinc bleu, poupée. Première journée de retour dans le parc ET de pratique pour les départs du SX. Aujourd’hui était génial! »