« J’ai pleuré sur le podium. Je ne réalise toujours pas ce qui vient de se produire. »

Ce sont les mots de Sandrine Mainville, quelques minutes après la cérémonie des médailles qui a vu l’équipe du relais féminin 4×100 m style libre repartir avec le bronze, la première médaille du Canada aux Jeux de Rio.

relais féminin 4×100 m style libre lors de la cérémonie des médailles de Rio 2016. 6 août 2016. Photo du COC/Mark Blinch

relais féminin 4×100 m style libre lors de la cérémonie des médailles de Rio 2016. 6 août 2016. Photo du COC/Mark Blinch

Il faut dire que même si les Canadiennes ont causé la surprise, notamment en s’échappant des dangereuses Néerlandaises à 200 m de la fin, les représentantes de l’unifolié anticipaient cette performance depuis belle lurette.

Les quatre nageuses sélectionnées pour le relais 4x100 m style libre : Penny Oleksiak, Chantal Van Landeghem, Sandrine Mainville et Michelle Williams. (Photo: Scott Grant pour Swimming Canada).

Les quatre nageuses sélectionnées pour le relais 4×100 m style libre : Penny Oleksiak, Chantal Van Landeghem, Sandrine Mainville et Michelle Williams. (Photo: Scott Grant pour Swimming Canada).

Depuis les essais olympiques de Natation Canada en avril dernier, Chantal Van Landeghem, Sandrine Mainville, Penny Oleksiak, Taylor Ruck et Michelle Williams se sont entraînées sans relâche pour ce moment.

« Nous sommes venues ici pour défier les meilleures, a dit Chantal en entrevue d’après-course. On a tout donné dans les derniers mois pour ce moment. On a saigné, on a sué. Maintenant on récolte le fruit de nos efforts. »

« C’est incroyable! », s’est exclamé Michelle Williams qui a aidé le Canada a se rendre en finale en nageant en ronde préliminaire. « C’est fantastique de voir toute la profondeur du programme de Natation Canada, surtout pour les sprinteurs, depuis les dernières années. C’est ainsi qu’on a été en mesure de décrocher une première médaille dans cette épreuve depuis les Jeux de Montréal en 1976. »

Et ce n’est que le début pour ce bassin de recrues olympiques canadiennes. Avec des Penny Oleksiak et Taylor Ruck nées en 2000 et une Emily Overholt qui, du haut de ses 18 ans, est une aspirante au podium olympique au 400 m style libre, les nageurs d’Équipe Canada n’ont pas fini de faire des vagues à Rio 2016.