« C’est au-delà de mes rêves les plus fous. »

Voilà ce que Rosie MacLennan a lancé lorsqu’elle s’est fait offrir le rôle de porte-drapeau du Canada pour la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de 2016.

Après Adam van Koeverden en 2008 et Simon Whitfield en 2012, c’est la gymnaste et championne olympique qui sera la première Canadienne à faire son entrée au mythique Stade de Maracanã le 5 août prochain.

Rosie MacLennan

Rosie MacLennan lors de la séance photos officielle du porte-drapeau pour les Jeux de Rio 2016.

Rosie MacLennan s’était élevée au rang des légendes olympiques canadiennes il y a quatre ans lorsqu’elle avait vaincu un tandem de redoutables trampolinistes chinoises en obtenant son meilleur résultat en carrière (57,305 points) en plus d’améliorer considérablement son classement olympique par rapport aux Jeux de Beijing où elle avait pris le septième rang.

« Être à la tête d’Équipe Canada lorsqu’on entrera dans le stade sera sans doute une expérience riche en émotions, s’imagine Rosie qui en sera à sa troisième cérémonie d’ouverture. Le moment d’attente avant d’entrer dans le stade est très spécial. C’est à ce moment que toute la délégation se réunit pour la première fois et que des liens se tissent. J’aurai assurément le sourire fendu jusqu’aux oreilles », avait-elle poursuivi.

À LIRE : Destination Rio – Rosie MacLennan

Certes avec l’honneur de porter le drapeau canadien vient une grande pression de triompher à son épreuve, mais Rosie – qui sait garder son calme dans les grandes situations de stress – se dit fin prête pour le défi qui l’attend. « Il a un long moment déjà, mon entraîneur et moi nous sommes penchées sur ce que ce que Rio 2016 représentait pour moi et comment je voulais appréhender la compétition olympique, » a-t-elle dit à Olympique.ca lors de la séance photo du porte-drapeau.

Celle qui a réalisé son meilleur pointage en carrière le mois dernier sera de l’épreuve féminine du trampoline qui se tiendra le 13 août prochain.

Suivez en direct la cérémonie d’ouverture sur les ondes de Radio-Canada le 5 août.