Destination Rio est une série d’articles sur les espoirs olympiques d’Équipe Canada pour Rio 2016. 

Sur piste, les épreuves de sprint sont sans contredit parmi les plus excitantes. Si la dernière consécration canadienne à ces épreuves de vitesse remonte aux Jeux d’Atlanta en 1996 alors que Donovan Bailey avait enlevé les grands honneurs, les étalons De Grasse, Brown et Rodney pourraient bien mettre un terme à cette disette à Rio.

Grâce à ces prodiges, le Canada entre dans une nouvelle ère en athlétisme. Preuves à l’appui, les récentes performances des sprinteurs canadiens permettent au Canada de viser haut à Rio.

Tête d’affiche du contingent canadien d’athlétisme, Andre De Grasse fait partie de l’élite mondiale au sprint à seulement 22 ans. Depuis sa médaille de bronze aux Championnats mondiaux de l’IAAF à Beijing en 2015, De Grasse a poursuivi sa progression et s’est illustré à de nombreux arrêts de la Diamond League, notamment à celui de Birmingham où il a raflé l’or au 200 m. S’il ne faisait aucun doute qu’il obtiendrait son billet pour Rio aux essais olympiques d’Edmonton, le sprinteur a toutefois dû puiser dans ses ressources et a vu un des ses compatriotes franchir la ligne d’arrivée devant lui au 200 m.

À lire : Athlétisme Canada choisit 65 athlètes pour Rio 2016

Brendon Rodney s’est en effet illustré de façon magistrale à ces essais en arrêtant le chronomètre à 19,96 secondes, établissant un record personnel. Il est ainsi devenu le deuxième Canadien à franchir la distance sous la barre des 20 secondes après que De Grasse aille fracassé le record canadien aux Jeux panaméricains de Toronto en 2015 (19,88 s). En vertu de cette prouesse, Rodney a intégré le top cinq des meilleures performances de la saison. Rodney avait également participé à la conquête canadienne du bronze au relais 4X100 m masculin aux Mondiaux de 2015.

Complétant ce trio tout en puissance, Aaron Brown a fait écarquiller bien des yeux lorsqu’il a intégré le prestigieux club des Canadiens ayant franchi la distance du 100 m en moins de dix secondes (9,96 s). Son record personnel lui avait permis de devancer l’ancien champion du monde Tyson Guay avant de s’emparer de l’argent en finale à Orlando. En plus de faire partie de l’escouade masculine ayant raflé le bronze à Beijing, Brown était également du lot à Moscou lorsque les sprinteurs canadiens avaient atterri au pied du podium en 2013. Aux Jeux de Londres en 2012, le sprinteur de 24 ans avait passé à un cheveu de se qualifier pour la finale du 200 m, terminant neuvième par un mince écart de 0,05 seconde.

Bailey Surin De Grasse Brown

À la lumière de leurs récentes performances, De Grasse, Brown et Rodney permettent aux partisans canadiens de rêver à de grandes réalisations à Rio, tant aux épreuves individuelles qu’en équipe. Au relais 4X100 m, des six athlètes nommés, ces membres de la trinité du sprint canadien sont les favoris pour être de l’alignement à Rio 2016.

Liste des athlètes qualifiés pour Rio 2016