Du titre olympique de George Lyon au veston vert de Mike Weir en passant par l’incroyable ascension de Brooke Henderson en 2016, on peut dire que le Canada a connu son lot de succès sur les verts.

Repassons en rafale les grands moments du golf canadien.

George Lyon remporte l’or aux Jeux olympiques

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le détenteur de la médaille d’or en golf, aux derniers Jeux olympiques, est un Canadien. À St-Louis, en 1904, George Lyon remporta l’or et ce fut par le fait même la dernière apparition du golf aux Jeux olympiques avant…. 2016. Après 112 ans d’absence, le golf redeviendra une discipline cet été à Rio.

Lyon, qui a commencé à jouer à l’âge de 38 ans, à remporter l’or à 46 ans. Le temple de la renommée Canadien note que leur 1971e intronisé « a célébré sa victoire en marchant sur ses mains en entrant dans le club-house. »

La victoire de Mike Weir au Masters

En avril 2003, Mike Weir est devenu le premier Canadien à remporter un Majeur en défaisant l’Américain Lee Mattiace en prolongation, mettant ainsi la main sur le 67e tournoi des Maîtres.

En 2017 , pour la première fois depuis les années 1960, le Canada aura trois golfeurs au tournoi des Maîtres, Mike Weir, Mackenzie Hughes et Adam Hadwin.

À LIRE : Adam Hadwin remporte le Championnat Valspar de la PGA

Brooke Henderson remporte le Championnat féminin de la PGA

À LIRE : Brooke Henderson remporte son premier Championnat de la LPGA

Brooke Henderson embrasse le trophée lors de son triomphe au Championnat de la LPGA le 12 Juillet 2016.

En juin 2016, Brooke Henderson est devenue la plus jeune gagnante (18 ans et 9 mois) d’un tournoi majeur de l’histoire de la LPGA en s’emparant de la victoire au Championnat féminin de la PGA. La Canadienne, alors classée deuxième au monde, avait eu le dessus sur la Néo-Zélandaise Lydia Ko en prolongation à Sammamish, dans l’état de Washington.

À sa première année complète sur le circuit de la LPGA, Brooke est aussi  devenue en 2016 la première golfeuse canadienne à remporter un tournoi majeur de la LPGA depuis Sandra Post en 1968.

Sandra Post gagne le premier Majeur

À LIRE : L’ascension fulgurante de Brooke Henderson 

Sandra a été la première canadienne à remporter un majeur en défaisant la championne en titre Kathy Witworth lors du Championnat de la LPGA de 1968. Cette performance lui a non seulement permis de remporter le Championnat, mais aussi de gagner le titre de recrue de l’année. Jusqu’à la victoire d’Henderson, Post était la seule Canadienne à avoir gagné un titre majeur.

Al Balding passe à l’histoire en terre américaine

Al Balding est devenu le premier canadien à remporter un tournoi de la PGA aux États-Unis en gagnant le Mayfair Open à Sanford en Floride, en 1955. Deux ans plus tard, Balding remporta trois tournois plutôt qu’un – le Miami Beach Open, le West Palm Beach Open et le Havana Invitational – ce qui le plaça en sixième place sur la liste des joueurs les plus riches de la PGA, plus haut qu’aucun autre Canadien jusqu’à ce jour. Les quatre victoires de Balding seront les seules de sa carrière sur le circuit de la PGA. Par contre, il aura du succès sur le circuit canadien, jusqu’aux années 1970.

Pat Fletcher remporte l’Omnium canadien

Même si plusieurs ont essayé, aucun Canadien n’a gagné l’Omnium depuis Fletcher en 1954. Karl Kiffer avait remporté l’Omnium auparavant, en 1914.

« Je n’aurais jamais cru voir arriver ce jour », mentionna à l’époque Fletcher après sa victoire au Point Grey Golf Club à Vancouver.« Je peux vous assurer que je suis très heureux, ce fut très excitant! »

Introduit en 1976 au temple de la renommée du golf canadien, Fletcher a aussi remporté le Championnat canadien de la PGA en 1952.

Non classée, l’équipe canadienne remporte la Coupe Dunhill

L’équipe canadienne formée de Dave Barr, Rick Gibson et Ray Stewart est devenue la première formation canadienne à remporter la Coupe Dunhill en 1994, en battant l’équipe américaine et favorite locale composée de Tim Kite, Fred Couples et Curtis Strange en finale du tournoi.

« Je suis un peu étonné », avait déclaré Barr à l’Associated Press. « Nous avons eu beaucoup de chance. Nous ne nous sommes pas soucié du classement des Américains ou des golfeurs dans leur alignement. Nous avons tout donné et avons fait ce qu’il fallait pour gagner.  »

Bourassa remporte le premier Omnium canadien

Jocelyne Bourassa (debout) lors d'une ronde de golf. (Photo ; Golf Canada)

Jocelyne Bourassa (debout) lors d’une ronde de golf. (Photo ; Golf Canada)

Jocelyne Bourassa a suivi les traces de Sandra Post remportant le titre de la recrue de l’année dans la LPGA en 1972. Elle a aussi été nommée l’athlète canadienne par excellence  en 1972. En 1973, Bourassa a inscrit son nom dans le livre des records canadien remportant La Canadienne, qui deviendra plus tard le l’Omnium canadien féminin (il n’était pas considéré comme étant un majeur à cette époque.)

Dave Barr à deux doigts de remporter l’Omnium des États-Unis

Dave Barr a failli devenir le premier Canadien à remporter un majeur en 1985, concluant ses deux derniers trous avec des bogueys permettant à Andy North de gagner par un coup. Barr avait connu toute une remontée terminant la première ronde à égalité au huitième rang. Ça aura été le plus près d’une victoire à l’Omnium qu’aura connu le natif de Kelowna au cours de sa carrière. Par contre, il sortira victorieux de huit tournois de la PGA. Barr et Dan Halldorson ont aussi remporté la Coupe du monde pour le Canada en 1985.

L’année incroyable de Kane

Lorie Kane (Photo by: Golf Canada)

Lorie Kane (Photo by: Golf Canada)

Sans doute une des golfeuses canadiennes les plus connues. La plus belle année de Lorie Kane sera sans contredit celle de 2000. Après avoir remporté trois tournois de la LPGA en l’espace de quatre mois (Le Michelob Light Classic, le New Albany Classic et le Mizuno Classic), Kane remporta le prix Bobbie Rosenfield décerné à l’athlète féminine canadienne de l’année. Kane a gagné son quatrième tournoi en 2001 et a terminé dans le top dix de huit Majeurs.

La victoire du Canada à la Coupe du monde

Appelée la Coupe du Canada depuis 1967, la première édition de celle qui se nomme maintenant la Coupe du monde de Golf a été jouée à Montréal en 1953. Le duo formé d’Al Balding et George Knudson, deux des plus grands golfeurs du pays, remportèrent la Coupe en 1968 à Rome, défaisant au passage les Américains Julius Boring et Lee Trevino. Balding a aussi gagné le tournoi en simple cette année-là alors que Knudson l’avait remporté deux ans auparavant.
twitter_frsocial-ads