Étoile montante sur la scène internationale, Brooke Henderson vient tout juste de remporter le Championnat de la LPGA et déjà elle se dit prête pour les prochains défis qui l’attendent.

Brooke Henderson, sur le départ du 8e trou au Championnat de LPGA au Country Club de Sahalee samedi, le 11 juin 2016 (AP Photo/ Elaine Thompson)

Brooke Henderson, sur le départ du 8e trou au Championnat de la LPGA au Country Club de Sahalee samedi, le 11 juin 2016 (AP Photo/ Elaine Thompson)

Évidemment, elle peut compter sur un talent incroyable. Mais ce qui est encore plus prodigieux c’est la façon avec laquelle elle arrive à gérer la pression et à garder son calme. Bien sûr, pour la jeune golfeuse canadienne rien ne semble être laissé au hasard. Au contraire, la préparation physique et mentale représente la clé de son succès. En remportant le Championnat de la LPGA dimanche dernier à Seattle, Brooke Mackensie Henderson est devenue la plus jeune joueuse de l’histoire à mettre la main sur ce titre majeur.

Henderson ne se dit pas surprise de cette victoire hâtive au Championnat de la LPGA. Pour la golfeuse de 18 ans, tout est question de préparation et d’appréhension. Il y a seulement six mois, elle avait modestement affirmé que ses plans pour l’année à venir se résumeraient à gagner quelques tournois sur le circuit et peut-être espérer un majeur d’ici les prochaines années. Il faut dire qu’elle n’a pas chômé!

« Je ne suis pas surpris parce que je savais que c’était possible. Par contre, je n’aurais pas cru y arriver si rapidement. Hier, j’étais très concentrée et pratiquement tous les aspects de mon jeu étaient au rendez-vous. C’est ce qui a fait la différence. »

Inspiration pour les Canadiens

Brooke Henderson frappe sa balle entre deux arbres au 18e trou du Championnat de LPGA au Country Club de Sahalee samedi, le 11 juin 2016 (AP Photo/ Elaine Thompson)

Brooke Henderson frappe sa balle entre deux arbres au 18e trou du Championnat de LPGA au Country Club de Sahalee samedi, le 11 juin 2016 (AP Photo/ Elaine Thompson)

Devenant la troisième Canadienne à gagner un tournoi majeur après Mike Weir, qui a gagné le Tournoi des Maîtres en 2003, et Sandra Post, gagnante du Championnat de la LPGA en 1968. Henderson reconnaît l’impact de ses joueurs sur le golf canadien et en tire une source d’inspiration.

«  Bien que je n’avais que cinq ans lors de la conquête de Mike Weir, sa victoire m’a toujours inspiré. Il a prouvé aux joueurs canadiens que c’était possible même si on joue parfois seulement que six mois par année. »

Pourquoi changer une recette gagnante ?

Brooke Henderson salue ses partisans au 17e trou de la dernière ronde du du Championnat de LPGA au Country Club de Sahalee samedi, le 11 juin 2016 (AP Photo/ Elaine Thompson)

Brooke Henderson salue ses partisans au 17e trou de la dernière ronde du du Championnat de LPGA au Country Club de Sahalee samedi, le 11 juin 2016 (AP Photo/ Elaine Thompson)

Après une année remplie de réjouissances, la golfeuse native de Smiths Falls, Ontario, souhaite rester sur cette lancée et de continuer à jouer le plus possible en préparation pour cet été.

« Évidemment ce fût une année géniale avec ma victoire à la Classique de Cambia à Portland en 2015 pour ensuite tomber deuxième au classement général et remporter mon premier majeur. C’est définitivement un gros plus pour la confiance, mais je dois rester concentrée il reste encore trois majeurs et les Jeux olympiques cet été. »

La confiance semble définitivement être au rendez-vous pour la Canadienne et selon elle il ne faut rien changer

« Je respecte la même routine depuis que je joue au niveau professionnel. Je n’aime pas particulièrement trop travailler sur la technique je me fie beaucoup sur mes instincts et pour l’instant ça fonctionne très bien. »

À LIRE : Brooke Henderson remporte son premier tournoi majeur de la LPGA.

La famille source de toutes ses victoires.

La championne peut s’estimer chanceuse, car elle peut compter sur une équipe de premier plan. Non seulement son père est son entraineur depuis toujours, mais elle peut aussi se fier sur sa sœur comme caddy.

« J’adore avoir ma sœur avec moi ! Nous passons énormément de temps ensemble et elle fait un travail extraordinaire. Je n’ai pas l’impression un caddy puisque c’est ma sœur et ma meilleure amie. »

Brooke Henderson, of Canada, right, walks off the 18th green with her sister and caddy Brittany Henderson after winning the Women's PGA Championship golf tournament at Sahalee Country Club Sunday, June 12, 2016, in Sammamish, Wash. (AP Photo/Elaine Thompson)

Brooke Henderson, à droite, marche sur le 18e en compagnie de sa soeur Brittany Henderson après avoir remporté le Championnat de la LPGA au Sahalee Country Club, Dimanche, le 12 juin 2016.(AP Photo/Elaine Thompson)

Henderson est assurément vouée à beaucoup d’autres succès au cours des prochains mois. Avec une éthique de travail irréprochable et une équipe solide autour d’elle, tout semble s’aligner parfaitement en vue des Jeux de Rio.