Photo vedette : François Hamelin (centre), Artem Kozlov (gauche) et Chen Guang (droite) lors de la remise des médailles à Nagoya, Japon, le 6 décembre 2015 (crédit : Atsushi Tomura/ISU)

Dimanche était une journée à marquer au calendrier pour François Hamelin et Audrey Phaneuf à la troisième Coupe du monde de la saison disputée à Nagoya, au Japon. Hamelin est venu décrocher sa première médaille d’or individuelle et Phaneuf, sa première médaille sur le circuit, tous les deux au 500 m. Le Canada termine le week-end avec un total de huit médailles.

Un jour après avoir partagé le podium avec son frère Charles dans l’épreuve du 500 m, François Hamelin a remporté les honneurs à la deuxième épreuve sur cette distance, dimanche. Après un départ explosif, Hamelin a mené la course du début à la fin pour terminer devant le Russe Artem Kozlov (41,822 s) et le Chinois Chen Guang (41,908 s) à la ligne d’arrivée avec un chrono de 41,551 secondes.

Family is Everything. #wcnagoya #gold #bro #family

A photo posted by Charles Hamelin (@charleshamelin) on

« La famille, c’est tout. »

« La journée a été parfaite. C’est rare que je peux dire ça mais ç’a été le cas pour toutes mes courses aujourd’hui, elles ont toutes été parfaites, a dit Hamelin, lui qui connait sa meilleure saison en carrière. J’ai toujours cru que j’étais capable d’atteindre un tel niveau et que j’avais le potentiel. Je suis vraiment heureux et fier de moi. »

Chez les femmes, Audrey Phaneuf a remporté sa première médaille individuelle, le bronze, en seulement six participations sur le circuit.

Phaneuf a profité d’une pénalité imposée à Shim Suk Hee de la Corée pour monter sur le podium après avoir enregistré un temps de 44,831 secondes. Fan Kexin de la Chine (44,755 s) a remporté l’épreuve et Anna Seidel de l’Allemagne a décroché l’argent (44,755 s).

« J’avais le deuxième temps le plus rapide des qualifications et je savais que j’avais mes chances, a expliqué la patineuse de 19 ans. J’ai franchi de grands pas dans ma vie aujourd’hui! »

St-Gelais continue sur sa lancée

La patineuse de Saint-Félicien a poursuivi sa séquence de rêve en remportant sa sixième médaille en autant de participations à des épreuves de la Coupe du monde cette saison, cette fois-ci avec l’argent au 1 000 m.

C’est la Sud-Coréenne Choi Minjeong qui a remporté l’or avec un temps de 1 : 32,466 secondes, suivi de Marianne St-Gelais (1 : 32,540 s) et Kim Alang de la Corée (1 : 32,819 s).

Le bronze au relai

L’escouade canadienne a terminé sa journée de compétition en remportant le bronze aux épreuves féminine et masculine de relai. Chez les hommes, François Hamelin, Charle Cournoyer, Samuel Girard et Patrick Duffy se sont retrouvés au troisième rang (6:59, 405 s) derrière les Néerlandais (6:59, 079 s) et les Chinois (6:59, 165 s).

Marianne St-Gelais, Audrey Phaneuf, Valérie Maltais et Kasandra Bradette ont également décroché le bronze grâce a un chrono de 4:19, 643 secondes. La Corée du Sud a gagné l’or (4:18, 712 s) et la Chine, l’argent (4:18, 851 s).

Samedi

Alors que tous les Canadiens dormaient paisiblement, de l’autre côté de la planète les patineurs de vitesse courte piste gagnaient des médailles à la troisième Coupe du monde de la saison, disputée à Nagoya au Japon.

Les frères Hamelin se sont donné rendez-vous en finale du 500 m masculin samedi, au terme de laquelle Charles est reparti avec l’or et François, le bronze. Tout laissait croire que les deux patineurs canadiens allaient terminer premier et deuxième jusqu’à la mi-course. Le Russe Dimitry Migunov a tenté un déplacement plutôt brusque emportant François Hamelin à l’extérieur du cercle permettant au Coréen Yoon-gy Kwak de se faufiler et défier Charles Hamelin pour la victoire. Il aura fallu attendre la photo d’arrivée pour départager les deux. Au final, Charles Hamelin a remporté l’or (41,016 s) devant Yoon-gy Kwak (41,017 s) et François Hamelin (41,899). C’est la première fois que les frères Hamelin partageaient le podium depuis 2010.

Pascal Dion a quant à lui terminé l’épreuve au 13e rang.

À lire : récolte de neuf médailles pour le Canada à Toronto

Chez les femmes, Marianne St-Gelais a raflé le bronze, poursuivant sur sa lancée en remportant une médaille à chacune des épreuves individuelles auxquelles elle a pris part en Coupe du monde cette saison. Mais Marianne aurait été capable de mettre au défi les deux meneuses de l’épreuve, Fan Kexin de la Chine et la Britannique Elise Christie, si la Polonaise Natalia Maliszawska ne l’avait pas fait trébucher en début de course. Fan Kexin repart avec l’or (44,078 s), Elise Christie l’argent (44,224 s) et Marianne St-Gelais le bronze (44,579 s).

Kasandra Bradette et Audrey Phaneuf ont dû se contenter de la 6e et 8e place respectivement.

La compétition se poursuit dimanche avec les épreuves du 500 m (2), 1 000 m et les relais.

Ne manquez rien de l’action canadienne ce week-end : horaire complet