C’est peut-être déjà bientôt l’arrivée du temps froid, mais la bonne nouvelle est que nos athlètes canadiens sont de retour en piste pour le début de la saison des sports d’hiver.

En février, lorsque le froid sera bien installé, il ne restera plus que deux ans à attendre avant les prochains Jeux olympiques d’hiver. Même si plusieurs pensent que les Jeux de 2014 à Sotchi c’était hier, les exploits du Canada en Russie s’effacent un peu plus de nos mémoires à chaque nouvelle page du calendrier. Pour ceux qui ont fait d’une luge, de patins, de skis, de planches à neige ou de balais un métier, c’est déjà le temps de commencer à penser aux Jeux de 2018 à PyeongChang.

Voici les dernières nouvelles de l’équipe canadienne qui pourraient influencer la nouvelle saison :

Rien n’arrête les bobeuses

La double championne olympique de bobsleigh Kaillie Humphries a déjà des visées sur une troisième médaille d’or olympique aux Jeux de 2018 en Corée du Sud. Après avoir été couronnée championne olympique pour une deuxième fois en compagnie de la freineuse Heather Moyse, Humphries a choisi de faire équipe avec la puissante Priscilla Lopes-Schliep en vue de PyeongChang. Ce sera intéressant de voir les chronomètres que réussira la bobeuse avec l’aide de la médaillée olympique au 100 m haies. Lopes-Schliep est une habituée du podium olympique qu’elle a gravi lors des Jeux de 2008 à Beijing.

Le retour de Patrick Chan

Patrick Chan aux Jeux de Sotchi.

Le médaillé d’argent des Jeux de 2014 à Sotchi Patrick Chan n’a participé à aucune compétition la saison dernière et c’est devant ses partisans canadiens de Lethbridge en Alberta qu’il a prévu son retour. Olympique.ca sera sur place pour vous tenir au courant de tous les détails concernant Patrick Chan, mais aussi de la forme des champions du monde en couple, Meagan Duhamel et Eric Radford alors que la crème mondiale du patinage artistique se réunira pour les Internationaux Patinage Canada.

Le roi de la montagne

Mikael Kingsbury

Mikael Kingsbury commence la saison de bosses au sommet de tous les classements. Lorsqu’il gagnera sa prochaine Coupe du monde, le médaillé d’argent des Jeux de Sotchi deviendra le skieur avec le plus grand nombre de victoires de tous les temps. À 23 ans, Mikael est déjà quadruple champion en titre au classement masculin des bosses de la FIS. Il fait aussi partie d’une équipe insurpassable qui peut compter sur certain des meilleurs bosseurs au monde, y compris la championne olympique Justine Dufour-Lapointe.

Un pas en avant

La saison dernière, nous avons assisté à des percées majeures dans différentes disciplines. C’est la preuve que toutes les disciplines sont à la portée des skieurs canadiens. En ski alpin, Dustin Cook a mis la main sur une paire de médailles en Coupe du monde ainsi que sur la médaille d’argent du super-G lors des Championnats du monde.

En 2015, le biathlonien Nathan Smith a gagné sa première médaille d’or en Coupe du monde en carrière avant de passer à l’histoire comme le premier athlète masculin médaillé des Championnats du monde de biathlon.

Toujours aussi formidable, Alex Harvey a remporté deux médailles lors des Championnats du monde de ski de fond de 2015. Son exploit lui a valu de faire la une comme premier Canadien double médaillé de la grande rencontre mondiale.

Les trois skieurs ont fait le bonheur des Canadiens en atteignant de nouveaux sommets personnels ou canadiens en 2015. Nous avons hâte de voir quelle tournure prendra leur nouvelle saison, et quels autres skieurs nous réserveront des surprises.

Champions extrêmes

En 2015, le planchiste Mark McMorris a dominé les X Games d’hiver en enlevant les honneurs en slopestyle et en big air. Les Canadiens ont récolté un total de six médailles d’or. Parmi les autres champions, il y avait le coéquipier de McMorris dans l’équipe olympique, Kevin Hill, en snowboard cross.

Nous aurons plusieurs Canadiens à l’œil pendant les X Games à Aspen à la fin du mois de janvier 2016. Nous espérons que la championne olympique de ski-cross Marielle Thompson soit de la partie, elle qui a raté la majeure partie de la dernière saison en raison d’une blessure. Mais son retour annoncé correspond à la première compétition de son épreuve aux X Games depuis 2012.

Iront-ils?

Sidney Crosby marque un but contre Henrik Lundqvist durant la deuxième période du match pour la médaille d'or aux Jeux olympiques de Sotchi. Le 23 février 2014. (AP Photo/David J. Phillip )

Sidney Crosby marque un but contre Henrik Lundqvist durant la deuxième période du match pour la médaille d’or aux Jeux olympiques de Sotchi. Le 23 février 2014. (AP Photo/David J. Phillip )

Les pourparlers se poursuivent entre la Ligue nationale de hockey, l’International Ice Hockey Federation et le Comité international olympique en vue de la présence des meilleurs joueurs professionnels aux deux prochaines éditions des Jeux olympiques d’hiver en 2018 à Pyeongchang et en 2022 à Beijing. La LNH a l’intention de présenter sa propre Coupe du monde avec une poignée de pays à la fin de l’été 2016. La grande majorité des joueurs ont dit préférer de loin représenter leur pays aux Jeux olympiques, mais les propriétaires des équipes sont loin d’être enthousiastes. C’est le moins qu’on puisse dire.