Biographie :

Kurt Browning a écrit une page d’histoire aux Championnats du monde de patinage artistique de 1988, devenant la première personne à effectuer avec succès un quadruple saut en compétition. Il a ensuite remporté quatre titres mondiaux, dont trois d’affilée de 1989 à 1991.

À peine un an après avoir participé à ses premiers Championnats du monde, Browning a fait ses débuts olympiques à Calgary en 1988, où il a pris le huitième rang de la compétition masculine en simple. Un mois plus tard, il a réussi un exploit historique en réalisant un quadruple boucle piqué en patinage libre aux Mondiaux. Il a fini troisième dans cette portion de la compétition et sixième au total. C’était la dernière fois qu’il ratait le podium aux Mondiaux.

Après avoir remporté son premier titre mondial en 1989, Browing a poursuivi sur sa lancée avec une victoire devant une foule partisane à Halifax en 1990. Il a remporté le trophée Lou Marsh à titre d’athlète canadien de l’année et le prix Lionel Conacher remis à l’athlète masculin de l’année au Canada.

La saison suivante, les figures imposées ont été éliminées des compétitions internationales seniors et Browning est devenu le seul patineur artistique à remporter des titres mondiaux avec et sans figures imposées. Il a été récompensé par un autre prix Lionel Conacher.

À l’aube de ses deuxièmes Jeux olympiques, Browning était un espoir de médaille d’or, mais une blessure au dos subie en novembre 1991 a grandement diminué sa capacité à s’entraîner. Il n’a pas pu participer aux Championnats canadiens 1992, mais a tout de même été nommé au sein de l’équipe olympique. Aux Jeux d’Albertville 1992, il est tombé en effectuant un triple axel en ouverture de son programme court et a terminé au sixième rang du classement général. Aux Championnats du monde une semaine plus tard, il a remporté l’argent, finissant derrière Viktor Petrenko, son rival de longue date.

Browning a changé d’entraîneur avant la saison 1992-1993. Il a quitté Edmonton pour déménager à Toronto afin de s’entraîner avec Louis Stong. Son programme libre sur la musique du film Casablanca a été créé pour cette saison et est devenu emblématique quand il a remporté son quatrième titre mondial.

Son parcours a fait de lui un choix populaire pour être le porte-drapeau du Canada aux Jeux de Lillehammer 1994. Mais des problèmes avec ses sauts sont encore survenus dans son programme court olympique, alors qu’il est tombé en tentant de réaliser un triple saut périlleux et en transformant un double axel en simple pour prendre la 12e place. Toutefois, une solide performance sur Casablanca, qu’il avait ramené pour la saison, l’a fait passer au cinquième rang au total à sa dernière compétition.

Browning a ensuite amorcé une longue carrière de patineur professionnel avec les Étoiles sur glace aux États-Unis et au Canada pendant près de deux autres décennies. Il est aussi devenu chorégraphe et commentateur. En 1994, son émission de télévision spéciale « You Must Remember This » a remporté cinq prix Gémeaux au Canada anglais (les Gemini Awards).

Browning a été intronisé au Temple de la renommée olympique canadien en 1990, au Temple de la renommée du sport canadien en 1994, sur l’Allée des célébrités canadiennes en 2001 et au Temple de la renommée mondial du patinage artistique en 2006.