Résumé des Jeux :

XVIe Jeux olympiques d’hiver

Albertville a été sélectionnée parmi six autres candidatures pour organiser les Jeux olympiques d’hiver de 1992. Il aura fallu six tours pour décider de l’issue du vote. La France est ainsi devenue le deuxième pays trois fois hôte des Jeux d’hiver. Albertville ne présentait que les épreuves de patinage et les deux cérémonies. Tous les autres sports ainsi que le village olympique et le centre de presse étaient dispersés en Savoie pour tirer parti de son vaste réseau de centres de sports d’hiver.

Les transformations politiques qui ont eu lieu partout dans le monde se sont reflétées dans le défilé des nations. La chute du mur de Berlin a réuni les deux Allemagnes en une seule équipe olympique. L’éclatement de l’Union soviétique a donné naissance à 15 républiques indépendantes. Les pays baltes, soit l’Estonie, la Lettonie et la Lituanie, ont choisi de participer aux compétitions comme CNO indépendants pour la première fois depuis le début de la Deuxième Guerre mondiale et les autres républiques se sont présentées ensemble comme l’Équipe unifiée en utilisant le drapeau et l’hymne olympique. La Yougoslavie étant aussi morcelée, la Croatie et la Slovénie ont fait leurs débuts comme pays indépendants.

Frederic Blackburn (gauche) du Canada participe au patinage vitesse au Jeux Olympiques d’hiver de Albertville 1992. (PC Photo(AOC)

L’introduction de plusieurs nouveaux sports et de nouvelles épreuves a profité au Canada qui a égalé sa meilleure récolte précédente des Jeux olympiques d’hiver avec sept médailles. Trois d’entre elles provenaient du patinage de vitesse sur courte piste qui était en démonstration à Calgary quatre ans auparavant. La porte-drapeau de la cérémonie d’ouverture, Sylvie Daigle, faisait partie de l’équipe féminine du relais 3000 m qui a battu les États-Unis sans difficulté pour remporter la médaille d’or.

Frédéric Blackburn a décroché la médaille d’argent au 1000 m avant de récidiver deux jours plus tard en compagnie de l’équipe masculine du relais 5000 m, également médaillée d’argent. Alors que le biathlon féminin effectuait ses débuts olympiques, Myriam Bédard a remporté la médaille de bronze de l’épreuve individuelle du 15 km. Il s’agissait d’une première médaille olympique pour le Canada dans cette discipline.

Kerrin Lee Gartner du Canada participe au ski alpin aux Jeux olympiques d’hiver d’Albertville de 1992. (PC Photo/AOC)

La skieuse Kerrin Lee-Gartner est elle aussi passée à l’histoire en remportant la première médaille d’or du Canada en descente sur le parcours de Méribel que l’on considérait comme le plus long et le plus difficile de l’épreuve féminine. Avec seulement un podium de la Coupe du monde à son actif après une décennie sur le circuit, Lee-Gartner a causé la surprise en enlevant la victoire par six centièmes de secondes. Isabelle Brasseur et Lloyd Eisler ont procuré au Canada sa première médaille des Jeux, le bronze de l’épreuve en couple de patinage artistique. C’est l’équipe masculine de hockey sur glace qui a conclu les Jeux avec une médaille d’argent, ce qui mettait fin à 24 ans d’absence du podium olympique.

Lloyd Eisler et Isabelle Brasseur du Canada participent au patinage artistique aux Jeux olympiques d’hiver d’Albertville de 1992. (PC Photo/AOC)