Croyez-le ou non, les athlètes d’Équipe Canada ont déjà amorcé leur route vers Beijing 2022.

Les fenêtres de qualification sont déjà entamées dans certains sports, tandis que des épreuves clés pointent à l’horizon dans d’autres disciplines.

Voici un portrait des épreuves que vous voudrez surveiller sur la scène sportive à l’approche des XXIVes Jeux olympiques d’hiver.

Pour en apprendre davantage à propos de Beijing 2022

Biathlon

Les Comités nationaux olympiques (CNO) auront leur première occasion de décrocher des places olympiques par l’entremise du classement final de la Coupe des nations de la Coupe du monde 2020-2021, qui inclura les résultats obtenus entre le 23 novembre 2020 et le 21 mars 2021. Pour chaque genre, les CNO classés du premier au troisième rang qualifieront six athlètes, ceux classés du quatrième au dixième rang en qualifieront cinq et les CNO se positionnant du 11e au 20e rang en qualifieront quatre.   

Les CNO qui n’auront pas obtenu de places de quota à ce moment pourront miser sur la liste de qualification par points de l’IBU du 16 janvier 2022, qui permettra de décerner jusqu’à deux places par genre.

À LIRE : Des changements à la saison des sports d’hiver 2020-2021 

Bobsleigh

La fenêtre de qualifications englobera les résultats de deux saisons. Elle s’étendra du 15 octobre 2020 au 16 janvier 2022, avant la publication du classement de l’IBSF pour chaque épreuve.

Chaque CNO pourra qualifier un, deux ou trois équipages pour chacune des épreuves, selon la profondeur de l’équipe nationale et en suivant le tableau ci-dessous. Les délégations qui qualifieront trois traîneaux pour une épreuve donnée comptent dans leur équipe nationale le troisième pilote les mieux classés de cette épreuve. Le même processus permettra de déterminer quels comités nationaux qualifieront deux équipages, selon les résultats des pilotes classés deuxièmes.

Épreuve # d’équipages par CNO # de CNO pouvant qualifier ce nombre d’équipages
Bob à deux (H) 3 2
2 7
1 10
Bob à quatre (H) 3 2
2 7
1 8
Bob à deux (F) 3 2
2 4
1 6
Monobob (F) 2 4
1 12

Vous pouvez consulter le système de qualification officiel ici (disponible en anglais seulement)

Combiné nordique

La période de qualification s’est amorcée le 1er juillet 2020 et prendra fin le 16 janvier 2022. Après cela, la liste d’allocation de quotas olympiques et liste olympique de la Coupe continentale seront dévoilées.

Au total, 50 places seront décernées par l’entremise de ces listes. La priorité sera donnée à la liste d’allocation de quotas olympiques, qui est basée sur les résultats en Coupe du monde au cours de deux saisons. Un CNO peut qualifier jusqu’à cinq athlètes masculins, mais seulement quatre d’entre eux peuvent participer à une même épreuve.

Vous pouvez consulter le système de qualification officiel ici (disponible en anglais seulement)

Curling

L’annulation des Championnats du monde masculin, féminin et en double mixte en 2020 en raison de la COVID-19 signifie qu’il y aura une pression supplémentaire sur les épaules des représentants d’Équipe Canada à ces trois compétitions en 2021.

Les six meilleurs pays aux prochains Championnats du monde masculin et féminin, ainsi que les sept meilleures nations en double mixte, obtiendront leur billet pour Beijing 2022.

Le Mondial féminin se tiendra du 20 au 28 mars 2021 à Schaffhausen, en Suisse, tandis que celui des hommes est prévu du 3 au 11 avril 2021, à Ottawa. Le Championnat du monde mixte aura lieu du 24 avril au 1er mai 2021, dans un lieu qui reste à déterminer.

Pour finaliser la liste des 10 hommes, 10 femmes et 10 équipes de double mixte qui iront à Beijing, une épreuve de qualification olympique se tiendra en décembre 2021.

Les équipes olympiques canadiennes masculine et féminine seront nommées après le tournoi Roar of the Rings, qui aura lieu du 27 novembre au 5 décembre 2021 à Saskatoon. Les essais nationaux du double mixte se tiendront au 3 au 9 janvier 2022. L’endroit n’a pas encore été choisi.

Vous pouvez consulter le système de qualification officiel ici (disponible en anglais seulement)

Hockey sur glace

Le Canada a déjà qualifié ses équipes masculine et féminine de hockey pour Beijing 2022.

Selon le classement mondial 2020, le Canada sera la première tête de série du tournoi masculin et la deuxième du tournoi féminin.

Marie-Philip Poulin lors du match CAN-USA aux Jeux olympiques de PyeongChang 2018, le 15 février 2018.

Marie-Philip Poulin lors du match CAN-USA aux Jeux olympiques de PyeongChang 2018, le 15 février 2018.

Vous pouvez en apprendre plus sur la façon dont le Canada s’est qualifié et sur ses adversaires à Beijing 2022 ici.

Suivi des qualifications d’Équipe Canada pour Beijing 2022

Luge

La fenêtre de qualifications englobera les résultats obtenus sur deux saisons, allant du 1er novembre 2020 au 31 décembre 2021. Elle culminera avec la publication, pour chaque épreuve, du Classement de qualification olympique de la Coupe du monde.

En simple masculin et féminin, 34 places seront attribuées, alors qu’en double, 17 places seront distribuées. Un maximum de trois athlètes par délégation pourra prendre part aux épreuves en simple. Ce maximum sera de deux équipes par Comité national olympique en double.

Vous pouvez consulter le système de qualification officiel ici (disponible en anglais seulement)

Patinage artistique

La compétition la plus importante de la saison sera les Championnats du monde 2021, qui se tiendront au 22 au 28 mars à Stockholm, en Suède. C’est là que 24 places pour les épreuves masculine et féminine, 16 places pour l’épreuve en couple et 19 places de danse sur glace seront décernées en prévision de Beijing 2022.

Piper Gilles et Paul Poirier effectuent une figure près de la glace

Piper Gilles et Paul Poirier lors de leur programme long en danse sur glace aux Jeux olympiques de PyeongChang, le 20 février 2018. LA PRESSE CANADIENNE/Paul Chiasson

Le nombre de places de quota qu’obtiendra chaque CNO dépendra des résultats de ses patineurs. Afin de mériter le maximum de trois places qui sera attribué pour une épreuve, il faut que les deux meilleurs compétiteurs du pays n’obtiennent pas plus de 13 points (exemple : premier et 12e rang, sixième et septième position). Si une nation est représentée par un(e) seul(e) patineur(euse) dans une épreuve, il faut que celui-ci ou celle-ci termine au premier ou au deuxième rang pour que son CNO obtienne trois places olympiques.

Si les deux meilleurs patineurs/duo d’un pays totalisent entre 14 et 28 points, celui-ci méritera deux places olympiques. Si un pays est représenté par un(e) seul(e) athlète, il faudra que ce(tte) dernier(ère) termine du troisième au dixième rang pour obtenir deux places. Après cela, une place sera distribuée par pays, jusqu’à ce que le quota maximal pour l’événement soit atteint.

Une compétition de qualification se tiendra aussi à l’automne 2021. Six autres hommes, femmes, trois duos et quatre couples en danse pourront y décrocher une place aux Jeux olympiques. Un maximum d’une place par pays par épreuve devra alors être respecté.

Les 10 CNO qui participeront à l’épreuve olympique par équipes seront nommés après la Finale du Grand Prix de l’ISU, du 9 au 12 décembre 2021. Ces places seront déterminées par le nombre de points obtenus par le ou la meilleur(e) patineur(euse) de chaque pays dans chacune des quatre disciplines aux Championnats du monde de 2021, ainsi qu’aux étapes et à la finale du Grand Prix de l’ISU à l’automne 2021.

Vous pouvez consulter le système de qualification officiel ici (disponible en anglais seulement)

Patinage de vitesse sur courte piste

Les résultats de quatre étapes de la Coupe du monde tenues entre le 15 septembre 2021 et le 5 décembre 2021 détermineront le Classement spécial de qualification olympique. Les huit premiers CNO au relais 5000 m masculin et au relais 3000 m féminin qualifieront quatre athlètes par genre. Les places de quota seront ensuite décernées pour chaque épreuve individuelle.

Un CNO qui se qualifie pour le relais pourra envoyer jusqu’à cinq athlètes par genre à Beijing, tandis qu’un CNO qui ne participera pas au relais pourra en envoyer un maximum de trois par genre. Un CNO ne peut pas avoir plus de trois partants pour chaque épreuve individuelle. Pour chaque genre, il y aura 32 patineurs au 500 m et au 1000 m, ainsi que 36 au 1500 m.

Douze équipes participeront aussi au relais mixte par équipes, qui fera ses débuts olympiques à Beijing.

Vous pouvez consulter le système de qualification officiel ici (disponible en anglais seulement)

Patinage de vitesse sur longue piste

Deux types de classements serviront à déterminer les athlètes qualifiés.

Les points du Classement spécial de qualification olympique (CSQO) seront basés sur les résultats des étapes de la Coupe du monde qui se tiendront entre le 1er novembre 2021 et le 19 décembre 2021. C’est ce qui sera utilisé en premier pour déterminer la majorité des places de quota de chaque épreuve.

Le reste des places de quota pour chaque épreuve sera basé sur le classement des chronos du Classement spécial de qualification olympique, qui compte les meilleurs temps de chaque athlète dans chaque épreuve de ces étapes de la Coupe du monde.

Le tableau ci-dessous indique le nombre de places de quotas disponibles pour chaque épreuve et chaque CNO.

Épreuve Places de quota via les points CSQO Places de quota via les chronos CSQO Places de quota maximales par CNO, par genre
500 m (H/F) 20 10 3
1000 m (H/F) 20 10 3
1500 m (H/F) 20 10 3
3000 m F) / 5000 m (H) 14 6 3
5000 m (F) / 10 000 m (H) 8 4 2
Départ groupé (H/F) 24 2
Poursuite par équipes (H/F) 6 équipes 2 équipes 1 équipe

Pour chaque genre, si une délégation qualifie une équipe pour la poursuite et le nombre maximal de participants pour chaque épreuve individuelle, elle pourra envoyer jusqu’à neuf patineurs. Dans les autres cas, la limite est de sept ou de huit, tenant compte des autres critères.

Vous pouvez consulter le système de qualification officiel ici (disponible en anglais seulement)

Saut à ski

La période de qualification a commencé le 1er juillet 2020 et prendra fin le 16 janvier 2022. Après cela, la liste d’allocation de quotas olympiques et la liste olympique de la Coupe continentale seront publiées.

Au total, 60 places masculines et 40 places féminines seront décernées à partir de ces listes. La priorité sera donnée à la liste d’allocation de quotas olympiques, qui est basée sur les résultats de deux saisons de Coupe du monde. Un CNO peut qualifier jusqu’à cinq hommes et quatre femmes.

Vous pouvez consulter le système de qualification officiel ici (disponible en anglais seulement)

Skeleton

Comme au bobsleigh, la fenêtre de qualification s’étend sur deux saisons, soit du 15 octobre 2020 au 16 janvier 2022, avant la publication du classement de l’ISBF.

Chaque CNO peut qualifier un, deux ou trois athlètes pour chaque épreuve masculine ou féminine. Le nombre sera déterminé par la profondeur de l’équipe. Les deux délégations qui qualifieront trois athlètes seront celles avec le troisième compétiteur le mieux classé. Pour les compétitions masculines, six CNO miseront sur deux athlètes, et sept autres CNO pourront faire concourir un athlète. Chez les femmes, quatre CNO auront deux athlètes, et 11 en auront une.

Vous pouvez consulter le système officiel de qualification ici (disponible en anglais seulement)

Ski acrobatique

La période de qualification a commencé le 1er juillet 2020 et prendra fin le 16 janvier 2022. Les athlètes en sauts, en bosses, en ski cross, en demi-lune ainsi qu’en slopestyle et big air accumuleront des points au classement grâce à leurs résultats obtenus en Coupe du monde et aux Championnats du monde. C’est ce qui servira de base pour la liste d’allocation de quotas olympiques. En partant du sommet de la liste, une place olympique sera décernée par athlète, jusqu’à ce que le quota soit atteint dans chaque épreuve.

Equipe Canada-ski acrobatique-Mikael Kingsbury-Pyeongchang 2018

Mikaël Kingsbury a mis la main sur sa première médaille d’or olympique aux bosses. LA PRESSE CANADIENNE/Jonathan Hayward

Pour chaque genre, il y aura 22 places en sauts, 30 en bosses, 32 en ski cross, 25 en demi-lune et 30 en slopestyle/big air.

Un CNO peut qualifier un maximum de 16 hommes et 16 femmes, et un total de quatre participants pour chaque épreuve. Il ne peut toutefois pas excéder un total de 30 athlètes, sauf s’il en qualifie trois en sauts. Le pays serait alors admissible pour la nouvelle compétition de sauts mixtes par équipe.

Vous pouvez consulter le système de qualification officiel ici (disponible en anglais seulement)

Ski alpin

La période de qualification s’est ouverte le 1er juillet 2020 et durera jusqu’au 16 janvier 2022. Les résultats obtenus au cours de cette période auront un effet sur le positionnement des athlètes dans les listes de départ en Coupe du monde et sur la liste d’allocation des quotas olympiques, qui détermine le nombre de places que chaque comité national olympique obtiendra. Le quota total est de 153 hommes et 153 femmes. 

Chaque délégation pourra envoyer un maximum de 11 hommes et 11 femmes. Elles pourront être représentées par un maximum de quatre partants par genre dans chacune des cinq épreuves individuelles.

Vous pouvez consulter le système de qualification officiel ici (disponible en anglais seulement)

Ski de fond

La fenêtre pour obtenir des places de quota s’étendra du 27 novembre 2020 au 20 mars 2021. Pour chaque genre, les CNO positionnés du premier au cinquième rang au classement des nations en ski de fond de la FIS qualifieront quatre athlètes, ceux qui se trouveront du sixième au dixième rang qualifieront trois athlètes, ceux du 11e au 20e rang pourront envoyer deux athlètes, puis ceux qui figureront du 21e au 30e rang pourront miser sur un(e) représentant(e).

Des places de quota additionnelles seront allouées jusqu’à ce que le quota maximum de 148 athlètes par genre soit atteint. Chaque CNO pourra qualifier jusqu’à huit représentants par genre, avec un maximum de quatre partants par épreuve.

Vous pouvez consulter le système de qualification officiel ici (disponible en anglais seulement)

Snowboard

La période de qualification a commencé le 1er juillet 2020 et prendra fin le 16 janvier 2022. Pendant cette période, les athlètes en slalom géant parallèle, en snowboard cross, en demi-lune ainsi qu’en slopestyle et en big air accumuleront des points grâce à leurs résultats en Coupe du monde et aux Championnats du monde. Cela servira de base pour la liste d’allocation de quotas olympiques. En commençant du sommet de la liste, une place olympique sera attribuée par athlète, jusqu’à ce que le quota soit atteint dans chaque compétition.

Sebastien Toutant en suspension dans les airs pendant un saut

Sébastien Toutant lors de l’épreuve de snowboard slopestyle aux Jeux olympique de PyeongChang 2018. COC Photo/David Jackson

Pour chaque genre, 32 places en slalom géant parallèle, 28 en snowboard cross, 25 en demi-lune et 30 en slopestyle/big air seront attribuées via la liste d’allocation de quotas olympiques.

Un CNO peut qualifier un maximum de 14 hommes et 14 femmes. Il peut être représenté par un maximum de quatre participants par épreuve, mais ne peut pas envoyer plus de 26 athlètes.

Vous pouvez consulter le système de qualification officiel ici (disponible en anglais seulement)